Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
La coopération transfrontalière est vitale pour la relance européenne  

À l’occasion de la 11 e réunion annuelle de la plateforme des groupements européens de coopération territoriale (GECT), organisée à Innsbruck (Autriche) par la région du Tyrol, le Comité européen des régions (CdR) a célébré les dix ans d’existence du GECT Euregio Tyrol – Haut-Adige – Trentin et s’est félicité de la création du nouveau GECT Euregio Connect entre l’Autriche et l’Italie. Le CdR a récemment adopté une résolution dans laquelle il invite la Commission européenne à présenter une proposition visant à préserver la coopération et la vie transfrontalières dans l’éventualité de crises futures. Cette résolution contient de nombreuses propositions ayant pour but d’améliorer la coopération transfrontalière, et invite la Commission à assurer un suivi de la législation et des traités existants, de manière à en améliorer encore la mise en œuvre.

La pandémie de COVID-19 a entraîné l’un des plus grands reculs en matière de coopération transfrontalière au cours des dernières décennies. Remettre la coopération transfrontalière au premier rang des priorités politiques de l’Union européenne constitue l’une des principales priorités du CdR. Dans une résolution adoptée au mois de juillet, qui servira de contribution à la conférence sur l’avenir de l’Europe , le Comité a invité la Commission européenne à présenter une proposition visant à préserver la coopération transfrontalière terrestre et maritime, ainsi que la vie transfrontalière dans l’éventualité d’une nouvelle crise, que celle-ci survienne à l’échelle de l’Union ou d’une région. Il a en outre mis en évidence la nécessité d’améliorer et de renforcer les services publics transfrontaliers, en soulignant qu’il importe d’accorder un rôle plus important dans la gestion des zones transfrontalières aux structures telles que les GECT, qui occupent une position idéale à cette fin.

En ouverture de la 11 e  réunion annuelle de la plateforme des GECT, Apostolos Tzitzikostas , président du Comité européen des régions, a déclaré: « La coopération transfrontalière ainsi que la coopération transnationale et interrégionale ont subi leur plus grand recul depuis des décennies. La crise de la COVID-19 nous a rappelé ce que la fermeture des frontières implique, mais elle nous a aussi montré l’incroyable créativité, ingéniosité et solidarité dont ont fait preuve les Européens, qui sont parvenus à surmonter les obstacles, à exploiter les possibilités et à s’entraider. Telle est la raison d’être de la coopération transfrontalière: jeter des ponts dans des domaines tels que la santé, la lutte contre le changement climatique, la mobilité des personnes et des entreprises, les économies locales ou encore la recherche. »

Isabelle Boudineau (FR/PSE), présidente de la commission de la politique de cohésion territoriale et du budget de l’UE (COTER) du CdR et présidente de la plateforme des GECT, de même que conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine, s’est exprimée en ces termes: « Les frontières restent un enjeu majeur pour l’intégration européenne. Nous l’avons vu pendant la pandémie: des pays ont fermé leurs frontières, privant ainsi de nombreuses personnes de l’accès à des services publics essentiels tels que les hôpitaux, ou du droit au travail. La plateforme des GECT propose des solutions concrètes pour améliorer les liaisons de transport et les services publics transfrontaliers, tout en s’attaquant aux obstacles juridiques et administratifs. Néanmoins, nous avons besoin que la Commission européenne présente une nouvelle version du mécanisme transfrontalier européen, le seul instrument qui puisse garantir que les frontières intérieures ne soient plus des murs ôtant aux Européens la possibilité d’une vie meilleure. »

Le GECT Euregio Tyrol - Haut-Adige - Trentin est le fruit d’un partenariat entre l’Autriche et l’Italie, qui concerne 1 695 130 habitants dans une région d’une superficie de 26 255 km². Fondée en 2011, l’Euregio a depuis permis le lancement et la mise en œuvre de plus de 350 projets.

Günther Platter (AT/PPE), gouverneur du land du Tyrol, président de la région européenne Tyrol - Haut-Adige - Trentin et membre du CdR, a tenu les propos suivants: « L’Euregio est puissante. Ces deux dernières années n’ont pas été faciles: les mesures de confinement prises en réaction à l’épidémie de coronavirus et les fermetures de frontières qui en ont découlé nous ont posé d’énormes défis. Pourtant, même en ces moments difficiles, nous avons fait front ensemble et nous nous sommes soutenus les uns les autres chaque fois que possible, qu’il s’agisse d’acheter des équipements de protection ou de prendre en charge des patients en soins intensifs, voire d’influencer la politique fédérale afin d’autoriser à nouveau les visites familiales. Cela signifie que l’Euregio n’est pas seulement une alliance formelle, c’est aussi un instrument important de coopération, en particulier en période de crise. »

Arno Kompatscher (IT/PPE), chef du gouvernement de la province autonome de Bolzano - Tyrol du Sud et membre du CdR, a déclaré: « Pendant ces dix premières années, nous avons réussi à obtenir de nombreux résultats concrets dans l’intérêt des citoyens du Tyrol, du Tyrol du Sud et du Trentin. Nous voulons montrer que l’Europe peut, dans toute sa diversité, surmonter plus facilement les frontières et les défis majeurs si elle maintient un dialogue ouvert en permanence et met en place des actions communes. »

Maurizio Fugatti , chef du gouvernement de la province autonome de Trente, a dressé le constat suivant: « Le dixième anniversaire de l’Euregio revêt une importance particulière. C’est l’occasion, d’une part, de revenir sur les nombreuses initiatives prises jusqu’à présent, qui ont progressivement augmenté le degré de sensibilisation et d’appréciation des citoyens des trois régions. D’autre part, cela nous permet de regarder vers l’avenir avec encore plus d’enthousiasme et de réfléchir à ce que nous pouvons encore accomplir. Les nouvelles initiatives que nous allons prendre rendront l’Euregio encore plus utile et plus concrète pour les citoyens. »

Au cours de la réunion annuelle de la plateforme des GECT, le 81 e  GECT Euregio a été créé, sous le nom de «Connect». Il est le fruit d’une coopération entre les organisations de tourisme italiennes et autrichiennes du Tyrol, du Haut-Adige/Tyrol du Sud et du Trentin. Sur le modèle du Tour des Alpes, une course cycliste organisée conjointement, ce GECT servira de plateforme pour les projets communs aux organisations Tirol Werbung , IDM Südtirol et Trentino Marketing dans les domaines du tourisme et du sport.

Informations contextuelles:

Le groupement européen de coopération territoriale (GECT) est un instrument juridique conçu pour faciliter et promouvoir la coopération transfrontalière, transnationale et interrégionale. Il a été introduit en 2006 par un règlement de l’Union européenne pour donner aux acteurs publics la possibilité de créer une entité internationale en vertu du droit européen, ce qui simplifie la coopération de part et d’autre des frontières et réduit les formalités administratives.

Le Comité européen des régions gère la plateforme des GECT , qui réunit les représentants politiques et techniques de tous les GECT existants ou en cours de constitution, les membres du groupe d’experts, ainsi que des associations et autres experts et parties prenantes.

Avec le GECT Euregio Connect nouvellement créé, l’Union européenne compte désormais 81 GECT, et plusieurs autres sont en cours de création. Plus de 1 000 collectivités locales et régionales, universités et autres organismes publics prennent part à ces GECT, qui sont établis dans 22 États membres de l’Union et quatre pays tiers.

Dans une récente consultation commandée par le CdR, les régions frontalières ont cité, parmi les principaux obstacles auxquels elles sont confrontées sur leur territoire, le transport transfrontalier et sa connectivité, ainsi que les contraintes administratives pour les citoyens comme pour les entreprises.

Au cours de la session plénière du CdR de février 2021, les membres ont adopté un avis sur les services publics transfrontaliers élaboré par Pavel Branda (CZ/ECR), maire adjoint de Rádlo, en République tchèque. Le communiqué de presse relatif à cet avis est disponible ici .

Contact:

Carmen Schmidle

Tél. +32 494735787

carmen.schmidle@cor.europa.eu

Matteo Miglietta

Tél. +32 470895382

matteo.miglietta@cor.europa.eu

Share: