Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Le CdR est prêt à porter la conférence sur l’avenir de l’Europe dans les régions, les villes et les villages, afin de façonner une meilleure Europe qui réponde aux besoins des citoyens  

Le groupe de haut niveau sur la démocratie européenne, présidé par Herman Van Rompuy, aidera le CdR à faire entendre la voix des niveaux local et régional et à leur donner l’influence qu’ils méritent.

Les responsables locaux et régionaux ont adopté une résolution sur la conférence sur l’avenir de l’Europe (ci-après «la conférence») lors de la 144 e session plénière du CdR et ont débattu avec Herman Van Rompuy, ancien président du Conseil européen et président du groupe de haut niveau sur la démocratie européenne récemment créé, de la vision du CdR pour l’avenir de l’Europe et de la participation du Comité à la conférence. Le groupe de haut niveau sur la démocratie européenne, organe consultatif indépendant dont la mission est de soutenir le CdR, fournira une analyse politique stratégique axée sur les défis auxquels sont confrontées les collectivités locales et régionales. Il travaillera en étroite collaboration avec les membres du CdR, notamment la Conférence des présidents et les membres de la délégation du Comité à la conférence.

Le président du CdR, Apostolos Tzitzikostas a expliqué: ''La conférence sur l’avenir de l’Europe offre aux citoyens et à leurs collectivités locales et régionales une occasion que nous ne pouvons pas laisser passer. Les dirigeants régionaux et locaux ne jouent pas seulement un rôle essentiel pour combler le fossé entre les Européens et leurs institutions communes; ils sont également des acteurs de premier plan s’agissant d’enrichir l’essence démocratique de l’Union. Je pense que les dispositions du traité en vigueur laissent une marge de manœuvre pour améliorer la gouvernance et mieux légiférer. Avec le soutien du groupe de haut niveau sur la démocratie, dirigé par le président Van Rompuy, le CdR profitera de cette occasion pour mettre au point les meilleurs outils pour améliorer l’Union, laquelle doit être en mesure d’agir, de réagir, de protéger, de donner les moyens d’agir et de répondre aux besoins exprimés par ses citoyens. Notre Comité s’efforcera de «territorialiser» la conférence, dans le but de donner à l’échelon local et régional la voix et l’influence qu’il mérite dans le cadre de ce processus important. Dans ce sens, notre dialogue local du 9 mai à Strasbourg a marqué la dimension territoriale de la conférence, qui doit aller au-delà de Bruxelles et des capitales» .

Herman Van Rompuy, président du groupe de haut niveau du CdR sur la démocratie européenne, a déclaré: «La démocratie européenne concerne tous les niveaux de gouvernance. Il s’agit à la fois d’une valeur en soi et d’un catalyseur vers une Europe qui protège et donne les moyens d’agir. La démocratie doit pouvoir satisfaire les besoins des citoyens et y apporter des réponses. L’existence même de l’UE dépend de cette capacité. La démocratie est en crise au niveau mondial, à l’échelon européen et dans les États membres. C’est aux niveaux régional et local qu’elle fonctionne le mieux, là où elle est le plus étroitement liée aux besoins des citoyens, possède la tradition la plus longue et bénéficie du niveau de confiance le plus élevé. À l’heure de la révolution numérique et dans un contexte de société en mutation, la démocratie doit également se réinventer, en s’améliorant et en se modernisant à tous les niveaux. La conférence sur l’avenir de l’Europe offre l’occasion de développer cette réflexion au niveau de l’Union, et le groupe de haut niveau du CdR sur la démocratie européenne, que j’ai le plaisir de présider, examinera comment mieux associer les collectivités locales et régionales en tant qu’éléments constitutifs du renforcement et de l’amélioration de la démocratie européenne à partir de la base. Notre valeur ajoutée sera de rechercher des solutions originales et innovantes qui fonctionnent, en ciblant des résultats qui garantissent que l’UE tienne ses promesses et atteigne ses objectifs par l’intermédiaire des collectivités locales et régionales et du CdR».

André Viola (FR/PSE) , membre du Conseil départemental de l'Aude et président de la délégation française du CdR, a ajouté: " L'Union européenne a plus de 70 ans. Si nous voulons préserver son héritage et le transmettre aux générations futures, elle doit proposer des réponses aux grands défis présents que sont les changements climatique et démographique, les inégalités et la pauvreté, les risques économiques systémiques, la montée des extrémismes et maintenant les pandémies. L'ouverture de la Conférence pour l'avenir de l'Europe constitue donc un moment important. Mais cette conférence ne pourra apporter les réponses qu'attendent les citoyens que si elle s'appuie sur le Comité européen des Régions qui porte la voix de plus d'un millions d'élus des territoires. C'était le sens de notre conférence à Strasbourg le 9 mai!"

Contexte

Le Comité européen des régions s’est engagé à prendre part à la conférence sur l’avenir de l’Europe de quatre manières. Premièrement, le CdR est représenté au conseil exécutif de la conférence sur l'avenir de l'Europe. Au sein de cet organe, dans le cadre de la mission initiale consistant à définir les structures de la conférence, le CdR s’efforce de veiller à ce que la session plénière de la conférence repose sur des fondements démocratiques solides et comprenne un nombre approprié de représentants élus des parlements et conseils régionaux et locaux, aux côtés de représentants du Parlement européen et des parlements nationaux. Deuxièmement, le CdR organise des dialogues locaux dans les États membres afin de contribuer aux actions de sensibilisation de la conférence dans l’ensemble de l’UE et de faire remonter les contributions des citoyens à la conférence. Troisièmement, le CdR organisera une série de débats dans le cadre de ses sessions plénières et de ses réunions de commission, et adoptera des avis sur des sujets pertinents pour les travaux de la conférence tout au long de son mandat. La prochaine Semaine européenne des régions et des villes et le sommet du CdR à Marseille seront des moments clés de ce processus. La création d’un groupe de haut niveau est le quatrième élément des travaux du CdR visant à promouvoir la «territorialisation» de la conférence, dans le but de renforcer la démocratie européenne.

Juste avant le lancement de la conférence sur l’avenir de l’Europe par les trois institutions – la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil de l’UE – à l’occasion de la Journée de l’Europe et dans le but de souligner la nécessité de «territorialiser» la conférence, le CdR a organisé un dialogue local le 9 mai à Strasbourg avec les trois associations territoriales françaises, la délégation française du CdR, la ville de Strasbourg et les représentants élus, ainsi que des citoyens de régions, villes et villages de toute l’Union européenne.

La création du groupe de haut niveau sur la démocratie européenne a été approuvée par le Bureau du CdR en décembre 2020 sur proposition de la Conférence des présidents du CdR. Le groupe de haut niveau est constitué de sept «sages», femmes et hommes de différents pays d’Europe:

Herman Van Rompuy , ancien premier ministre de Belgique, et président émérite du Conseil européen;

Joaquín Almunia , ancien commissaire européen chargé de la concurrence et des affaires économiques et financières;

Tomasz Grzegorz Grosse , professeur à l’université de Varsovie;

Rebecca Harms , ancienne députée au Parlement européen;

Silja Markkula , présidente du Forum européen de la jeunesse;

Maria João Rodrigues , ancienne ministre portugaise des qualifications et de l’éducation et députée au Parlement européen; et

Androulla Vassiliou , ancienne commissaire européenne chargée de la santé et de l’éducation, de la culture, du multilinguisme et de la jeunesse.

La conférence sur l’avenir de l’Europe a été officiellement lancée le 9 mai 2021 et devrait livrer ses conclusions pour le printemps 2022.

Dialogue local du 9 mai 2021 à Strasbourg

Plateforme en ligne multilingue de la Conférence sur l'avenir de l'Europe.

Contact:

Marie-Pierre Jouglain

Tél. +32 473 52 41 15

mariepierre.jouglain@cor.europa.eu

Share: