Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Les élus locaux d’Ukraine et de l’Union européenne unissent leurs forces ‎ pour offrir des camps d’été à des milliers d’enfants  

Vitaliy Klitschko, président de l’ Association des villes ukrainiennes et maire de Kiev,
a lancé, avec Apostolos Tzitzikostas, président du Comité européen des régions, une vaste initiative visant à organiser des camps d’été
pour les enfants ukrainiens dans les villes et villages européens.

Les maires et gouverneurs européens travaillent avec leurs homologues ukrainiens afin d’organiser le transfert et le séjour d’enfants des communautés locales ukrainiennes les plus durement touchées par la guerre. Le projet a été présenté lors de la session plénière du Comité européen des régions (CdR), l’assemblée des collectivités locales et régionales de l’UE.

L’initiative s’adresse aux enfants et aux jeunes en âge de scolarité primaire et secondaire (de 6 à 17 ans), ainsi qu’aux aidants qui les accompagnent (un adulte pour dix enfants), et leur offre la possibilité de séjourner avec leurs pairs et de bénéficier d’un soutien psychologique ciblé afin de stabiliser leur état émotionnel et de les distraire des expériences traumatisantes qu’ils ont traversées.

«Nous sommes reconnaissants envers nos amis européens d’accueillir les enfants ukrainiens touchés par la guerre. L’expérience et les émotions que les enfants connaîtront dans les camps d’été de l’UE leur permettront de développer le sentiment que l’Ukraine fait partie de l’Europe. L’Europe nous attend et nous, les Ukrainiens, nous nous sentons les bienvenus en Europe», a déclaré M. Klitschko.

«Ce projet est à nos yeux une priorité concrète qui revêt une importance cruciale.Des membres du CdR issus de l’ensemble de l’Union ont déjà fait part de leur volonté d’accueillir des enfants et se sont mobilisés pour diffuser des informations sur cette initiative auprès de toutes les collectivités locales et régionales de l’UE, en coopération avec les principales associations de collectivités territoriales», a déclaré M. Tzitzikostas.

«Face à l’ampleur de la tragédie à laquelle nous sommes confrontés, nous devons nous concentrer non seulement sur ce que nous faisons déjà, mais aussi sur ce que nous pouvons faire de plus. À cet égard, je soutiens pleinement la proposition de programmes de camps d’été pour les enfants, qui seront organisés conjointement avec l’Association des villes ukrainiennes. J’ai le plaisir de vous confirmer que Rome participera au programme et jouera son rôle dans ce cadre», a déclaré Roberto Gualtieri, maire de Rome, qui a participé au débat en session plénière du CdR.

L’objectif général est de créer un espace où les enfants et les jeunes accueillis pourront se sentir en sécurité et retrouver une forme de normalité grâce à une routine quotidienne équilibrée susceptible d’aider à rétablir leur confiance dans l’avenir. Des activités en plein air, des activités sportives et de réhabilitation devraient contribuer à améliorer leur santé physique et mentale. Des cours de développement personnel enrichiront les connaissances de chaque enfant ou jeune et lui permettront d’avoir une expérience de communication dans une langue étrangère, tandis qu’un soutien psychologique professionnel devrait être disponible dans sa langue maternelle.

Les camps dureront entre 4 et 5 semaines ou plus, en fonction de la disponibilité des organisateurs locaux. Les frais de séjour des enfants, y compris le voyage et les activités organisées pendant le camp, seront pris en charge par la collectivité locale ou régionale d’accueil, avec la participation éventuelle de partenaires privés locaux.

L’Association des villes ukrainiennes, en étroite coopération avec le ministère des affaires étrangères et les autorités d’accueil européennes, prendra en charge les procédures administratives nécessaires au voyage ainsi que le séjour sur le territoire de la collectivité d’accueil.

L’Association fait actuellement le point sur les besoins de chaque municipalité et, avec le soutien du Comité européen des régions, sur la disponibilité des partenaires européens qui proposeront d’accueillir des enfants.

Le Comité invite instamment les institutions de l’UE à simplifier l’accès aux financements européens pour les régions et les villes confrontées à la crise des réfugiés, et demande de mobiliser les programmes européens existants afin de soutenir les collectivités d’accueil dans le cadre de cette initiative spécifique, en mettant plus particulièrement l’accent sur le Fonds européen de développement régional et le Fonds social européen.

Les collectivités locales et régionales intéressées peuvent contacter le centre d’information et de soutien «Aide à l’Ukraine» du CdR à l’adresse suivante: SupportUkraine@cor.europa.eu.

Contact presse:

Andrew Gardner — Comité européen des régions

andrew.gardner@cor.europa.eu

+32 473 843 981

Tetyana Kutsenko — Association des villes ukrainiennes

t.kutsenko@auc.org.ua,

+380671619085

Yuliia Bandura — Association des villes ukrainiennes

y.bandura@auc.org.ua

+380979260479

Share: