Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
La Commission européenne et le Comité européen des régions lancent la ‎ plateforme des acteurs concernés par l’ambition «zéro pollution»  

Aujourd’hui même, la Commission européenne et le Comité européen des régions ont lancé une plateforme des acteurs concernés pour contribuer à la mise en œuvre du Plan d'action de l’UE: «Vers une pollution zéro dans l’air, l’eau et les sols» . Le plan d’action – qui est un élément clé du pacte vert pour l’Europe et le thème principal de l’édition 2021 de la Semaine verte européenne – a été adopté le 12 mai dernier. Il définit une vision intégrée pour ramener, à l’horizon 2050, la pollution à des niveaux qui ne sont plus nocifs pour la santé humaine et les écosystèmes naturels, ainsi que des objectifs intermédiaires pour 2030, le tout assorti d’actions visant à atteindre les objectifs.

Les villes et les régions ont un rôle essentiel à jouer pour traduire cette vision en actions sur le terrain. La réduction de la pollution nécessite des choix «propres» pour la mobilité et l’énergie régionales et urbaines, les investissements dans les bâtiments et les infrastructures, ainsi que l’aménagement général de l’espace. Toutes ces décisions ont une incidence sur la santé et le bien-être des citoyens.

Virginijus Sinkevičius , commissaire européen chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, a déclaré: « Les villes et les régions sont à l’avant-garde de la mise en œuvre des politiques liées à la lutte contre la pollution et sont les principaux moteurs de la transition écologique. Nombre d’entre eux trouvent déjà des solutions innovantes pour améliorer la propreté de leur air, leur eau et leurs sols et encourager des modes de production et de consommation plus durables. Je suis ravi de collaborer avec le Comité européen des régions pour créer cette nouvelle plateforme qui permettra de partager ces bonnes idées et de soutenir les objectifs zéro pollution sur le terrain. »

Apostolos Tzitzikostas , président du Comité européen des régions et gouverneur de la région de Macédoine centrale en Grèce, a salué la plateforme par ces mots: « Il est de notre devoir à tous d’agir pour protéger notre environnement, en laissant à nos enfants et notre planète l’avenir sûr et sain qu’ils méritent.  Les gouvernements, les entreprises et les parties prenantes doivent tous unir leurs efforts pour mettre un terme à la pollution de l’eau, de l’air et des sols.  Cette démarche a besoin d’un leadership local, raison pour laquelle le Comité européen des régions est heureux de lancer, avec la Commission européenne, la plateforme des acteurs concernés par l’ambition “zéro pollution”. »

Vasco Alves Cordeiro , premier vice-président du Comité européen des régions et membre du Parlement régional des Açores, qui a lui aussi participé à l’événement de lancement de la plateforme des parties prenantes «zéro pollution», a déclaré: « Les collectivités locales et régionales mettent en œuvre 70 % des politiques de l’UE, jusqu’à 70 % des mesures d’atténuation du changement climatique et jusqu’à 90 % des mesures d’adaptation au changement climatique. Le plan d’action «zéro pollution» est essentiel pour sauver des vies et créer un avenir plus durable. Sa plateforme contribuera à traduire les objectifs européens en réalités locales et régionales, étant donné que les régions et les villes sont mieux à même d’évaluer l’efficacité des mesures et la réalisation des objectifs. Pour être couronné de succès, le processus devra être ouvert et inclusif, et mobiliser les citoyens, les PME, les entreprises, les mouvements sociaux et les organismes de recherche. Il est essentiel d’explorer les synergies et de garantir la cohésion territoriale. »

La plateforme des acteurs concernés par l’ambition «zéro pollution» contribuera à la mise en œuvre des initiatives phares et des actions définies dans le plan d’action «zéro pollution»:

en réunissant des acteurs issus de différentes collectivités et de différents domaines d’expertise pour relever des défis interdépendants, par exemple renforcer un programme commun avec un volet environnement et un volet santé;

en définissant une vision commune sur la manière d’atteindre les objectifs de pollution zéro;

en développant et en partageant les bonnes pratiques sur des sujets transversaux tels que le financement de l’innovation et des emplois «zéro pollution», la promotion de la production et de la consommation durables et la création de pôles thématiques tels que le Clean Air Tech Hub (pôle technologique pour un air pur).

Le lancement de la plateforme a été annoncé lors de la séance de clôture de la Semaine verte de l’UE de cette année, la plus grande manifestation annuelle sur la politique environnementale de l’Union, qui a rassemblé plus de 3 000 participants venus de toute l’Union pour débattre de l’ambition zéro pollution sous ses nombreux angles à l’occasion de la principale conférence, à Bruxelles, mais aussi en ligne et dans le cadre des plus de 600 manifestations partenaires organisées dans toute l’Europe. La Semaine verte de l’UE a été lancée le lundi 31 mai 2021 à Lahti, Capitale verte européenne 2021.

Éléments de contexte

La pollution est la principale cause environnementale de maladies mentales et physiques et de décès prématurés, en particulier chez les groupes vulnérables comme les enfants, les personnes souffrant de certaines affections médicales et les générations plus âgées. Les personnes habitant dans des zones plus défavorisées vivent souvent à proximité de sites contaminés ou dans des zones où les flux de trafic sont élevés. La pollution est également l’une des principales causes de la perte de biodiversité, qui réduit la capacité des écosystèmes à fournir des services tels que la séquestration du carbone et la décontamination de l’air et de l’eau.

Les villes sont particulièrement touchées par la pollution. Plus de 100 villes de l’UE ne respectent toujours pas ses normes en matière de qualité de l’air. Et si des améliorations ont été enregistrées en matière de respect des règles de traitement des eaux urbaines résiduaires, les eaux usées provenant d’environ 37 millions de personnes ne sont toujours pas correctement traitées à l’heure actuelle, 7 capitales des États membres de l’UE ne satisfaisant même pas aux exigences minimales. Assurer un traitement adéquat des eaux usées nécessitera des investissements de plus de 200 milliards d’EUR dans les années à venir.

La Semaine verte de l’UE a été la première grande manifestation organisée par les parties prenantes sur le thème «zéro pollution» après l’adoption du plan d’action sur ce même thème. La plateforme des acteurs concernés par l’ambition «zéro pollution» assurera le suivi de ces échanges. La Commission et le Comité européen des régions entameront, d’ici la fin de l’année, des activités de démarrage, en lançant une manifestation d’intérêt afin d’assurer une large participation et de se concentrer sur des thèmes clés d’action commune. La plateforme des acteurs concernés établira également des synergies avec d’autres initiatives connexes, telles que le pacte européen pour le climat et la plateforme des acteurs européens de l’économie circulaire .

Pour en savoir plus

Communication relative au plan d’action de l’UE: «Vers une pollution zéro dans l’air, l’eau et les sols»

Page web sur le plan d’action «zéro pollution»

Semaine verte de l’UE 2021 sur le thème «zéro pollution»

«Pacte vert pour l’Europe: investir l’échelon local» du Comité européen des régions

Pour des questions sur la plateforme des acteurs concernés par l’ambition «zéro pollution»:

ENV-ZERO-POLLUTION@ec.europa.eu

Contact presse:

Commission européenne: Daniela Stoycheva / Daniela.Stoycheva@ec.europa.eu

Comité européen des régions: David Crous / David.Crous@cor.europa.eu