Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Aider l’industrie européenne à affronter l’avenir  
Jeannette Baljeu, députée provinciale néerlandaise, présente des propositions pour une politique industrielle de l’UE revisitée

Les dirigeants régionaux et locaux réclament une approche européenne coordonnée afin de s’assurer que l’industrie européenne demeure à l’avenir innovante et compétitive. Dans un avis élaboré par Jeannette Baljeu (NL/ADLE), le Comité européen des régions (CdR) fait valoir le rôle crucial des collectivités régionales et locales pour mettre sur pied une coopération industrielle à grande échelle qui dépasse le cadre des initiatives menées au cas par cas et qui contribue à renforcer les chaînes de valeur européennes. De manière générale, il convient d’adopter une approche plus globale et multisectorielle qui vise à déceler les forces et les capacités locales et à en tirer parti.

Pour relever les défis économiques, sociétaux et environnementaux qu’affronte actuellement l’UE et qui ne cessent de gagner en acuité, l’industrie européenne devra procéder à une modernisation profonde. Au second semestre de 2019, la Commission présentera ses idées sur une vision à long terme en matière de politique industrielle dans le cadre de ses efforts pour transformer l’économie de l’Union afin de relever les défis du 21 e  siècle. Les villes et les régions insistent pour que cette vision comprenne une forte approche qui soit à la fois territoriale et territorialisée.

«Une approche territorialisée est essentielle pour l’industrie européenne si l’on veut que celle-ci demeure compétitive et relève des défis tels que la transition vers une économie neutre en carbone et numérique. Par conséquent, il est nécessaire de renforcer les écosystèmes régionaux et locaux en coopérant tout au long de la chaîne de valeur et en reliant ces écosystèmes dans chaque région européenne. À cet égard, Il est essentiel que les acteurs locaux et régionaux coopèrent car ces défis s’imposent à chacun de nous. Nous pouvons apprendre les uns des autres et faire croître l’industrie européenne de manière durable en vue d’une Union européenne plus forte, plus innovante et compétitive», déclare la rapporteure Jeannette Baljeu (NL/ADLE), députée provinciale de Hollande méridionale.

Dans la perspective du futur développement d’une nouvelle stratégie européenne en matière de politique industrielle pour la période de programmation 2021–2027, le CdR demande en outre que l’UE renforce son soutien aux systèmes d’innovation régionaux, dont il estime qu’ils n’ont jamais été aussi importants. Une étude de l’OCDE assez récente (2011) montre que l’innovation joue un rôle incontournable pour produire durablement de la croissance dans les régions et que les effets des investissements liés à l’innovation se font sentir plus durablement que dans le domaine des infrastructures physiques.

L’avis adopté par le CDR réuni en session plénière le 26 juin dernier souligne également que la transition des entreprises vers des modèles économiques plus durables et économes en ressources contribuera tant à agir en faveur de l’environnement qu’à offrir des avantages compétitifs. L’approche territorialisée peut favoriser une économie circulaire à faible intensité de carbone qui contribue à l’innovation et à la création de d’entreprises et d’emplois nouveaux dans un contexte régional et local.

Contexte:

La politique industrielle de l’Union vise à renforcer la compétitivité de l’industrie européenne afin que celle-ci puisse continuer de jouer son rôle moteur pour une croissance et un emploi durables en Europe. En septembre 2017, la Commission a exposé les grandes lignes d’une stratégie revisitée pour la politique industrielle , qui rassemble toutes les initiatives, tant existantes que nouvelles, tant horizontales que sectorielles, dans le cadre d’une stratégie industrielle globale.

Les 21 et 22 mars 2019, le Conseil européen a invité dans ses conclusions la Commission à présenter, au plus tard à la fin de 2019, une vision à long terme pour l’avenir industriel de l’UE, assortie de mesures concrètes destinées à la mettre en œuvre dans l’ensemble des domaines d’action politique concernés.

À la différence des approches plus traditionnelles des problèmes des régions en retard de développement qui s’attachent principalement à compenser leurs handicaps, l’approche territorialisée prévoit en premier lieu de s’attaquer aux causes profondes des problèmes. Elle demande aux pouvoirs publics de se concentrer davantage sur les dimensions industrielles locales et régionales, de différencier les territoires (sachant que chaque région présente des caractéristiques qui la différencient) et de prendre en compte leurs atouts et leurs besoins spécifiques. Elle met également en avant la nécessité de donner davantage de pouvoir aux acteurs régionaux et locaux afin que ceux-ci soient en mesure d’influencer et de modifier les politiques qui les concernent.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Internet du CdR ou envoyer un courriel .

Contact:

Jan van Blerk

Tél. +32 2 282 2149

Jan.vanblerk@cor.europa.eu

Carmen Schmidle

Tél. +32 2 282 2366

carmen.schmidle@cor.europa.eu

Share: