Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Réduire la fracture de l’innovation en Europe: ‎ à lui seul, le financement dans le cadre d’Horizon Europe ne suffit pas  

S’il salue la hausse attendue des crédits du programme Horizon Europe (le programme-cadre pour la recherche et l’innovation dans le prochain budget à long terme de l’UE), le Comité européen des régions rappelle dans un nouvel avis que la politique de cohésion de l’Union doit remplir son rôle de soutien des infrastructures de recherche dans toutes les régions de l’UE. Les villes et les régions soulignent également l’importance de créer des réseaux européens d’écosystèmes et de pôles d’innovation régionaux.

L’ avis en question, élaboré par Eamon Dooley (IE/Renew Europe), membre du conseil du comté d’Offaly, indique que les infrastructures de recherche sont essentielles pour le développement et la compétitivité des régions, tant en ce qui concerne la production scientifique que l’impact sur les écosystèmes éducatifs, ainsi que pour relever les défis mondiaux dans les domaines du climat et de l’environnement.

Toutefois, la part des budgets consacrée à la recherche par le secteur public dans l’Union stagne actuellement à un peu plus de 2 %. On observe également un déséquilibre au niveau régional: en 2015, seules 31 des 281 régions de niveau NUTS 2 ont déclaré des investissements en R&D supérieurs à l’objectif de l’UE de 3,0 %. Il existe des concentrations manifestes de zones à forte intensité de recherche principalement situées dans le nord et l’ouest de l’Europe, tandis que d’autres régions restent à la traîne, comme le montre le Tableau de bord de l’innovation régionale 2019 de la Commission européenne.

«Les inégalités risquent de s’accentuer entre les villes et les régions qui bénéficient de l’augmentation du budget du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe, et les autres, qui subiront les conséquences de la baisse probable des budgets de la politique de cohésion. Ce problème concerne particulièrement les nouveaux États membres, qui ont été les principaux bénéficiaires des Fonds structurels et d’investissement, alors que la majeure partie du financement d’Horizon Europe profite surtout aux régions qui affichent d’excellents résultats», indique M. Dooley, le rapporteur.

Comme il l’indique dans son avis, des modèles de financement spécifiques sont nécessaires tout au long du cycle de recherche et d’innovation afin de combler les déficits de financement lorsque les sources de financement européennes, nationales ou autres sont insuffisantes. L’on pourrait à cet égard utiliser de manière plus créative les Fonds structurels, le programme Horizon Europe ainsi que les prêts fournis par la Banque européenne d’investissement, mais recourir aussi à Erasmus, au programme pour une Europe numérique, au programme COSME, au mécanisme pour l’interconnexion en Europe, au programme LIFE ou à d’autres dispositifs, en faisant éventuellement appel à un modèle de cofinancement avec les fonds de recherche nationaux.

Bien que les bases de l’espace européen de la recherche (EER) aient déjà été jetées en 2000, l’avis du CdR énonce des préoccupations face à diverses lacunes qui réduisent l’efficacité et les avantages potentiels du cadre prévu par l’EER en matière d’infrastructures de recherche.

M. Dooley ajoute: «Pour répondre aux grands défis tels que le changement climatique, les infrastructures de recherche doivent être capables de s’intégrer à celles des régions voisines afin de générer de plus vastes échanges de connaissances et de contribuer à la recherche interdisciplinaire. La politique de recherche et d’innovation doit être liée au développement et à la mise en œuvre de stratégies de spécialisation intelligente, car ces approches innovantes visent à stimuler la croissance économique, la création d’emplois en fonction des besoins régionaux recensés, l’établissement de liens et la participation des régions aux activités de recherche et d’innovation.»

L’avis de M. Dooley, intitulé « Infrastructures de recherche – l’avenir de l’espace européen de la recherche (EER) selon une perspective régionale et transfrontalière », devrait être adopté le 9 octobre, lors de la session plénière du CdR, au cours de laquelle aura également lieu un débat avec Günther Oettinger , le commissaire européen chargé du budget.

Contact:

Lauri Ouvinen

Tél. +32 22822063

lauri.ouvinen@cor.europa.eu