Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Le socle européen des droits sociaux doit être mis en œuvre ‎ en partenariat avec les collectivités locales et régionales  

Les régions et les villes sont prêtes à assumer leur rôle dans la construction d'une Europe sociale forte qui garantira des transitions et une reprise justes après la crise de la COVID-19. Le plan d’action pour la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux , présenté aujourd’hui par la Commission européenne, fixe trois grands objectifs ambitieux qui devraient guider les décisions politiques dans les États membres et leurs régions en vue de réaliser les objectifs du socle européen, notamment en utilisant pleinement les différents fonds de l’UE pour débloquer les investissements sociaux.

Les nouveaux grands objectifs impliquent que d’ici 2030, le taux d’emploi de la population européenne âgée de 20 à 64 ans sera d’au moins 78 %, qu’au moins 60 % de l’ensemble des adultes devront suivre une formation chaque année et que le nombre des personnes exposées au risque de pauvreté ou d'exclusion sociale soit réduit d’au moins 15 millions. La Commission a également présenté aujourd’hui une recommandation concernant un soutien actif et efficace à l'emploi (EASE) , dont l’objectif est de guider la transition des mesures d’urgence vers des emplois durables, à l’épreuve du futur.

Le président du Comité européen des régions, Apostolos Tzitzikostas , a déclaré: «La situation d'urgence sanitaire liée à la COVID est en train de devenir une urgence sociale. Nous devons utiliser tous les outils à notre disposition pour sauvegarder l’emploi, lutter contre la pauvreté et protéger les plus vulnérables. Le plan d’action fixe des objectifs ambitieux que nous ne pourrons atteindre qu’en travaillant ensemble à tous les niveaux de gouvernance – européen, national et local – et en utilisant pleinement les différents fonds de l’UE pour débloquer les investissements sociaux. Nous sommes prêts à être des partenaires clés dans la mise en œuvre du plan d’action afin de veiller à ce qu’il réponde aux besoins des Européens et assure une reprise juste et inclusive».

La présidence portugaise du Conseil de l’UE a demandé au CdR d’élaborer un avis sur la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux du point de vue local et régional. Celui-ci devrait être adopté lors de la session plénière de mai, quelques jours avant le sommet social de l’UE de Porto, qui aura lieu les 7 et 8 mai prochains.

La rapporteure Anne Karjalainen (FI/PSE), conseillère municipale de la ville de Kerava et présidente de la commission de la politique sociale, de l'éducation, de l'emploi, de la recherche et de la culture (SEDEC) du CdR a expliqué: «Le plan d’action est un outil très attendu qui permettra de traduire en actions concrètes sur le terrain les principes qui sous-tendent notre vision d’une Europe sociale équitable et inclusive, résiliente face aux crises. Les collectivités locales et régionales joueront un rôle de premier plan non seulement dans la mise en œuvre du plan d’action, mais aussi dans le suivi des progrès réalisés en ce qui concerne le socle européen des droits sociaux. Pour cette raison, l’importance d’une gouvernance à plusieurs niveaux pertinente, qui passerait notamment par l’application du principe de partenariat, devrait être pleinement reconnue dans le plan d’action».

Alors que la Commission propose une version révisée du tableau de bord social pour soutenir la mise en œuvre des objectifs du socle européen, le CdR craint que seuls les progrès au niveau national seront mesurés et déplore l’absence d’indicateurs portant sur les disparités régionales dans la proposition actuelle. Le premier tableau de bord social régional publié par le CdR en 2019 a mis en évidence des différences considérables au sein des États membres. Le CdR a la conviction qu’un suivi régional est nécessaire pour s’assurer que le socle européen des droits sociaux soit mis en œuvre à tous les niveaux et que les investissements régionaux soient orientés de manière à en concrétiser les principes.

Contact:

Lauri Ouvinen

Tél. +32 473536887

lauri.ouvinen@cor.europa.eu

Share: