Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Après le sommet social de Porto, les régions et les villes demandent instamment que soit reconnu leur rôle dans la construction d’une Europe sociale  

Au cours du sommet social de l’UE, qui s’est tenu à Porto les 7 et 8 mai dernier, le Comité européen des régions a été représenté par Vasco Cordeiro, son premier vice-président, et Anne Karjalainen, la présidente de la commission SEDEC. Ces derniers se sont félicités de l’engagement des chefs d’État et de gouvernement de l’UE à raffermir leur ambition d’œuvrer en faveur d’une Europe sociale, de renforcer la cohésion sociale et d’atteindre les nouveaux grands objectifs de l’UE en matière d’emploi, de compétences et de réduction de la pauvreté. Ils ont toutefois regretté que la déclaration finale du sommet ne fasse pas référence au rôle des gouvernements régionaux et locaux.

Vasco Alves Cordeiro , premier vice-président du CdR et membre de l’assemblée législative des Açores, a déclaré: «La mise en œuvre du socle européen des droits sociaux ne pourra réussir que si tous les niveaux de gouvernance, de l’échelon européen au niveau local, y sont associés. Il est très positif que la déclaration des parties prenantes du sommet social insiste sur la nécessité de renforcer la cohésion territoriale et sociale, avec la participation des niveaux de gouvernement européen, national, régional et local. Toutefois, il est décevant que, dans la déclaration finale du sommet, notre rôle n’ait pas été reconnu par le Conseil européen. La construction d’une Europe sociale ne peut se faire qu’avec les collectivités locales et régionales et grâce à leur participation, et cette tendance inquiétante à les oublier doit changer, notamment dans la perspective de la conférence sur l’avenir de l’Europe.»

La présidente de la commission SEDEC, Anne Karjalainen (FI/PSE), qui est également conseillère municipale de la ville de Kerava et rapporteure de l’ avis sur la dimension locale et régionale du socle européen des droits sociaux, élaboré à la demande de la présidence portugaise du Conseil de l’UE, a affirmé quant à elle: «Nous nous félicitons que les dirigeants de l’UE se soient mis d’accord sur des objectifs communs visant à placer le bien-être des citoyens et l’égalité au cœur des politiques et à faire des questions sociales une priorité constante dans l’Union européenne. Toutefois, le succès dépendra de l’engagement de tous les niveaux de gouvernement, de l’échelon européen à l’échelon local, à construire une Europe sociale forte et résiliente, qui garantira que les transitions écologique et numérique s’effectuent de manière équitable et qui facilitera la sortie de la crise de la COVID-19, tant sur le plan économique que sur le plan social.»

Informations complémentaires:

M. Cordeiro et M me  Karjalainen participaient à la conférence de haut niveau du sommet, organisée le vendredi 7 mai avec les dirigeants de l’UE et un large éventail de parties prenantes. La conférence s’est conclue par la signature d’une  déclaration conjointe .

Par ailleurs, le Premier ministre portugais, António Costa, a pris la parole lors de la session plénière du CdR organisée la semaine dernière, en soulignant le rôle des villes et des régions en tant que partenaires clés pour la réussite de la reprise équitable, verte et numérique de l’Europe.

Les dirigeants de l’UE se sont réunis le 8 mai à Porto pour se mettre d’accord sur des objectifs quantitatifs et des calendriers spécifiques pour la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux, proclamé en 2017 à Göteborg. Comme cela est spécifié dans le plan d’action présenté par la Commission européenne en mars dernier, les nouveaux grands objectifs impliquent que d’ici 2030, le taux d’emploi de la population européenne âgée de 20 à 64 ans sera d’au moins 78 %, qu’au moins 60 % de l’ensemble des adultes devront suivre une formation chaque année et que le nombre des personnes exposées au risque de pauvreté ou d'exclusion sociale soit réduit d’au moins 15 millions. 

Contact:

Lauri Ouvinen

Tél. +32 473536887

lauri.ouvinen@cor.europa.eu

Share: