Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Nathalie Sarrabezolles est la nouvelle présidente de la commission de la politique de cohésion et du budget de l’UE  

Nathalie Sarrabezolles (FR/PSE), conseillère départementale du Finistère, vient d’être élue présidente de la commission de la politique de cohésion territoriale et du budget de l’UE (COTER) du Comité européen des régions (CdR). Au cours de la réunion concernée, les membres de la commission COTER ont adopté un avis sur la dimension de genre dans la politique de cohésion, élaboré par Donatella Porzi (IT/PSE), et ont débattu de la cohésion en tant que valeur globale de l’Union dans le cadre de la conférence sur l’avenir de l’Europe.

Les membres de la commission COTER ont élu Nathalie Sarrabezolles (FR/PSE), conseillère départementale du Finistère, comme nouvelle présidente. Membre du CdR depuis avril 2016, M me  Sarrabezolles succède à Isabelle Boudineau (FR/PSE) qui a présidé la commission COTER pendant près de trois ans. Le mandat de Nathalie Sarrabezolles prendra fin en juillet 2022.

Après son élection, M me  Sarrabezolles a déclaré: « Quand nous avons été touchés par la pandémie de COVID-19, la politique de cohésion a été le premier domaine d’action à apporter son soutien. Grâce à elle, les villes et les régions ont pu acheter des masques chirurgicaux et d’autres équipements de protection. Cette politique s’est donc montrée indispensable pour répondre à l’urgence. Elle a joué un rôle important, et nous devons en tenir compte pour l’avenir. La pandémie de COVID-19 a touché de nombreuses personnes qui ont désormais besoin du soutien des programmes de la politique de cohésion, l’objectif étant que cette crise n’aggrave pas la crise sociale. En tant que nouvelle présidente de la commission COTER, je m’efforcerai de veiller à ce que les personnes les plus vulnérables de nos sociétés ne soient pas oubliées et que la politique de cohésion continue de défendre la valeur fondamentale de l’Europe : la solidarité. »

Au cours de la réunion, les membres de la commission COTER ont adopté un avis sur le thème «La dimension de genre dans les Fonds structurels et de cohésion pour la période 2021-2027, avec une attention particulière portée à la préparation des programmes opérationnels». La rapporteure, Donatella Porzi (IT/PSE), conseillère régionale d’Ombrie, a déclaré: « La question de l'égalité effective entre les sexes dans les plans de développement de l'Union européenne n'est pas seulement une question de civilisation, ni ne se limite à la reconnaissance fondamentale des droits. Il s'agit plutôt d'une approche stratégique, d'un choix de domaine et de perspective par rapport à l'idée de développement économique et social que nous voulons avoir. Les femmes sont une ressource que notre Union ne peut pas négliger, tant dans l'intérêt de la société que pour respecter les principes d'équité et de justice. Aujourd'hui, une des nombreuses étapes de ce chemin a été franchie et j'en suis très fière . »

L’avis élaboré par M me  Porzi devrait être adopté lors de la session plénière du CdR qui se tiendra du 1 er  au 3 décembre.

La commission COTER a également discuté du besoin urgent de décarboner le transport routier et de déployer une infrastructure de carburants alternatifs dans toutes les régions (urbaines, rurales, périphériques, insulaires) tout en renforçant les normes de performance en matière d'émissions de CO2. Ces sujets feront l'objet d'un avis rédigé par le rapporteur Adrian Teban (RO/PPE), maire de Cugir, qui sera finalisé dans les prochains mois. Le CdR s'efforce d'évaluer l'impact que la proposition de suppression progressive du moteur à combustion interne dans les voitures et les camionnettes aura sur les régions dotées d'une forte industrie automobile et d'approvisionnement. Le rapporteur a souligné que "cette transformation de la structure économique et le besoin de requalification et de perfectionnement de la main-d'œuvre du secteur automobile doivent être abordés dans un "cadre de transition équitable" pour les régions automobiles. Dans ce contexte, le CdR devrait envisager une initiative politique visant à soutenir les régions les plus touchées par les changements dans la chaîne d'approvisionnement automobile".

Enfin, les élus régionaux et locaux ont débattu du thème ««La cohésion en tant que valeur globale de l’UE dans le cadre de la conférence sur l’avenir de l’Europe», avec la participation de Rebecca Harms , ancienne députée au Parlement européen (2004-2019) et membre du groupe de haut niveau du CdR sur la démocratie européenne , et de Kai Bohme, du groupe de réflexion Spatial Foresight.

Pour en savoir plus sur le rôle des régions et des villes de l’UE dans la conférence sur l’avenir de l’Europe, cliquez ici .

Contact:

Matteo Miglietta

Tél. +32 470895382

matteo.miglietta@cor.europa.eu

Partager: