Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Pour passer au numérique, les PME doivent être soutenues à tous niveaux  

Le 22 juin prochain, la commission de la politique économique (ECON) du Comité européen des régions (CdR) a organisé à Bucarest une conférence portant sur le thème des défis posés par la numérisation et des possibilités qu’elle ouvre aux petites et moyennes entreprises dans les régions éloignées et en retard de développement. Organisée à l’invitation de Robert Sorin Negoiţă (RO/PSE), maire du troisième secteur du municipe de Bucarest, et en présence de Ștefan-Radu Oprea, Ministre roumaine, elle a offert aux participants l’occasion de débattre du rôle des collectivités locales et régionales, des instruments de l’UE disponibles et des synergies de coopération prévues dans le cadre des programmes interrégionaux.

Les petites et moyennes entreprises (PME) sont les piliers de l’économie européenne. Elles sont créatrices d’emplois stables au niveau local. Alors que l’Europe est un acteur mondial de premier plan dans de nombreux secteurs manufacturiers et que ses entreprises sont à la pointe de la technologie et de l’automatisation dans des secteurs clés, la grande majorité des PME et des entreprises à moyenne capitalisation sont fort à la traîne, en particulier dans les régions éloignées ou économiquement moins développées.

«La pénurie de compétences ou de spécialistes dans le domaine de l’informatique, les coûts d’investissement et d’exploitation élevés, ainsi que les faibles vitesses de connexion à l’internet figurent parmi les obstacles les plus fréquents à la numérisation des PME. En outre, l’absence de prise conscience et l’insuffisance du soutien financier et opérationnel empêchent les PME de se tourner vers le numérique» , a fait valoir Robert Sorin Negoiţă (RO/PSE), maire du troisième secteur du municipe de Bucarest, président de l’Association des municipalités de Roumanie et chef de la délégation roumaine du CdR.

La politique gouvernementale a un rôle essentiel à jouer en créant les conditions générales nécessaires aux PME pour accéder à l’ère du numérique. Cette ambition requiert des différents niveaux de pouvoir une approche coordonnée qui permette de résoudre les problèmes rencontrés par les PME et d’assurer leur compétitivité future.

«Les collectivités locales et régionales sont des partenaires solides au sein des écosystèmes territoriaux, qui offrent un appui essentiel aux PME dans leur passage au numérique, et ce, grâce à leurs activités dans des domaines tels que la recherche et l’innovation, l’éducation et les compétences, les infrastructures et l’investissement public. Le soutien européen offert dans le cadre du programme COSME et des programmes de coopération interrégionale tels qu’Interreg est également crucial pour promouvoir la nécessaire collaboration entre les pôles régionaux. Nous devons coopérer à tous les niveaux afin de garantir que nos PME, en particulier dans les régions en retard de développement, réussissent à relever les défis économiques liés à la numérisation, ce dont dépendent leur compétitivité et leur durabilité» , a ajouté Michel Delebarre (FR/PSE), président de la commission ECON.

Les membres du CdR reviendront à Bucarest à la mi-mars 2019, dans le cadre du sommet européen des régions et des villes, lequel offrira aux dirigeants locaux et régionaux l’occasion d’exprimer leur vision et leur point de vue sur l’avenir de l’Europe, juste avant le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne, le 29 mars, et les élections européennes, qui se dérouleront entre le 23 et le 26 mai de l’année prochaine.

Avis pertinents du CdR sur ce sujet:

L’avenir du programme COSME

Une réglementation intelligente pour les PME

Encourager les jeunes pousses et les entreprises en expansion européennes

Une stratégie européenne pour l’industrie

Contact

Carmen Schmidle

Tel. +32 (0)2 282 2366

Mobile: +32 (0)494 735 787

carmen.schmidle@cor.europa.eu