Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
«De la ferme à la table»: pour soutenir les producteurs, protéger l’environnement et lutter contre la pauvreté alimentaire après la crise, il faut faire entrer les régions et les villes dans le jeu  

Le CdR revendique que la stratégie de l’Union européenne soit en parfaite cohérence avec la politique agricole commune et les objectifs du pacte vert.

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence les multiples interactions entre la santé publique, les écosystèmes et les systèmes alimentaires. Dans un avis élaboré par Guido Milana (IT/PSE) et adopté durant la session plénière du Comité européen des régions (CdR), les responsables politiques locaux et régionaux saluent la stratégie «De la ferme à la table», mais préconisent qu’une plus grande attention soit accordée aux circuits courts et aux modes de production locaux et régionaux, fondés sur le bien-être animal et environnemental, ainsi que sur la qualité nutritionnelle.

La stratégie «De la ferme à la table» pour une alimentation durable est un pilier, à la fois du pacte vert pour l’Europe, une des initiatives phares de l’Union européenne, et du plan de relance européen. La stratégie a été présentée le 20 mai 2020 par la Commission européenne, et elle interviendra à chaque maillon de la chaîne alimentaire, de la production à la consommation. Elle vise à mettre en place à l’échelle de l’Union un système alimentaire durable qui garantisse la sécurité alimentaire et protège la santé humaine et l’environnement.

Dans l’avis intitulé «De la ferme à la table – La dimension locale et régionale» , élaboré par Guido Milana (IT/PSE), membre du conseil municipal d’Olevano Romano (Rome) et ancien député au Parlement européen, le CdR souligne qu’il est essentiel que la politique agricole commune (PAC) et la politique commune de la pêche (PCP) après 2020 soient pleinement alignées sur les objectifs de la stratégie «De la ferme à la table» et de la «Stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité à l’horizon 2030».

«La stratégie “De la ferme à la table” peut contribuer à ramener au cœur du débat politique la question de l’accès à l’alimentation – une question certes banale mais cardinale. La pandémie a effectivement creusé les inégalités, et nous devons donc rendre les systèmes alimentaires plus équitables et plus durables. Toutefois, l’absence d’ambition dans la révision de la PAC risque de mettre en péril l’ensemble de l’édifice, et nous allons regretter ce manque de cohérence» , a déclaré le rapporteur Milana.

Le CdR soutient la stratégie «De la ferme à la table» et les objectifs proposés par la Commission s’agissant de réduire l’utilisation des pesticides, des engrais chimiques et des antimicrobiens, ainsi que de développer l’agriculture biologique. Le CdR demande de surcroît que les objectifs quantifiés soient soumis à une analyse d’impact approfondie, et que les progrès réalisés fassent l’objet d’un suivi.

Dans l’optique de faire progresser la dimension locale et régionale, le CdR souligne que les marchés publics dans le domaine alimentaire constituent l’un des éléments déterminants pour que la transition vers un système alimentaire durable avance au niveau local et régional. Le pouvoir d’achat des pouvoirs publics représente 14 % du PIB de l’Union. Par conséquent, les marchés publics peuvent être un puissant moteur de la demande de produits durables. La demande institutionnelle est importante pour accroître l’utilisation d’aliments durables et ouvrir des débouchés commerciaux aux petits fournisseurs.

Les régions et les villes peuvent jouer un rôle clé dans la transition vers un système alimentaire plus durable. À ce titre, elles doivent être associées à la mise en œuvre et au suivi de la stratégie. Pour que leurs besoins soient mieux pris en compte, les autorités régionales devraient pouvoir continuer à jouer leur rôle d’autorités de gestion et être associées à la conception des programmes écologiques, tant au niveau européen que national.

Lire l’entretien avec Guido Milana, rapporteur sur la stratégie «De la ferme à la table»

Contact:

Matteo Miglietta

Tél.: (+32) 470 895 382

matteo.miglietta@cor.europa.eu

Galerie Flickr du CdR