Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Conférence sur l’avenir de l’Europe: les élus européens, nationaux, régionaux et locaux doivent s’associer pour renforcer le modèle démocratique de l’UE  

Manfred Weber, Iratxe Garcia Perez et Guy Verhofstadt, qui représentent tous trois
le Parlement européen au conseil exécutif de la conférence sur l’avenir de l’Europe,
ont discuté avec les membres du CdR du rôle et de la contribution
des dirigeants régionaux et locaux à la conférence.

Les élus régionaux et locaux, représentés au sein de l’UE par le CdR, et les députés au Parlement européen, la seule institution de l’Union dont les membres sont directement élus par les citoyens, devraient s’associer dans le cadre de la conférence sur l’avenir de l’Europe. Leur objectif commun devrait être de porter l’appel des citoyens en faveur d’une Union qui soit plus proche d’eux, respectueuse du principe de subsidiarité, et tournée vers l’avenir dans sa réaction aux nouveaux défis qui se présentent aux niveaux mondial et local. Tel est le message partagé par les membres du CdR lors de la 145 e session plénière du Comité , à laquelle ont pris part Guy Verhofstadt, Manfred Weber et Iratxe Garcia Perez, trois représentants du Parlement européen au sein du conseil exécutif de la conférence. Les trois députés européens ont souligné que les membres du CdR étaient de solides alliés en vue d’un débat sur l’avenir de l’Europe qui soit large, véritablement inclusif, transparent, et équilibré d’un point de vue géographique et politique.

Apostolos Tzitzikostas , le président du Comité européen des régions, qui mène la délégation du CdR au sein de l’assemblée plénière de la conférence et participe aux réunions du conseil exécutif, a affirmé: «Les élus locaux et les députés au Parlement européen ont un objectif commun: renforcer chaque élément de notre maison de la démocratie européenne et rapprocher l’Europe des citoyens qu’elle sert. Par l’intermédiaire de nos familles politiques respectives, nous devrions nous unir pour faire de la conférence sur l’avenir de l’Europe un succès. Nous comprenons les besoins de nos concitoyens et donnons à la conférence une légitimité démocratique. Notre avenir réside dans une Europe plus forte et plus unie.»

Nanette Maupertuis (France/Alliance Européenne), Présidente de l'Assemblée de Corse, a commenté: "Nous voulons une Union européenne qui s'adresse à tous ses citoyens, qu'ils vivent dans les capitales ou dans les villages. L'UE gagne en influence si elle est capable de parler la langue de ses citoyens, y compris les langues régionales et minoritaires ; elle est plus forte lorsqu'elle promeut notre précieux patrimoine culturel local, et elle est plus cohérente lorsqu'elle assure la connectivité entre les centres et leurs périphéries. Les citoyens vivant sur des îles méritent d'avoir les mêmes opportunités et de bénéficier autant du marché unique que leurs pairs vivant sur le continent."

Guy Verhofstadt , député au Parlement européen, coprésident du conseil exécutif et coordinateur de la délégation du Parlement auprès de la conférence sur l’avenir de l’Europe (en anglais: CoFoE), a déclaré: «La #CoFoE est comme une course de relais. Les citoyens participant aux panels commenceront par exposer leurs souhaits et leurs recommandations. Ensuite, au fil de plusieurs sessions plénières, ils transmettront le témoin, et nous formulerons des propositions concrètes de réformes sur la base de leurs recommandations. La dernière étape de cette course consiste à approuver et mettre en œuvre ces réformes par l’intermédiaire de nos institutions démocratiques. Le CdR jouera un rôle utile, grâce à ses membres basés dans les villes et régions de toute l’Union européenne.»

Manfred Weber , président du groupe PPE au Parlement européen et membre du conseil exécutif de la conférence sur l’avenir de l’Europe, a affirmé: «Une décennie de changements majeurs nous attend. Qu’il s’agisse du changement climatique, de l’emploi et de la croissance, de la numérisation, des affaires sociales, de la démographie ou de la migration, nous ne pouvons attendre la prochaine crise pour nous préparer à l’avenir. Nous devons nous demander si l’Union européenne est aujourd’hui structurellement apte à apporter des réponses aux défis auxquels nous sommes confrontés. Ce qui est certain, c’est que nous devons construire une Europe qui soit réellement en mesure d’agir, mais aussi une Europe plus démocratique, plus proche de ses citoyens et plus proche des communes et régions. Le CdR, par l’intermédiaire de ses membres élus, a un rôle crucial à jouer à cet égard.»

Iratxe Garcia Perez , présidente du groupe S&D au Parlement européen et membre du conseil exécutif de la conférence sur l’avenir de l’Europe, a ajouté: «La conférence sur l’avenir de l’Europe nous offre une occasion à ne pas manquer de renouer les liens avec les citoyens et de comprendre quel type d’Union ils désirent. L’UE ne se construit pas seulement par l’intermédiaire des institutions: elle se construit au quotidien depuis chaque ville, petite ou grande; tous les échelons administratifs ont un rôle à jouer, et tous sont importants. La diversité de nos villages, villes et régions constitue la richesse de l’Europe. C’est pourquoi cette conférence doit atteindre des endroits éloignés de la bulle bruxelloise et écouter toutes les voix qui s’expriment. Nous voulons en effet une Europe plus participative, plus égalitaire et solidaire, et une Europe plus féministe.»

La délégation du CdR auprès de l’assemblée plénière de la conférence sur l’avenir de l’Europe :

- participera aux réunions de l’assemblée plénière et des groupes de travail de la conférence;

- présentera des contributions écrites, notamment avec le soutien du groupe de haut niveau sur la démocratie européenne , un organe consultatif indépendant composé de sept sages, hommes et femmes, et présidé par Herman Van Rompuy, ancien président du Conseil européen, dont la mission est de soutenir le rôle politique et institutionnel du CdR en fournissant des analyses politiques stratégiques axées sur les aspects locaux et régionaux. Les résultats de l’ enquête relative à la conférence sur l’avenir de l’Europe menée par le CdR auprès des citoyens alimenteront également les contributions;

- organisera des dialogues et des débats dans ses circonscriptions, y participera et fera rapport sur ces dialogues, en coopération avec le Mouvement européen international ou le Forum européen de la jeunesse, mais aussi avec d’autres institutions de l’UE telles que le réseau Europe Direct de la Commission européenne et le projet BELE du Parlement européen. En outre, des dialogues transnationaux avec les citoyens seront organisés à l’automne en coopération avec la fondation Bertelsmann ;

- nouera des alliances avec des délégués présents à la conférence qui partagent les mêmes idées afin de promouvoir ensemble des recommandations pertinentes pour les régions, les villes et les villages de toute l’UE;

- mobilisera ses réseaux, tels que les associations de collectivités locales et régionales de toute l’UE, le réseau des anciens membres du CdR , le réseau de conseillers locaux de l’UE récemment mis en place, le réseau RegHub et le réseau de l’Alliance pour la cohésion , afin d’encourager les élus locaux et régionaux à organiser des débats avec les citoyens. Les conclusions de ces consultations seront communiquées lors des réunions de l’assemblée plénière de la conférence.

Le CdR présentera sa contribution finale à la conférence lors du 9 e  sommet européen des régions et des villes , qui se tiendra les 3 et 4 mars 2022, pendant la présidence française du Conseil de l’UE.

Contexte

La conférence sur l’avenir de l’Europe a été lancée le 9 mai 2021 à Strasbourg. Cet exercice sans précédent de dialogue avec les citoyens de toute l’Union européenne a pour objectif de les associer aux réflexions et doit leur permettre d’apporter leur contribution, sous forme de recommandations, concernant l’orientation à donner à l’Union européenne dans un futur proche, en particulier sur neuf thématiques : le changement climatique et l’environnement; la santé; l’économie, la justice sociale et l’emploi; l’UE dans le monde; les valeurs et les droits, l’état de droit et la sécurité; la transformation numérique; la démocratie européenne; la migration; ainsi que l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport.

À cette fin, une plateforme numérique multilingue permet à des personnes de différents États membres d’engager des discussions et de débattre de leurs propositions, soit lors d’événements spécifiques, soit directement sur la plateforme. Les idées et recommandations résultant du dialogue avec les citoyens doivent être encodées sur cette plateforme afin d’être prises en considération pour la suite des discussions. Les contributions et idées formulées seront débattues dans des assemblées citoyennes, qui se réuniront à 14 reprises. Les représentants de ces assemblées transmettront les contributions à l’assemblée plénière de la conférence sur l’avenir de l’Europe, qui se réunira six fois jusqu’au terme du processus de consultation.

L’assemblée plénière de la conférence sur l’avenir de l’Europe compte 432 membres: 108 représentants du Parlement européen, 54 du Conseil et 3 de la Commission européenne, 108 représentants des parlements nationaux, 80 représentants des panels de citoyens européens (dont un tiers a moins de 25 ans), la présidente du Forum européen de la jeunesse, 27 représentants de panels de citoyens nationaux, 18 représentants du CdR et 18 du CESE, ainsi que 8 représentants des partenaires sociaux et 8 de la société civile.

Le conseil exécutif de la conférence sur l’avenir de l’Europe est composé de trois représentants et d’un maximum de quatre observateurs de chaque institution de l’UE. La Commission européenne est représentée par les vice-présidents Maroš Šefčovič, Dubravka Šuica et Věra Jourová, le Conseil par la présidence tournante (la Slovénie au deuxième semestre de 2021, suivie de la France), et le Parlement européen par Guy Verhofstadt, Manfred Weber et Iratxe Garcia Perez. Le CdR est invité aux réunions du conseil exécutif. Le conseil exécutif supervise les travaux de la conférence, y compris les contributions des citoyens et leur suivi, et prépare les réunions de l’assemblée plénière de la conférence. Il fait régulièrement rapport à la présidence conjointe de la conférence (les présidents de la Commission, du Parlement européen et du Conseil européen). Après discussion, les conclusions arrêtées par l’assemblée plénière par consensus seront soumises au conseil exécutif. Le conseil exécutif rédigera un rapport en toute transparence, en collaboration avec l’assemblée plénière de la conférence et sur la base des conclusions de cette dernière. Le rapport sera publié sur la plateforme numérique multilingue et soumis à la présidence conjointe.

Contact:

Marie-Pierre Jouglain

Tél. +32 (0) 473 52 41 15

mariepierre.jouglain@cor.europa.eu

Share: