Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
La COVID-19 accélère la transformation numérique de la démocratie locale  

La pandémie de COVID-19 et l’utilisation accrue des outils numériques qui en résulte pourraient donner l’élan aux collectivités locales et régionales pour s’adapter à l’ère numérique. L’ avis intitulé «Renforcer la gouvernance locale et la démocratie représentative grâce aux nouveaux instruments des technologies numériques», présenté par Rait Pihelgas (EE/Renew Europe), maire de Järva, et adopté le 10 décembre lors de la session plénière du CdR, souligne également que les nouveaux outils et technologies numériques peuvent potentiellement améliorer la qualité des processus décisionnels et la transparence, encourager la communication, favoriser une citoyenneté active et un engagement dans la vie politique et, partant, renforcer la démocratie locale de manière permanente.

L’un des nombreux défis auxquels sont confrontées les collectivités locales et régionales réside dans la transition vers un nouveau monde numérique. Elle nécessite des changements importants, auxquels la démocratie locale doit s’adapter, tout en exploitant les possibilités qu’offrent les nouvelles technologies numériques et les outils des technologies de l’information et de la communication – par exemple, l’utilisation de formulaires électroniques permet aux citoyens et aux pouvoirs publics de gagner du temps.

Pour le rapporteur du CdR, Rait Pihelgas , «Les évolutions numériques offrent des possibilités pour créer un nouvel environnement de consultation et de participation, communiquer des informations de qualité, analyser la réaction du public, étendre les efforts déployés aux régions isolées, s’adresser aux plus défavorisés, intégrer les compétences, les connaissances et l’expérience des citoyens, et “co-créer” les politiques en fonction de leurs besoins et de leurs attentes» .

Mais le passage au numérique peut être coûteux en données et en ressources, et ne devrait laisser personne de côté. L’offre de services publics permettant la participation des citoyens doit reposer sur un accès non discriminatoire à l’information et à la connaissance. Il est nécessaire de réduire la fracture numérique et, pour ce faire, de fournir aux citoyens des leviers grâce à l’éducation et à la formation, en accordant une importance prioritaire aux personnes âgées et à d’autres groupes vulnérables ou marginalisés. À cette fin, le CdR propose des mesures pour encourager les collectivités locales et régionales et leur témoigner une reconnaissance, afin de les inciter à souscrire davantage aux principes d’une administration ouverte et inclusive.

Le Comité estime que la conférence sur l’avenir de l’Europe offre la possibilité de tester les instruments participatifs numériques afin de renforcer la démocratie représentative, de gagner la confiance des citoyens et d’intégrer des exemples régionaux et municipaux de participation des citoyens aux processus de délibération et aux mécanismes de retour d’information. À cette fin, le CdR a proposé, en octobre 2020, de mettre au point un outil numérique appelé «CitizEN – L’engagement des citoyens dans le réseau de l’UE» , afin de faire participer les citoyens à l’élaboration des politiques.

«Construisons une Europe adaptée à l’ère numérique, en commençant par nos collectivités locales et régionales. En nous appuyant sur les atouts et les valeurs de l’Europe, nous pouvons redynamiser notre démocratie grâce à cette transformation numérique. L’utilisation des technologies modernes de l’information et de la communication ainsi que la participation peuvent demander beaucoup de temps, mais s’il en ressort une société plus cohérente ou un gouvernement local transparent, le jeu en vaut la chandelle» , conclut M. Pihelgas .

Contact:

Marie-Pierre Jouglain

Tél: (+32) 0473524115

mariepierre.jouglain@cor.europa.eu

Galerie Flickr du CdR

Share: