Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Communiqué de presse conjoint d’Armin Laschet, ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et Apostolos Tzitzikostas, président du Comité européen des régions  

Ce mardi 3 mars, Armin Laschet, ministre-président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, a reçu Apostolos Tzitzikostas, le président nouvellement élu du Comité européen des régions, à la chancellerie d’État de Düsseldorf. Ils ont échangé sur les défis auxquels l’Europe est en ce moment confrontée, notamment la situation grave à la frontière entre la Grèce et la Turquie et l’épidémie provoquée par le coronavirus.

Le ministre-président Laschet : « Je suis heureux de rencontrer le président Tzitzikostas et je me réjouis à la perspective de collaborer avec lui dans les années qui viennent. Le Comité européen des régions est l’indispensable porte-parole des régions en Europe, et je suis convaincu que le président Tzitzikostas fera porter leur voix plus haut que jamais, pour la faire entendre partout dans l’Union européenne. Nous avons besoin d’une Europe plus forte et c’est ensemble que nous devons agir pour répondre aux défis actuels. »

Le président Tzitzikostas : « Aujourd’hui, j’ai eu l’honneur et le plaisir de rencontrer le ministre-président Laschet. C’est un visionnaire, un responsable sur lequel on peut compter en Allemagne et un Européen convaincu. Ce qu’il a accompli dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie est un exemple, pour nous tous, de ce que les régions d’Europe sont capables de faire pour répondre à nos défis communs dans l’intérêt des citoyens. L’Union européenne doit de toute urgence apporter une réponse pragmatique à la question de la migration. Il ne s’agit pas d’un problème national, mais d’un enjeu européen, qui concerne tous les citoyens de l’Union. »

Le ministre-président et le président du Comité européen des régions sont déterminés à surmonter les différences et le durcissement des clivages au sein de l’Union européenne. « Afin d’y parvenir, nous avons besoin d’une vision européenne commune pour approfondir la coopération entre États membres, régions, villes et villages. L’Union européenne a besoin d’un nouvel élan pour faire face aux profondes transformations que la numérisation, la démographie et la lutte nécessaire contre le changement climatique impliquent pour nos concitoyens », a déclaré Armin Laschet .

Une condition préalable indispensable afin d’imprimer ce nouvel élan est de faire en sorte qu’un accord ambitieux soit rapidement trouvé sur le futur budget de l’Union — le cadre financier pluriannuel —, sur la base d’un juste équilibre entre ceux qui bénéficient le plus de notre marché commun et ceux qui doivent encore rattraper leur retard.

Le ministre-président et le président du Comité européen des régions ont également évoqué les récentes propositions de la Commission européenne concernant le pacte vert et l’intelligence artificielle. Ils ont salué ces efforts et souligné que ceux-ci devaient être complétés par des initiatives prises conjointement à l’échelon national et au niveau local et régional. La future présidence allemande du Conseil de l’Union, au second semestre de 2020, a la capacité de relever les défis actuels et de rassembler l’Union européenne.

Armin Laschet et Apostolos Tzitzikostas ont notamment relevé la nécessité d’aider les régions particulièrement touchées par la décision, prise par l’Union, de parvenir à la neutralité climatique d’ici à 2050. « Ce sont en particulier les régions charbonnières en transition, comme le bassin rhénan, qui ont besoin d’un soutien de l’Europe pour développer leur infrastructure, renforcer leur capacité d’innovation et lever des investissements dans la formation et la reconversion. C’est pourquoi nous nous félicitons de la proposition relative à un nouveau Fonds européen pour une transition juste à l’appui de ces régions », a déclaré Apostolos Tzitzikostas .

La réunion hors siège du Bureau du Comité européen des régions qui se tiendra au Parlement de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le 11 septembre prochain, offrira l’occasion d’aborder de manière conjointe les discussions sur l’avenir de l’Europe, les solutions pour améliorer le retour d’information sur la réglementation européenne et les moyens de rapprocher l’Europe de ses citoyens.

Porte-parole du président:

Michele Cercone

Tél. +32 (0)498 98 23 49

Michele.Cercone@cor.europa.eu