Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
L’Europe numérique pour tous: les solutions numériques intelligentes ‎ doivent bénéficier à tous les citoyens de l’UE  

Le président et le premier vice-président du Comité européen des régions (CdR) demandent à la prochaine Commission européenne de veiller à ce que les avantages économiques et sociaux de la transformation numérique profitent à toutes les communautés locales et à leurs citoyens. La proposition intitulée «L’Europe numérique pour tous» est axée sur le suivi, le partage et l’intensification des innovations numériques. Elle a été au centre des débats de la plateforme conjointe du CdR et de la Commission européenne consacrée au haut débit qui s’est réunie ce mercredi.

«Il est maintenant temps d'instaurer une coopération pour tirer les avantages de la révolution numérique, et de rendre ces derniers perceptibles dans l’ensemble de l’Union européenne. Les collectivités et pouvoirs locaux et régionaux sont directement associés à l’application du marché unique numérique sur le terrain, mais leur capacité à gérer le changement et à proposer de nouvelles solutions varie considérablement. Jusqu’à présent, les principaux bénéficiaires ont été les grandes villes, les régions les plus prospères et quelques communautés locales dotées d’un leadership local fort», a déclaré le président du CdR, Karl-Heinz Lambertz .

Le premier vice-président, Markku Markkula , a présenté le projet de proposition à la plateforme consacrée au haut débit , au sein de laquelle des responsables politiques locaux et régionaux des États membres de l’UE collaborent avec des experts de la Commission européenne afin d’accélérer le déploiement de la connectivité à haut débit dans les régions de l’UE.

«Les solutions intelligentes développées dans différents endroits d’Europe restent souvent appliquées à trop petite échelle et ne sont pas suffisamment interopérables. En conséquence, les solutions européennes sont tenues éloignées du marché par des acteurs dominants à l’échelle mondiale. L’Europe a besoin d’un nouveau moyen de déployer des solutions numériques intelligentes et de permettre aux acteurs locaux et régionaux de piloter conjointement la révolution numérique. Il nous appartient de créer ensemble des écosystèmes numériques européens forts et d’inventer l’avenir pour et avec les citoyens», a souligné M. Markkula.

Lors d’un débat avec Gerard De Graaf , directeur chargé du marché unique numérique à la DG CNECT de la Commission européenne, les membres de la plateforme ont procédé à un échange de vues sur les idées et les orientations présentées par le président Lambertz et le premier vice-président Markkula. Il s’agit notamment:

de développer un réseau européen de pôles d’innovation numérique liés à des stratégies régionales de spécialisation intelligente;

d’utiliser différents instruments de financement de l’UE, notamment les Fonds structurels, pour renforcer le déploiement des pôles d’innovation numérique et de la connectivité à haut débit dans toutes les régions de l’UE;

de développer des alliances régionales pour les compétences numériques avec le secteur de l’éducation et de la formation, afin de répondre aux besoins numériques des entreprises locales;

de profiter de la révision de la directive sur les marchés publics pour faciliter le déploiement de services intelligents en étroite association avec les pôles d’innovation numérique, de faire un usage optimal des modalités d’achat collectif et de collaborer avec la BEI en vue de faciliter les achats collectifs;

de lancer un appel à choisir dans chaque État membre des villages et des régions modèles sur le plan de l’intelligence numérique, en combinaison avec des actions de formation et d’intégration spécifiques;

d’utiliser de nouvelles solutions numériques au niveau local pour un dialogue permanent avec les citoyens sur des questions allant de la cybersécurité aux services publics numériques;

de mettre en place un système de chèques européens pour la réalisation d’audits d’administration en ligne, pour 700 villes de petite taille et de taille moyenne, dans le cadre duquel des experts des administrations locales fourniraient un service de conseil pendant 15 jours au conseil municipal;

d’introduire un ensemble d’indicateurs pertinents permettant de mesurer les progrès réalisés aux niveaux local et régional et de publier régulièrement un rapport sur l’état d’avancement de la dimension locale/régionale du marché unique numérique.

La proposition finale sera présentée à l' Assemblée numérique 2019 à Bucarest les 13 et 14 juin prochains.

Contact:

Lauri Ouvinen

Tél.: +32 22822063

lauri.ouvinen@cor.europa.eu