Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
La Semaine européenne de la réduction des déchets ‎ récompense les meilleures initiatives mises en œuvre en 2020  

Les initiatives primées ont été soumises par des villes et des régions d’Espagne,
d’Allemagne, de Belgique, de France, de Bulgarie, de Finlande, d’Italie et de Roumanie.

Les meilleures initiatives en matière de sensibilisation à la réduction des déchets mises en œuvre dans le cadre de l’édition 2020 de la Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD) ont été annoncées le 1 er juin 2021, lors d’une cérémonie en ligne organisée en ouverture de la conférence de la Semaine verte européenne 2021. Sur un total de 10 696 actions organisées dans 33 pays, six initiatives ont été récompensées, dont une dans chacune des catégories suivantes: administrations et organisations publiques; entreprises et industrie; associations et ONG, établissements d’enseignement et participants individuels. Un prix spécial européen a par ailleurs été décerné à l’action apparaissant comme le meilleur exemple de l’esprit européen.

La cérémonie de remise des prix a eu lieu en ouverture de la conférence qui a lancé la Semaine verte européenne 2021, consacrée au thème «Zéro pollution», l’un des points principaux du pacte vert pour l’Europe. Les prix décernés dans le cadre de la SERD contribueront à récompenser les bonnes pratiques et à mettre en évidence le lien entre déchets et pollution. Virginijus Sinkevičius, commissaire européen chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, Françoise Bonnet, secrétaire générale de l’Association des cités et régions pour le recyclage et la gestion durable des ressources (ACR +) et Tjisse Stelpstra, membre du Comité européen des régions et du Conseil de la province de Drenthe, ont ouvert la cérémonie et souhaité la bienvenue aux participants à cette grande manifestation qu’est la Semaine européenne de la réduction des déchets.

Tjisse Stelpstra , membre du Comité européen des régions, a déclaré: «Les déchets n’existent pas! Nous devons changer notre manière d’envisager les ressources. Dans notre économie linéaire, nous nous contentons trop souvent de jeter les objets ou de nous en débarrasser. Mais les objets que nous n’utilisons plus sont les ressources de demain. Tous les niveaux de gouvernement doivent jouer un rôle moteur en matière de réglementation et d’encouragement afin qu’une transition équitable vers l’économie circulaire soit possible. Le plan d’action de la Commission européenne comporte de bonnes idées en matière de réutilisation et de droit à la réparation. De nombreux déchets peuvent être évités si les produits sont conçus en conséquence. Beaucoup de personnes ont d’excellentes idées mais un aspect encore plus important est le foisonnement d’activités mises en place dans ce domaine. Aussi cette cérémonie de remise des prix est-elle aussi pour moi une cérémonie porteuse d’espoir et de confiance.»

Virginijus Sinkevičius , commissaire chargé de l’environnement, des océans et de la pêche, a souligné que «l’économie circulaire est une priorité essentielle et constitue l’un des piliers du pacte vert pour l’Europe. Notre nouveau plan d’action en faveur de l’économie circulaire offre un modèle visant à réduire la consommation et à doubler l’utilisation de matériaux circulaires au cours des dix prochaines années. La transition vers une économie circulaire ne sera pas facile, mais des personnes comme vous nous montrent que c’est possible. Dans quelques instants, les initiatives les plus remarquables menées au cours de la Semaine européenne de la réduction des déchets se verront récompensées, mais chaque action compte et la plus grande récompense est de faire partie du mouvement qui nous permettra de réaliser un avenir plus durable».

Françoise Bonnet , secrétaire générale de l’ACR+, a déclaré: «La 12 e  édition de la SERD illustre parfaitement à quel point cette campagne est puissante. En dépit des restrictions liées à la COVID-19, plus de 10 600 actions ont été enregistrées. La participation et l’engagement des nombreuses personnes qui ont développé et coordonné ces actions font de cette initiative un moyen particulièrement efficace pour promouvoir la prévention des déchets au niveau local et diffuser le message d’une transition vers l’économie circulaire.»

Au cours de la cérémonie, six actions choisies parmi les 16 finalistes présélectionnés par le jury de la SERD en mars 2021 ont été récompensées. Les lauréats ont reçu un trophée en bois recyclé réalisé par un artiste local de Malte. Pour la première fois, le secrétariat de la SERD a récompensé une action supplémentaire choisie par les participants à la cérémonie.

  • Catégorie «Administrations et organisations publique»: Prévention de la pollution marine à Barcelone: défi #beuresenseplastic et campagne «La mer commence ici» ( The sea starts here) , à l’initiative du groupe de travail «Zéro déchets» et du conseil municipal de la ville de Barcelone, Espagne. Il s’agit d’une combinaison de deux campagnes: la participation d’organisations locales à la réduction d’objets à usage unique et la sensibilisation aux conséquences de notre comportement sur la mer à l’aide de messages clairs dans les rues.

  • Catégorie «Entreprises et industrie»: «Contre le gaspillage alimentaire: agir différemment» [Against food waste: Act differently], à l’initiative de la Corporación Alimentaria Peñasanta S.A. (CAPSA), Asturies, Espagne. L’action de CAPSA, une entreprise laitière reconnue au niveau national en Espagne, était axée sur le thème du gaspillage alimentaire et a eu des effets intéressants tant au niveau interne qu’au niveau externe.
  • Catégorie «Associations et ONG» – prix attribué par Piotr Barczak, Bureau européen de l’environnement: «Rendre visible l’invisible: SERD 2020» (Making the invisible visible: EWWR 2020), à l’initiative de l’Agence pour la protection du climat de Mannheim, Allemagne. Cette campagne en ligne vise à donner des informations sur les déchets invisibles qui se cachent derrière des activités et comportements de la vie quotidienne et propose également des solutions pour réduire ce type de déchets.

  • Catégorie «Établissements d’enseignement»: #MissieMinder , à l’initiative de MOS Vlaanderen, Belgique. Il s’agit d’une campagne sur le gaspillage alimentaire à laquelle ont participé 29 écoles qui ont pris des mesures pour promouvoir un monde avec moins de déchets.

  • Catégorie «Participants individuels»: «HISTOIRES DE JOUETS: Ranimez-les!» (TOYS STORIES: Re-have fun!), à l’initiative de Teresa Monguilod Villa, une fillette de 10 ans, Espagne. Teresa a préparé un ensemble de tutoriels permettant de fabriquer des jouets à l’aide de matériaux usagés afin de souligner l’importance de l’imagination et des déchets produits par les nouveaux jouets de marque.

  • Catégorie «Prix spécial européen»: «Actions visibles pour un jeu de société sur les déchets invisibles» ( Visible actions for invisible waste board game ), à l'initiative des établissements suivants: Collège Sant Josep, Navàs, Catalogne (Espagne), E.P. Saint Paul, Cesson (France), Su Ekzarh Antim I, Kazanlak (Bulgarie), Oulun Yliopisto, Oulu (Finlande), Istituto comprensivo Statale «R. Trifone», Montecorvino Rovella (Italie), et Școala Gimnazială «Nicolae Iorga», Sibiu (Roumanie). Dans le cadre d’un projet Erasmus+ sur les objectifs de développement durable, des étudiants de toute l’Europe ont créé ensemble un jeu de société visant à promouvoir la prévention des déchets et le développement durable.

  • Pour le public de la SERD, la meilleure initiative est Re’Compota , mise en œuvre par l’Associação de Desenvolvimento do Concelho de Espinho, Portugal.

Contexte

Lancée en 2009 dans le cadre d’un projet LIFE+ financé par l’Union européenne, la Semaine européenne de la réduction des déchets est la plus grande campagne de sensibilisation à la prévention des déchets en Europe. Menée par les collectivités locales et régionales, elle rassemble différents acteurs, tels que des citoyens, établissements scolaires, entreprises, ONG et associations, qui organisent des activités visant à sensibiliser le public à la réduction des déchets. Les partenaires qui ont contribué à son financement sont l’Association des cités et régions pour la gestion durable des ressources (ACR+); l’Association internationale pour la communication environnementale (AICA, Italie); l’Agence catalane des déchets (ARC, Catalogne,Espagne); Bruxelles Environnement (Belgique); la direction nationale de la gestion des déchets pour la Hongrie (NWMD) et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME, France).

Le Comité européen des régions soutient l’initiative de la Semaine européenne de la réduction des déchets, et fait partie de son comité de pilotage.

Des informations supplémentaires sur le prix de la Semaine européenne de la réduction des déchets sont disponibles ici ainsi que dans le dossier de presse .

Contact:

Serena Lisai (ACR+) // sli@acrplus.org

Berta López Domènech (CdR) // Berta.LopezDomenech@cor.europa.eu

Share: