Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Vague de rénovations: le CdR et la Commission européenne vont coopérer pour stimuler la restauration des bâtiments  

Le partenariat entre les dirigeants européens, régionaux et locaux est essentiel pour accélérer la vague de rénovations, qui pourrait créer 160 000 emplois. Dans l’Union européenne, près de 75 % des bâtiments sont inefficaces sur le plan énergétique, alors qu’ils ne sont qu’1 % à être rénovés chaque année. Les bâtiments représentent 40 % de la consommation énergétique de l’Europe et sont responsables de 36 % de ses émissions de gaz à effet de serre (GES).

Le Comité européen des régions (CdR) et la Commission européenne ont lancé aujourd’hui une coopération visant à accélérer la rénovation et la décarbonation du parc immobilier européen. Le potentiel de création d’emplois, d’économies d’énergie et de réduction des émissions de GES fait de la «vague de rénovations» des bâtiments de l’UE un moteur essentiel pour une reprise solide et durable après la crise de la COVID-19. Le partenariat a pour objectif d’aider les collectivités locales et régionales à renouveler leur parc immobilier. La crise sanitaire liée à la COVID-19 a amplifié la nécessité d’améliorer les conditions de vie dans nos bâtiments et d’éradiquer la précarité énergétique.

Au même titre que la décarbonation du secteur des transports et le verdissement des villes, la rénovation du bâti dans l’UE constitue l’une des principales priorités du pacte vert pour l’Europe , la stratégie de croissance de l’Union pour atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050.

En ouverture d’un débat en session plénière sur la vague de rénovations auquel participait Kadri Simson, membre de la Commission européenne chargée de l’énergie, le président du Comité européen des régions, Apostolos Tzitzikostas , a déclaré: « En améliorant l’efficacité énergétique de nos bâtiments, nous pourrons économiser de l’argent, réduire les émissions et remédier à la précarité énergétique qui touche 34 millions de personnes en Europe. Nous devons veiller à ce que les collectivités locales et régionales aient connaissance du budget et des fonds sans précédent pour la reprise et la résilience que l’Union met à leur disposition, et qu’elles y aient accès. Je suis dès lors heureux de lancer cette coopération entre la Commission européenne et notre Comité pour soutenir la vague de rénovations dans tous nos territoires ».

Intervenant dans le débat, Kadri Simson, commissaire de l’UE à l’énergie , a déclaré: « Aujourd’hui, nous avons l’occasion de redynamiser notre économie tout en intensifiant nos efforts en faveur d’une énergie propre. La Commission continuera à fournir divers moyens de soutien et d’assistance technique aux villes et aux régions afin qu’elles puissent s’engager, avec toutes les composantes de la société, en faveur de la double transition et déployer la vague de rénovations. Je suis ravie de constater que la Convention des maires devient encore plus inclusive, plus accessible et plus ambitieuse en matière de neutralité climatique.»

Juan Espadas (Espagne/PSE) , maire de Séville et président de la commission ENVE du CdR et du groupe de travail «Pacte vert – Investir l’échelon local» , a déclaré: « La vague de rénovations est un pilier central de la reprise en Europe, elle nous aidera à reconstruire en mieux nos territoires, à améliorer notre capacité à lutter contre le changement climatique, et, dans le même temps, à préserver la santé et la qualité de vie de nos citoyens. Dans le cadre de cette stratégie, l’initiative relative à un «nouveau Bauhaus européen» pourrait être essentielle pour donner une âme à la régénération urbaine et repenser radicalement nos quartiers. Nous devons exploiter le potentiel créatif de nos régions et de nos villes et associer les citoyens au processus de transformation afin qu’ils se sentent plus proches du pacte vert et que nous puissions concevoir ensemble un avenir plus durable.»

Enrico Rossi (Italie/PSE) , rapporteur du CdR pour l’avis sur la vague de rénovations , conseiller municipal de Signa (Florence) et ancien président de la région de Toscane (2010-2020), a déclaré: « La vague de rénovations est une formidable occasion offerte par l’Union à nos villes et régions. Alors qu’auparavant, les rénovations ne concernaient que des appartements ou des bâtiments individuels, aujourd’hui, les quartiers sont enfin envisagés dans leur globalité. C’est pourquoi nous accueillons favorablement l’approche par quartiers et l’attention accordée aux communautés énergétiques. La vague de rénovations peut également contribuer à mettre un terme à la précarité énergétique, car elle aide les citoyens à devenir des «prosommateurs», capables non seulement de consommer mais aussi de produire de l’énergie. Le pacte vert et sa vague de rénovations ne peuvent être couronnés de succès que s’ils améliorent le bien-être et la qualité de vie de la population, dans les logements et autour de ceux-ci, en veillant à ce que personne ne soit laissé pour compte.»

À l’issue du débat, les membres ont examiné les nombreuses propositions présentées dans l’avis du CdR sur la vague de rénovations. Le CdR réclame une révision des régimes d’aides d’État, des règles budgétaires plus souples afin d’optimiser les investissements et les rénovations, ainsi que la mise en œuvre d’objectifs infranationaux pour la rénovation des bâtiments et l’intégration des sources d’énergie renouvelables.

Le CdR plaide également en faveur du renforcement et de la décentralisation du mécanisme ELENA de la BEI grâce à la mise en place d’un guichet unique permettant de fournir une assistance technique à l’ensemble des collectivités locales et régionales et des entreprises. La Commission européenne et les États membres sont également invités à intégrer pleinement la vague de rénovations dans la facilité pour la reprise et la résilience (FRR) ainsi que dans les Fonds structurels et d’investissement européens (Fonds ESI).

Le texte final de l’ avis du CdR sur la vague de rénovations sera disponible dès le 19 mars 2021.

Contexte

La vague de rénovations a été lancée le 14 octobre 2020, lorsque la Commission européenne a publié sa communication intitulée « Une vague de rénovations pour l’Europe – Verdir nos bâtiments, créer des emplois, améliorer la qualité de vie ». Cette initiative forme un chapitre essentiel de la feuille de route du pacte vert pour l’Europe .

La vague de rénovations a pour objectif d’éliminer les obstacles rencontrés pour rénover les bâtiments. Le groupe des institutions financières en matière d’efficacité énergétique ( EEFIG ) en a relevé de six types, à savoir les freins d’ordre structurel, les difficultés à s’informer, les déficiences du marché, le manque d’expertise, un ensemble de facteurs qui compliquent le regroupement de projets différents ou le recours à des approches géographiques plus efficaces et, enfin, les barrières réglementaires. Tous ces écueils affectent directement les pouvoirs locaux et régionaux et écornent leur capacité à investir davantage dans des projets placés sous le signe de l’efficacité énergétique.

Au même titre que la décarbonation du secteur des transports et le verdissement des villes, la rénovation du bâti dans l’UE constitue l’une des priorités du pacte vert , non seulement parce qu’elle peut avoir la capacité de réduire tant la consommation d’énergie que les émissions de CO 2 mais aussi parce qu’elle est susceptible d’être le moteur d’une croissance durable et de créations d’emplois. Selon l’Agence internationale de l’énergie ( AIE ), le secteur de la construction est celui qui crée le plus d’emplois par million d’euros investi.

La rénovation des bâtiments est une priorité essentielle de la nouvelle initiative du Comité européen des régions «Pacte vert – Investir l’échelon local» , qui vise à placer les villes et les régions au cœur de la transition de l’UE vers la neutralité climatique. Le coup d’envoi de cette initiative a été donné le 15 juin 2020, avec la création d’un groupe de travail spécifique composé de treize membres . Lisez ici le communiqué de presse. Découvrez 200 bonnes pratiques du pacte vert sur notre carte en ligne .

Contact:

David Crous

david.crous@cor.europa.eu

+32 (0) 470 88 10 37

Share: