Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
La réussite environnementale est entre les mains des gouvernements locaux  

La commission de l’environnement, du changement climatique et de l’énergie (ENVE) du Comité européen des régions (CdR) a repris le travail et se penche sur plusieurs dossiers majeurs, notamment le rôle des communautés d’énergie dans la transition énergétique en Europe, l’avenir du programme LIFE, les exigences applicables à la réutilisation de l’eau, le potentiel élevé du programme spatial de l’UE et la question controversée du plastique à usage unique.

La réunion de la commission de l’environnement, du changement climatique et de l’énergie (ENVE) à Bruxelles s’est ouverte sur une allocution de Daniel Calleja Crespo , directeur général de la DG Environnement de la Commission européenne. M. Calleja Crespo a souligné que «la réussite des politiques environnementales en Europe est entre les mains des gouvernements locaux et régionaux» et a encouragé les membres du CdR à devenir les «ambassadeurs de la valeur ajoutée de l’acquis environnemental de l’UE».

Les membres ont examiné un projet d’avis concernant la « Proposition de directive sur les plastiques à usage unique », élaboré par Sirpa Hertell (Finlande/PPE) , rapporteure. La conseillère municipale d’Espoo a déclaré: «Nous sommes favorables à la proposition. Toutefois, il n’est pas suffisant de se contenter d’énumérer les articles en plastique et de les interdire. Nous estimons que la Commission européenne devrait publier une analyse d’impact complète, exposant les incidences sociales, économiques et environnementales des mesures proposées. Nous invitons la Commission européenne à étendre leur champ d’application, au-delà des mers et des environnements marins, aux eaux douces et aux mers peu profondes.» L’avis devrait être adopté lors de la prochaine session plénière des 8, 9 et 10 octobre 2018.

Marco Dus (Italie/PSE) , membre du conseil municipal de Vittorio Veneto, a présenté son projet d’avis sur l’avenir du programme LIFE . M. Dus a déclaré: «Nous approuvons l’augmentation substantielle du budget du programme LIFE après 2020. Toutefois, soyons honnêtes, il servira aussi désormais à financer les programmes d’énergies propres. Nous craignons dès lors que les pouvoirs publics locaux et régionaux disposent de moins de ressources pour des projets concrets. Nous nous joignons au Parlement européen pour réclamer une augmentation plus importante encore de l’enveloppe du programme, de manière à pouvoir relever les énormes défis qui se profilent à l’horizon.» La Commission européenne a proposé de faire passer le budget du programme LIFE, qui s’élève à 3,4 milliards d’EUR pour la période de financement actuelle, à 5,45 milliards d’EUR pour la période 2021-2027. L’avis du CdR devrait être adopté lors de la prochaine session plénière des 8, 9 et 10 octobre 2018.

Les membres ont adopté à l’unanimité le projet d’avis sur « Les modèles d’appropriation de l’énergie au niveau local et le rôle des communautés énergétiques locales dans la transition énergétique en Europe », dont la rapporteure est Mariana Gâju (Roumanie/PSE) . La maire de Cumpăna a déclaré: «Nous devons veiller à ce que les communautés énergétiques locales contribuent à la décentralisation et à la démocratisation des systèmes énergétiques et favorisent le développement économique et social durable au niveau local. Pour atteindre cet objectif, il est crucial que l’UE et les États membres coopèrent plus étroitement en matière de politiques régionales et énergétiques.» L’avis doit être adopté lors de la session plénière des 5 et 6 décembre 2018.

Les membres ont eu un échange de vues sur la « Proposition de règlement relatif aux exigences minimales requises pour la réutilisation de l’eau », dont le rapporteur est Oldřich Vlasák (République tchèque/ECR) . Le conseiller municipal de Hradec Králové a déclaré: «Nous suggérons d’élargir le champ d’application du règlement proposé de sorte qu’il couvre l’utilisation des eaux non seulement aux fins de l’irrigation de la production agricole, mais aussi aux fins de l’irrigation des espaces verts urbains, des parcs, des jardins et des espaces herbeux destinés à un usage public. Une réglementation appropriée et standardisée s’impose au niveau européen afin de préserver le marché unique des produits agricoles. L’avis du CdR devrait être adopté lors de la prochaine session plénière des 8, 9 et 10 octobre 2018.

Andres Jaadla (Estonie/ADLE) , a présenté son document de travail sur « Le programme spatial de l’Union européenne et l’Agence de l’Union européenne pour le programme spatial ». Le conseiller municipal de Rakvere a déclaré: «Les technologies spatiales doivent garder les pieds sur terre. Des fonds importants sont maintenant nécessaires pour exploiter pleinement le potentiel des technologies satellitaires en vue d’améliorer la vie des collectivités. De la navigation par satellite aux programmes d’observation de la Terre, la politique spatiale est porteuse d’avantages tangibles pour les citoyens européens, tout en contribuant à stimuler les investissements, l’emploi et la croissance.»

Les photos de la 20 e  réunion de la commission ENVE sont disponibles ici.

Contact: David Crous | david.crous@cor.europa.eu | +32 (0) 470 88 10 37