Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
«Tracer les contours de l’Union européenne de demain est notre mission et notre responsabilité communes»  

Le président Lambertz appelle la présidente élue de la Commission, Ursula von der Leyen, à façonner l’avenir de l’Europe en coopération avec ses villes et ses régions.

À l’occasion du vote du Parlement européen qui a porté Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission européenne, Karl-Heinz Lambertz , le président du Comité européen des régions, s’est exprimé en ces termes:

« Permettez-moi de féliciter Ursula von der Leyen pour son élection. Le Comité européen des régions se réjouit de pouvoir l’accueillir prochainement, afin qu’elle expose son programme pour l’Europe à l’assemblée de l’UE qui réunit les élus locaux et régionaux. »

« Il s’impose d’adopter une nouvelle manière de travailler, pour que l’Union gagne en légitimité, en adhésion et en proximité. À chaque étape du processus décisionnel de l’Union européenne, la prochaine Commission devrait favoriser pleinement une participation accrue de tous les niveaux de gouvernance. J’apprécie les déclarations de la présidente élue, quand elle a fait valoir que “le système démocratique de notre Union est unique, en ce qu’il rassemble côte à côte des élus directs du niveau local, régional, national et européen et des chefs d’État et de gouvernement, élus eux aussi”. Je compte sur elle pour tisser, entre les niveaux de l’UE, des États membres, des régions et des communes, les fils d’une action commune grâce à laquelle l’Europe pourra réaliser des progrès sociaux et économiques et renouer avec ses citoyens.»

« Pour lutter contre la crise climatique et les inégalités sociales, tout comme pour assurer une transition qui soit juste pour tous, les collectivités régionales et locales sont des acteurs essentiels quand il s’agit de convertir les promesses en réalités sur le terrain. C’est pourquoi le Comité européen des régions se fait l’avocat d’une politique de cohésion forte pour toutes les régions. La coopération à niveaux multiples et le renforcement des capacités publiques d’investissement sont les seules voies possibles pour parvenir à une Union équitable et durable. »

« L’augmentation du taux de participation lors des élections européennes de 2019 est venue confirmer que l’Europe compte aux yeux du citoyen, en particulier quand il fait partie de la jeune génération. Il est temps pour nous de tirer parti de cette dynamique, afin de nous concerter plus méthodiquement avec les Européens en dehors des périodes de campagne électorale, notamment en menant avec eux un dialogue permanent, dont les pouvoirs locaux et régionaux seront parties prenantes. »

« Tracer les contours de l’Union européenne de demain est notre mission et notre responsabilité communes. Le Comité européen des régions et les villes et régions de l’UE sont prêts à s’investir dans la “conférence sur l’avenir de l’Europe”

Face aux problèmes et priorités politiques à venir, le Comité européen des régions a déjà formulé ses attentes et ses propositions pour la période 2019-2024, dans un projet et une résolution , qu’il a adoptés le 26 juin 2019. Il y est affirmé que si l’UE veut regagner la confiance de ses citoyens et relever les grands défis du moment, ses décisions et ses politiques doivent être élaborées collectivement et disposer d’un ancrage local.

Contact:
pressecdr@cor.europa.eu

Tél.: +32 (0)2 282 23 66