Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Pour que le pacte vert profite aux territoires, les financements directs ‎ en faveur des villes et des régions sont essentiels  

Si l’on veut que le pacte vert se traduise en projets concrets au niveau local,
le principal défi à relever est bien celui des financements directs destinés aux villes et aux régions

Alors que les pays d’Europe font face à une recrudescence des cas de COVID-19, les villes et les régions de l’Union restent engagées dans une coopération soutenue pour ancrer le pacte vert au cœur de la relance. Partout dans l’Union, l’accès direct aux fonds de l’Union européenne pour mettre en œuvre le pacte vert et une transition juste au niveau local demeure la première priorité des collectivités locales et régionales.

Le 21 octobre dernier, lors de la deuxième réunion du groupe de travail «Pacte vert – Investir l’échelon local» , les membres du Comité européen des régions (CdR) ont procédé à un échange de vues sur les nombreux dossiers relevant de la stratégie de croissance de l’Union pour atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050. L’industrie, les transports, l’agriculture et une Europe sociale forte figuraient parmi les sujets abordés.

La réunion s’est tenue après que la Commission et le CdR se sont engagés, la semaine dernière , en faveur d’une nouvelle phase de coopération pour accélérer la mise en œuvre du pacte vert dans les régions et les villes d’Europe, notamment dans trois domaines: l’efficacité énergétique dans les bâtiments, les transports propres et l’écologisation des villes.

En ouverture du débat, Juan Espadas (ES/PSE) , maire de Séville, et président de la commission de l’environnement, du changement climatique et de l’énergie du CdR et du groupe de travail du CdR sur le pacte vert, a déclaré: «Le pacte vert pour l’Europe est le pilier sur lequel nous devons “reconstruire en mieux” nos villes et nos régions, en créant de nouveaux emplois, en réduisant les émissions de CO 2 et en luttant contre les inégalités sociales. Aujourd’hui, une fois de plus, le CdR a démontré sa capacité à s’imposer comme une plateforme capable de tisser efficacement des liens entre les principales parties prenantes, notamment les institutions européennes, les collectivités locales et régionales, la société civile et les entreprises, et ce, afin de construire un avenir plus durable pour nous tous.»

La réunion du groupe de travail «Pacte vert – Investir l’échelon local» a réuni les rapporteurs du CdR sur les principaux dossiers liés au pacte vert. Dans ce contexte, sont notamment intervenus:

Andries Gryffroy (BE/AE), député au parlement flamand, a présenté son travail en cours sur l’avis intitulé «Les effets du changement climatique sur les régions – évaluation du pacte vert pour l’Europe» . Voir ici notre entretien avec le rapporteur Gryffroy.

Rafal Trzaskowski (PL/PPE), maire de Varsovie, s’est exprimé devant les membres sur «Le pacte européen sur le climat» , un avis adopté lors de la dernière session plénière le 13 octobre 2020. Voir ici notre entretien avec le rapporteur Trzaskowski.

Jeannette Baljeu (NL/Renew Europe),députée provinciale de Hollande méridionale, a prononcé une allocution sur «Une nouvelle stratégie industrielle pour l’Europe» , un avis qui a été adopté à l’unanimité lors de la session plénière d’octobre 2020. Veuillez cliquer  ici  pour découvrir notre entretien avec la rapporteure, Jeannette Baljeu.

Anne Karjalainen (FI/PSE), membre du conseil municipal de Kerava, a livré une synthèse de son avis sur «Une Europe sociale forte pour des transitions justes» , adopté la semaine dernière , lors de la session plénière du CdR d’octobre.

Declan McDonnell (IE/AE), membre du conseil municipal de Galway, s’est exprimé devant les membres du CdR au sujet de son avis sur «Les collectivités locales et régionales en dialogue permanent avec les citoyens» , une contribution essentielle à la future conférence sur l’avenir de l’Europe. Le CdR a adopté cet avis lors de sa session plénière d’octobre dernier.

Adam Struzik (PL/PPE) , maréchal de la voïvodie de Mazovie, a présenté succinctement les aspects essentiels de son avis sur «Les défis pour les transports publics dans les villes et les régions métropolitaines» , lequel devrait être adopté lors de la session plénière du CdR de décembre.

Guido Milana (IT/PSE), membre du conseil municipal d’Olevano Romano, a brièvement résumé son avis «De la ferme à la table – la dimension locale et régionale» , qui sera adopté lors de la session plénière du CdR de décembre.

Informations complémentaires:

Le « Pacte vert pour l’Europe: investir l’échelon local » est le nom d’une nouvelle initiative du Comité européen des régions, qui entend placer les villes et les régions au cœur du pacte vert pour l’Europe et garantir que la stratégie de croissance durable de l’UE, tout comme les plans de relance pour l’après-COVID-19, se déclinent en financements directs pour les villes et les régions et en projets concrets en faveur de chaque territoire. Le coup d’envoi de l’initiative «Pacte vert pour l’Europe – investir l’échelon local» a été donné le 15 juin 2020, avec la création d’un groupe de travail spécifique, composé de treize membres . Le communiqué de presse afférent est consultable ici .

Le 13 octobre 2020, lors d’un débat en session plénière avec Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission chargé du pacte vert pour l’Europe, la Commission et le CdR se sont engagés à ouvrir un nouveau chapitre dans leur collaboration pour accélérer la concrétisation du pacte vert dans les régions et les villes européennes. Le communiqué de presse correspondant est consultable à ici

Les villes et les régions mettent déjà en œuvre la transition sur le terrain. Découvrez 200 bonnes pratiques du pacte vert sur notre carte en ligne .

Cet événement s’inscrit dans le cadre de la Semaine européenne des régions 2020 .

Contact:

David Crous // david.crous@cor.europa.eu // +32 (0) 470 88 10 37