Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Discours d’Apostolos Tzitzikostas, président du Comité européen des régions, lors de la séance inaugurale de la session plénière de la conférence sur l’avenir de l’Europe  

«Je souhaiterais en premier lieu remercier les coprésidents pour leur travail exceptionnel et leur formidable soutien.

Chers collègues, je m’adresse à vous au nom du million d’élus locaux et régionaux, ainsi que des 300 régions et 90 000 communes d’Europe.

Chers amis, c’est grâce à l’Union européenne qu’aujourd’hui, nous respirons un air plus propre, nous consommons des produits de grande qualité, nous disposons d’hôpitaux mieux équipés ainsi que d’écoles et de services publics numérisés.

Mais si aujourd’hui, vous demandez à un citoyen européen moyen s’il a conscience ou connaissance de la manière dont l’Union européenne influe sur sa vie quotidienne, pensez-vous que vous obtiendrez la bonne réponse? Je crains que non. Est-ce de sa faute? Bien sûr que non. Cela signifie que nous avons commis des erreurs.

Alors voici ce que nous devons faire lors de cette conférence: nous devons être à l’écoute, nous devons engager un dialogue crédible et nous devons nous concentrer sur les besoins réels et les préoccupations des citoyens. Et surtout, nous devons faire naître une nouvelle vision qui nous unira, sur le climat, la mobilité, l’économie locale et les emplois locaux, la numérisation, sans oublier, bien entendu, nos valeurs européennes, l’éducation et la culture.

Nous devons rapprocher l’Europe de ses citoyens et faire comprendre à chacun d’entre eux que Bruxelles et l’Union européenne ne sont pas éloignées. Bien au contraire: l’Europe est partout.

Le Comité européen des régions est donc là pour contribuer à ce processus et apporter une valeur ajoutée sur le terrain dans chaque région, chaque ville, chaque village, grâce aux travaux politiques menés par nos membres, grâce à nos dialogues locaux avec les citoyens et grâce aux alliances que nous avons bâties, dans toute l’Europe, avec des associations territoriales et européennes et avec les familles politiques.

Je suis résolument optimiste quant au fait que nous pourrons concrétiser cette ambition et, ensemble, faire de cette conférence une réussite!»

Au cours de la séance inaugurale de la session plénière de la conférence sur l’avenir de l’Europe, 8 membres du CdR ont pris la parole:

  • Apostolos Tzitzikostas (EL/PPE), président du Comité européen des régions (gouverneur de la région de Macédoine centrale, Grèce, président de l’Association des régions grecques)

  • Vasco Alves Cordeiro (PT/PSE), premier vice-président du Comité européen des régions (membre du parlement régional des Açores, Portugal)

  • Olgierd Geblewicz (PL/PPE), président du groupe PPE (maréchal de la voïvodie de Poméranie occidentale, Pologne, président de l’Association polonaise des régions)

  • Kata Tüttő (HU/PSE), vice-présidente du groupe PSE (Adjointe au maire de Budapest, Hongrie)

  • François Decoster (FR/Renew Europe), président du groupe Renew Europe (maire de Saint-Omer et membre du Conseil général des Hauts-de-France, France)

  • Roberto Ciambetti (IT/ECR), président du conseil régional de Vénétie, Italie

  • Kieran McCarthy (IE/AE), président du groupe AE (membre du conseil municipal de Cork, Irlande)

  • Muhterem Aras (DE/Verts), présidente du parlement du Land de Bade-Wurtemberg, Allemagne

3 autres membres du CdR sont intervenus en tant que représentants désignés par les parlements nationaux: Matteo Bianchi (IT/ECR), Birgit Honé (DE/PSE) et Karl Vanlouwe (BE/AE).

Karl-Heinz Lambertz (BE/PSE), ancien président du CdR, a également pris la parole lors de la session dite d’«interventions à la demande».

Porte-parole du président:

Michele Cercone

Tél. +32 498982349

Michele.Cercone@cor.europa.eu

Share: