Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Suite à la suspension par le Conseil du mécanisme de rachat automatique de lait en poudre, le Comité européen des régions met en garde contre le risque d'une nouvelle crise laitière  

Alors qu'une surproduction laitière est annoncée pour ce printemps, Karl-Heinz Lambertz (BE/PSE), Président du Comité européen des régions (CdR), estime que "La décision de stopper temporairement les achats automatiques de poudre de lait adoptée par le Conseil des ministres le 29 janvier, sans aucune mesure d'accompagnement pour la réduction de la production, risque de précipiter l'Europe dans une nouvelle crise laitière".

Etant donné que, actuellement, les stocks de poudre de lait sont déjà très élevés et font pression sur le prix du lait, la décision du Conseil aurait du sens si cette mesure était accompagnée par un programme de réduction des volumes, comme le rappelle Jacques Blanc (FR/EPP), rapporteur du CdR sur la volatilité des prix agricoles. " S'il est uniquement mis fin à l'intervention sans réduire les quantités produites, c'est le marché laitier qui risque de déborder ", précise-t-il.
Suite à sa rencontre avec l'European Milk Board , Ossi Martikainen (FI/ALDE), Président de la Commission des ressources naturelles du CdR, rappelle la position de l'Assemblée des élus locaux et régionaux de l'UE, et souligne que " Dans un contexte de réduction budgétaire qui nous impose de mieux utiliser le budget disponible, il nous faut réguler les marchés agricoles, non seulement pour prévenir les crises sectorielles mais aussi parce que cela coûte beaucoup moins cher que d’intervenir a posteriori, comme l’a montré la crise laitière récurrente des dernières années ".
Informations complémentaires:
 
Contact:
Wioletta Wojewodzka
Tel. +32 2 282 22 89