Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
La durabilité doit être le principe qui guide l’Europe  
Les villes et les régions demandent que les objectifs de développement durable (ODD) soient au cœur de la prochaine stratégie à long terme de l’UE

La réalisation des objectifs de développement durable (ODD) sur la base d’une stratégie à long terme de l’Union européenne pour une Europe durable d’ici à 2030 a été au centre des discussions avec Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne, lors de la session plénière du Comité européen des régions (CdR) le 26 juin. Les membres du CdR ont également adopté un avis sur le rôle des régions et des villes pour promouvoir une approche locale des ODD .

Les 17 objectifs de développement durable (ODD), adoptés par l’Assemblée générale des Nations unies en 2015, visent à orienter le développement économique et social futur de la planète. Chacun de ces objectifs comporte des cibles spécifiques (169 au total) qui visent à mettre fin à la pauvreté, à protéger l’environnement et à assurer la prospérité d’ici à 2030. En janvier 2019, la Commission européenne a présenté un  document de réflexion sur une Europe plus durable, proposant trois scénarios sur la manière d’atteindre ces objectifs. L’un des scénarios proposés était que l’UE adopte une stratégie globale en faveur des ODD. Le Comité européen des régions souhaite aller plus loin.

« Si l’UE veut faire preuve de sérieux en matière d’équité et de changement climatique, la durabilité doit être plus qu’une note de bas de page, mais plutôt nous servir de boussole pour la prochaine décennie. Même s’il est regrettable que les États membres de l’UE n’aient pas eu le courage politique de s’engager pleinement en faveur des objectifs de développement durable à l’horizon 2030, notre Comité continuera à affirmer qu’il n’existe pas d’autre solution: nous devons construire une Union européenne durable en travaillant en partenariat avec ses régions et ses villes », a déclaré le président du CdR, Karl-Heinz Lambertz .

Étant donné que 65 % des 169 cibles inclues dans les 17 ODD ne peuvent être atteintes sans la participation des acteurs infranationaux ( d'après les Nations Unies ), les actions à plusieurs niveaux de gouvernance sont essentielles pour réaliser les objectifs ambitieux fixés dans le programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations unies.

Une étude récente du CdR sur les contributions locales et régionales aux ODD, réalisée avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), montre que 59 % des répondants sont en train de mettre en œuvre les ODD.

Christophe Rouillon (FR/PSE) , maire de Coulaines, a souligné que «L'équité sociale et l'accès de tous au logement, à l'éducation et à la culture sont au cœur de mon action en tant que maire de Coulaines, la première ville en France qui a ratifié le Pacte européen des maires contre le réchauffement climatique. Les villes et les régions sont déjà des laboratoires pour la mise en œuvre de ODD. Elles ont plus que jamais besoin du soutien financier de l'Union européenne pour faire face à la crise climatique et aux inégalités sociales. La prochaine politique de cohésion doit devenir l'instrument principal pour mettre en œuvre les ODD et construire une Europe durable qui n'oublie pas ses citoyens et n'abandonne pas les territoires, mêmes les plus éloignés. »

Jyrki Katainen , vice-président de la Commission européenne chargé de l’emploi, de la croissance, de l’investissement et de la compétitivité, a déclaré: «Le Comité européen des régions, nos villes, nos municipalités et nos régions sont nos principaux partenaires en matière de mise en œuvre et d’innovation. Sans ce lien étroit, nous ne pourrions pas atteindre les objectifs communs que nous avons fixés au niveau de l’UE», ajoutant: «Les innovations sont le fait des régions . Toute innovation, quelle qu’elle soit, se produit dans une ville ou une municipalité.»

Après le débat, les membres ont adopté leur rapport sur: « Les objectifs de développement durable (ODD) comme fondement d’une stratégie à long terme de l’Union pour une Europe durable à l’horizon 2030 ». Un rapport spécifique du CdR axé sur le pilier «planète» des ODD suivra dans le cadre de la session plénière des 8 et 9 octobre 2019.

Contexte:

L’avis intitulé: « Les objectifs de développement durable (ODD) comme fondement d’une stratégie à long terme de l’Union pour une Europe durable à l’horizon 2030 » est la réponse du CdR au document de réflexion «Vers une Europe durable à l’horizon 2030» , publié en janvier 2019. Le document présente trois scénarios pour encourager la discussion sur la manière de donner suite aux objectifs de développement durable dans l’UE. Les trois scénarios sont les suivants:

1. une stratégie globale de l’UE en matière d’ODD guidant les actions de l’UE et de ses États membres;

2. la poursuite, par la Commission, de l’intégration des ODD dans toutes les politiques de l’UE concernées, mais sans effet contraignant sur l’action des États membres;

3. le renforcement de l’accent placé sur l’action extérieure, associé à la consolidation de l’ambition actuelle en matière de durabilité au niveau de l’UE.

Contact:

Carmen Schmidle

Tél. +32 494735787

carmen.schmidle@cor.europa.eu