Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Les villes et les régions de l’UE ont fixé leurs priorités en matière d’environnement, d’énergie et de climat pour 2019  
Les collectivités locales et régionales sont déterminées à faire pression sur les États membres afin de relever le niveau d’ambition concernant le climat, de fixer des objectifs pour réduire la précarité énergétique et d’inclure les villes et les régions dans les plans nationaux en matière de climat et d’énergie, attendus d’ici la fin de l’année

La commission de l’environnement, du changement climatique et de l’énergie (ENVE) du Comité européen des régions (CdR) a adopté son programme de travail pour 2019. Outre la protection de l’environnement et de la biodiversité, la transition vers une énergie propre en Europe, la précarité énergétique, le changement climatique et la mise en œuvre de l’accord de Paris figurent en tête des priorités. Les objectifs de développement durable (ODD), qui constituent un plan d’action intersectoriel à l’horizon 2030 visant à bâtir un avenir meilleur et plus durable pour le monde entier, serviront à orienter le programme de travail de la commission ENVE.

Sous la direction de Michele Emiliano (IT/PSE) , président de la région des Pouilles, les membres ont procédé à un échange de vues sur la stratégie pour une neutralité climatique d’ici 2050, publiée par la Commission européenne en novembre 2018. M. Emiliano a déclaré: «Il s’agit de la tentative la plus ambitieuse de l’Union de relancer la politique dans un contexte marqué par l’apparition de graves tensions au sein de nos sociétés. Il n’est pas possible d’inverser le cours du réchauffement planétaire au seul niveau municipal, régional ou national: cela nécessite une coopération internationale solide. Nous devons réunir les municipalités, les régions, les parlements nationaux et l’Union européenne afin de déterminer quelles sont les activités que nous devons supprimer progressivement et celles qui nécessitent des investissements supplémentaires. Cet avis doit refléter les réalités de nos territoires et le rôle que les villes et les régions peuvent et doivent jouer dans la mise en œuvre de cette stratégie.» L’avis du CdR sur la stratégie pour une neutralité climatique d’ici 2050 fera l’objet d’une consultation des parties prenantes le jeudi 29 janvier, sous la présidence de son rapporteur, Michele Emiliano, président de la région des Pouilles. Le projet d’avis sera adopté par la commission ENVE lors de sa réunion du 4 avril prochain, puis par l’assemblée du CdR lors de la session plénière des 26 et 27 juin 2019.

Les membres de la commission ont procédé à un échange de vues au sujet de l’avis intitulé «La gouvernance à plusieurs niveaux et la coopération transsectorielle pour lutter contre la précarité énergétique», élaboré par la rapporteure Kata Tüttő (HU/PSE) . Conseillère municipale du XII e  arrondissement de Budapest, celle-ci a affirmé: «Il est temps de définir des objectifs communs pour éliminer la précarité énergétique en Europe. Nous devons de toute urgence examiner les conséquences sociales et sanitaires inquiétantes de la précarité énergétique et trouver des solutions permanentes et durables.» La rapporteure a souligné l’importance du travail accompli dans le cadre de la Convention des maires, et notamment le fait que la lutte contre la précarité énergétique ait été érigée au rang de ses priorités. «En Europe, environ 57 millions de personnes ne disposent pas d’un chauffage adéquat, tandis que 52 millions peinent à payer leurs factures énergétiques en temps et en heure», a rappelé la rapporteure Kata Tüttő. La consultation des parties prenantes sur l’avis aura lieu le 7 février 2019. Le texte final devrait être adopté lors de la session plénière du CdR des 26 et 27 juin 2019.

Les membres ont discuté des résultats de la COP 24 ainsi que du rapport du GIEC sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 degré .

Cor Lamers (NL/PPE) , bourgmestre de Schiedam et président de la commission ENVE, a déclaré: «Nous avons incontestablement réussi à accroître la visibilité des gouvernements locaux à Katowice. La saisine adressée aux gouvernements nationaux afin qu’ils prennent en compte les résultats des dialogues Talanoa et qu’ils associent les autorités infranationales lors de la conception et de l’application des stratégies en matière de climat en est une preuve évidente. Dans les mois à venir, nous devons être très actifs en déployant nos messages politiques et en renforçant notre coopération avec tous les acteurs concernés. Nous rappelons qu’il est impératif de relever le niveau des ambitions nationales en matière de climat et nous estimons que seule une action commune à tous les niveaux de gouvernement peut nous permettre de réussir.»

Andrew Cooper (UK/AE) , membre du conseil de Kirklees au Royaume-Uni et rapporteur de l’ avis du CdR sur la gouvernance en matière de climat après 2020 , est intervenu en ces termes: «Nous devons défendre les résultats de la COP 24 et l’appel précis lancé aux gouvernements nationaux pour qu’ils associent les collectivités locales et régionales à la conception de leurs plans d’action nationaux». Jytte Guteland (SE/S&D) , députée au Parlement européen, a mis en avant la coopération fructueuse avec le CdR au cours de la COP 24 et a insisté sur la nécessité d’intensifier ces efforts conjoints afin d’atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris.

Cette année, la manifestation de lancement de l’édition 2019 de la Semaine verte se tiendra à Varsovie le 13 mai et sera organisée par Adam Struzik (PL/PPE) , maréchal de la voïvodie de Mazovie et membre du CdR. La Semaine verte aura lieu du 13 au 17 mai et sera axée sur l’application de la législation environnementale.

Roby Biwer (LU/PSE) , membre du conseil municipal de Bettembourg, a présenté les résultats de sa participation, en novembre dernier, à la Convention des Nations unies sur la diversité biologique (CDB COP 14) , à Charm el-Cheikh, en Égypte. Il a expliqué: «Notre présence a été extrêmement utile et appréciée. Non seulement l’avis du CdR sur la stratégie européenne pour la biodiversité après 2020 a été particulièrement bien accueilli et distribué aux participants pour discussion, mais notre proposition d’intégrer la contribution de la biodiversité et des services écosystémiques à la santé humaine dans les nouveaux objectifs de la décennie 2020-2030 après Aichi a reçu, elle aussi, un accueil extrêmement favorable. L’avis de Roby Biwer intitulé « La contribution des collectivités locales et régionales de l’UE à la Conférence des Parties (COP 14) de la Convention sur la diversité biologique et à la stratégie européenne pour la biodiversité après 2020 » a été adopté par le CdR lors de sa 131 e  session plénière, qui s’est tenue à Bruxelles du 8 au 10 octobre 2018. M. Biwer, rapporteur, présentera les recommandations formulées dans l’avis à l’intergroupe du Parlement européen «Changement climatique, biodiversité et développement durable» le 30 janvier 2019 .

La commission ENVE a désigné des rapporteurs pour trois nouveaux avis:

Sirpa Hertell (FI/PPE) , membre du conseil municipal d’Espoo, sera la rapporteure d’un avis non législatif sur le thème «Une Europe durable d’ici 2030, suivi des objectifs de développement durable des Nations unies: l’accord de Paris sur le changement climatique».

Witold Stępień (PL/PPE) , maréchal de la voïvodie de Łódź de 2010 à 2018 et désormais membre de la diétine de Łódź, dirigera l’élaboration de l’avis d’initiative du CdR sur le thème «Mettre en œuvre l’accord de Paris grâce à une transition énergétique innovante et durable au niveau régional et local».

József Ribányi (HU/PPE) , vice-président du conseil du comitat de Tolna, a été désigné rapporteur d’un avis d’initiative du CdR sur le thème «Mettre en œuvre le train de mesures sur l’énergie propre: les plans nationaux intégrés en matière d’énergie et de climat, outils pour une approche transversale du climat et des énergies actives et passives».

La prochaine réunion de la commission ENVE aura lieu le 4 avril à Bruxelles.

Lors de la prochaine session plénière des 6 et 7 février 2019 , les membres du CdR débattront de l’avis élaboré par Cor Lamers (NL/PPE) intitulé « Vers un huitième programme d’action pour l’environnement », et le soumettront au vote.

Contexte

Les photos de la 22 e  réunion de la commission ENVE sont disponibles ici . Veuillez cliquer ici pour accéder à la page web et à l’ ordre du jour de la réunion .

«Une planète propre pour tous – Une vision européenne stratégique à long terme pour une économie prospère, moderne, compétitive et neutre pour le climat». Stratégie globale (FR) publiée par la Commission européenne le 28 novembre 2018. Communiqué de presse de la Commission .

Rapport sur les prix et les coûts de l’énergie en Europe  | 9 janvier 2019 – Commission européenne.

Cliquez ici pour lire le résumé des temps forts de la COP 24 pour le CdR et le communiqué de presse final de la COP 24 .

Contact: David Crous | david.crous@cor.europa.eu  | +32 470881037