Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
La conférence sur l’avenir de l’Europe: nous devons entendre les besoins des citoyens et y répondre  

Lors de la session plénière de la conférence sur l’avenir de l’Europe , qui s’est tenue le week-end dernier au Parlement européen à Strasbourg, la voix du million d’élus locaux et régionaux s’est fait entendre plus fort que jamais par l’intermédiaire d’une délégation élargie. Au total, 30 délégués locaux et régionaux ont pris part à la deuxième session plénière de la conférence sur l’avenir de l’Europe.

Les 18 membres de la délégation du CdR, l’assemblée politique des gouvernements locaux et régionaux de l’UE, ont été rejoints à Strasbourg par 12 autres représentants issus d’associations européennes de premier plan ainsi que d’autres acteurs représentant les collectivités et assemblées locales et régionales de toute l’Europe. Ensemble, ils ont mis en lumière le rôle essentiel qu’ils jouent en tant que membres de l’échelon politique le plus proche des citoyens, auquel ces derniers font le plus confiance, et qui met en œuvre 70 % des politiques de l’Union européenne.

Apostolos Tzitzikostas , président du Comité européen des régions et président de la région de Macédoine centrale en Grèce, qui est à la tête de la délégation du CdR, a déclaré: «Nos citoyens attendent de leurs dirigeants élus qu’ils soient à leur écoute et qu’ils agissent en conséquence pour produire des résultats sur le terrain. Une enquête récente menée auprès de plus de 3 300 élus locaux et régionaux dans toute l’Union a révélé que 85 % d’entre eux souhaitent participer davantage à l’élaboration des politiques de l’Union, tandis que 75 % d’entre eux veulent renforcer la démocratie participative. Notre délégation, composée de 30 dirigeants régionaux et locaux, plaide en faveur d’une Union européenne plus démocratique et plus efficace, qui reconnaisse que les décisions prises à Bruxelles ou à Strasbourg sont in fine mises en œuvre par les dirigeants élus au niveau local et régional. Il convient de leur conférer un rôle plus important dans le processus décisionnel de l’UE pour les actions qui relèvent de leurs domaines de compétence, de rétablir la confiance et de rapprocher l’Europe de ses citoyens.»

Vasco Alves Cordeiro , premier vice-président du CdR, a ajouté: «Les élus locaux et régionaux se tiennent prêts à contribuer pleinement à la construction de l’avenir de l’Europe. Au cours de cette conférence, il est non seulement important d’écouter, mais aussi d’agir. Le suivi de la conférence sera essentiel. Le dialogue ouvert avec les Européens ne peut prendre fin au printemps 2022. En tant que membres du Comité européen des régions, nous demandons d’ores et déjà la mise en place d’un dialogue permanent avec les citoyens. Si nous souhaitons modifier l’Union et son fonctionnement afin qu’elle veille à la cohésion, à la solidarité et à la justice sociale, aucun tabou ne doit nous arrêter.»

Pendant ce week-end à Strasbourg, les 30 délégués locaux et régionaux se sont joints aux membres du Parlement européen, de la Commission européenne, des gouvernements nationaux, ainsi qu’aux représentants des citoyens et à d’autres acteurs dans le cadre de plusieurs groupes de discussion thématiques autour desquels s’articuleront les conclusions finales de la conférence. Il s’agit de questions très diverses, telles que la démocratie participative, la santé, le changement climatique, la justice sociale, l’éducation, la numérisation de la société et la migration ; autant de domaines dans lesquels les collectivités locales et régionales agissent en première ligne pour fournir des services, des infrastructures et un soutien aux citoyens.

Le CdR présentera sa contribution finale à la conférence lors du 9 e  sommet européen des régions et des villes , qui se tiendra les 3 et 4 mars 2022 à Marseille, pendant la présidence française du Conseil de l’Union européenne.

Contexte:

En tant qu’institution officielle de l’Union européenne, le CdR a le droit d’être représenté à la conférence sur l’avenir de l’Europe, avec une délégation de 18 membres issus de divers pays et groupes politiques. Dans le but d’assurer une plus grande participation des représentants infranationaux à la conception de l’avenir de l’Europe, le CdR a demandé que d’autres organisations et associations représentant des dirigeants régionaux et locaux de toute l’Europe y participent également. La délégation a alors accueilli 12 autres membres, issus des acteurs suivants: le Conseil des communes et régions d’Europe , Eurocities , l’Assemblée des régions d’Europe , la Conférence des régions périphériques maritimes , l’Association des régions frontalières européennes et la Conférence des assemblées législatives régionales européennes. La délégation s’en trouve donc renforcée, puisqu’elle compte 30 membres au total.

Les questions qui seront débattues au sein des groupes de travail et des sessions plénières de la conférence sont en partie tirées de la plateforme numérique , sur laquelle toute personne, où qu’elle soit dans l’Union, peut formuler des idées et des suggestions. Les membres du CdR ont également contribué au débat de cette manière, avec environ 40 propositions spécifiques visant à améliorer la participation locale et régionale. Des panels de citoyens, composés de 800 hommes et femmes de tous âges, issus de toute l’Union et de tous horizons, discutent également des thèmes centraux de la conférence du point de vue des citoyens. À l’instar de leurs représentants locaux et régionaux, ils apporteront une contribution essentielle en ce qui concerne les conséquences et l’évolution des politiques de l’Union sur le terrain.

Pour d’autres exemples illustrant le rôle central joué par le CdR pour faire entendre la voix des gouvernements infranationaux dans le développement de la démocratie européenne, consultez également les pages consacrées au groupe de haut niveau sur la démocratie européenne , à l’ enquête menée par le CdR auprès des citoyens concernant la conférence sur l’avenir de l’Europe , au réseau des anciens membres du CdR et au réseau de conseillers locaux de l’UE, récemment mis en place .

Contact:

Carmen Schmidle

Tél.: +32 494735787

carmen.schmidle@cor.europa.eu

Marie-Pierre Jouglain

Tél.: +32 473524115

mariepierre.Jouglain@cor.europa.eu

Share: