Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Le président Cordeiro a débattu avec les ministres de l’UE ‎ du rôle crucial d’une politique de cohésion forte et modernisée ‎ pour l’avenir de l’Union.  

Vasco Alves Cordeiro, le président du Comité européen des régions (CdR), a participé à la réunion informelle des ministres des 27 États membres chargés de la politique de cohésion. Cette réunion a été organisée à Prague par la présidence tchèque du Conseil de l’UE.

Les deux thèmes principaux de la réunion informelle d’aujourd’hui étaient l’avenir de la politique de cohésion après 2027 et son rôle dans la gestion des conséquences d’événements imprévisibles, tels que la crise énergétique actuelle, la pandémie de COVID-19 et la guerre contre l’Ukraine.

Au cours de son intervention, le président Vasco Alves Cordeiro, membre du Parlement de la région autonome des Açores, a souligné que: «Nous n’avons jamais eu autant besoin de la politique de cohésion qu’aujourd’hui. Elle répond aux principaux défis auxquels l’Europe est actuellement confrontée et elle contribue à réduire les inégalités territoriales. L’heure est venue de mener une réflexion sur l’avenir de la politique de cohésion sans en négliger le moindre aspect. Elle a besoin d’un “aggiornamento”, d’être mise au goût du jour, tant sur le fond que du point de vue de sa mise en œuvre. Ce faisant, nous devons continuer à renforcer ses piliers fondamentaux, tels que le principe de partenariat et la gouvernance à plusieurs niveaux

Un assouplissement des règles de la politique de cohésion a permis d’en faire l’un des principaux outils européens pour aider les citoyens et les entreprises à faire face aux conséquences sociales et économiques de la crise de la COVID-19 et de la guerre contre l’Ukraine. En outre, les ressources de la politique de cohésion ont été investies de manière stratégique au cours des dernières décennies pour réduire la consommation d’énergie et stimuler l’utilisation de sources renouvelables, ce qui a aidé l’UE à réduire sa dépendance au gaz et au pétrole russes.

Outre les ministres de l’UE chargés de la politique de cohésion, participaient à cette réunion informelle Elisa Ferreira, commissaire européenne à la cohésion et aux réformes, et des représentants du Parlement européen, du Comité économique et social européen, de l’Espace économique européen, de la Banque européenne d’investissement et d’autres institutions.

Le débat politique ouvert durant cette réunion nourrira les conclusions du Conseil que devrait adopter le Conseil des affaires générales le 22 novembre.

La vidéo de la déclaration à la presse du président Cordeiro est disponible ici.

Contexte:

Entre 2021 et 2027, l’Union européenne a alloué 392 milliards d’EUR au financement de la politique de cohésion. Grâce au cofinancement national, quelque 500 milliards d’EUR seront disponibles pour financer les programmes dans les régions et les pays de l’Union. Pour de plus amples informations, veuillez cliquer ici.

En partenariat avec les principales associations européennes de villes et de régions, le CdR a créé l’Alliance pour la cohésion (#CohesionAlliance) afin de promouvoir la cohésion en tant que valeur fondamentale de l’Union européenne et qu’objectif essentiel de l’ensemble de ses politiques et de ses investissements.

De plus amples informations sur les travaux du CdR concernant la politique de cohésion sont disponibles sur la page web du CdR intitulée «La cohésion, notre valeur fondamentale».

Contact:

Monica Tiberi — porte-parole du président

Tél. +32 479 517443

monica.tiberi@cor.europa.eu

Matteo Miglietta

Tél. +32 470 895382

matteo.miglietta@cor.europa.eu

Partager :