Priorités politiques 2020-2025  

Les collectivités locales et régionales, représentées dans l’UE par le Comité européen des régions, ont toujours été l’épine dorsale de la démocratie européenne. La récente pandémie de COVID-19 a montré que les dirigeants locaux et régionaux sont l’élément moteur des sociétés locales, réagissant face à l’urgence et prenant la tête de la relance de l’UE. Rapprocher l’Europe de ses citoyens par le prisme de ses villages, villes et régions sera donc la mission première de notre Comité, qu’il réalisera selon trois grandes priorités.

Toutes les décisions doivent être prises au plus près des citoyens, conformément au principe de subsidiarité. Cela suppose de mettre en valeur et de renforcer le rôle des collectivités locales et régionales dans l’Union.

La conférence sur l’avenir de l’Europe est l’occasion d’améliorer le fonctionnement de l’UE, par la mise en commun et le renforcement de pratiques éprouvées de participation de la société civile développées par nos membres dans leurs circonscriptions respectives, et par la réforme du processus décisionnel de l’UE. Nous continuerons également de veiller à ce que toute nouvelle législation européenne réduise la charge administrative et les coûts de mise en œuvre pour nos régions.

Toutes les décisions européennes devraient être prises compte tenu de notre engagement à faire face aux grandes transformations sociétales qui attendent nos villages, villes et régions, à savoir, entre autres, des pandémies, les transitions écologique et numérique, des défis démographiques et les flux migratoires. C’est en sortant de ces transitions ensemble et plus forts que nous serons en mesure de rester maîtres de notre avenir et de renforcer la résilience des collectivités locales.

Nous défendrons la cohésion comme valeur fondamentale de l’ensemble des politiques et programmes de l’Union européenne.

Favoriser la cohésion en Europe implique un ambitieux budget à long terme de l’UE, qui prévoie des fonds structurels et de cohésion et des investissements agricoles suffisants pour toutes les régions et villes.

Mais la cohésion n’est pas seulement une question d’argent: il s’agit d’une valeur qui stimule la croissance économique durable, créé des possibilités d’emplois à long terme pour tous, et aboutit à des politiques «territorialisées», adaptées au terrain, qui répondent aux besoins des citoyens.

Priorité 1

Rapprocher l’Europe de ses citoyens: la démocratie et l’avenir de l’UE

Repenser le fonctionnement actuel de la démocratie et réfléchir à la manière dont il convient de moderniser celle-ci à l’avenir, de sorte que l’Union européenne puisse mieux répondre aux besoins des citoyens

Notre principale priorité est de rapprocher l’Europe de ses citoyens et de renforcer la démocratie à tous les niveaux de gouvernement. L’objectif est d’améliorer le fonctionnement de l’UE, en veillant à ce que ses politiques et programmes répondent aux besoins réels des citoyens.

Priorité 2

Faire face à des transformations sociétales fondamentales: renforcer la résilience des collectivités régionales et locales

Réagir aux transformations majeures que nos régions, villes et villages connaissent aujourd’hui , grâce à une approche européenne cohérente, intégrée et locale

Les pandémies, les transitions climatique, numérique et démographique ainsi que les flux migratoires à l’œuvre dans le monde ont un impact profond sur chaque région, ville et village d’Europe. En nous fondant sur les objectifs de développement durable des Nations unies, nous trouverons des solutions pour veiller à ce que l’UE aide suffisamment les collectivités locales et régionales à faire face aux futures situations d’urgence et à s’adapter aux transformations sociétales que connaissent leurs citoyens.

Priorité 3

Cohésion, notre valeur fondamentale: les politiques de l’UE «territorialisées», adaptées au terrain

Mettre l’UE au service de ses citoyens et de leurs lieux de vie

La cohésion n’est pas une question d’argent, mais notre valeur européenne fondamentale

Notre troisième priorité sera de veiller à ce que la cohésion économique, sociale et territoriale soit favorisée et respectée dans l’ensemble des politiques de l’Union européenne qui touchent les personnes et leurs lieux de vie (politiques «territorialisées»). Nous mettrons ainsi en évidence la valeur ajoutée de la cohésion, non seulement en tant que politique, mais aussi en tant que valeur fondamentale devant sous-tendre toutes les politiques de l’UE.