Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
«Dialogue citoyen» en voïvodie des Basses-Carpates sur le thème: «Réflexions sur l’Europe»  

Environ 400 citoyens et représentants des administrations locales et régionales, de la société civile et des entreprises ont participé à la première assemblée publique organisée en Pologne par le Comité européen des régions (CdR) et la voïvodie des Basses-Carpates le 4 février. La manifestation a été organisée dans le cadre de l’initiative du CdR «Réflexions sur l’Europe» qui offre aux citoyens un forum pour faire part de leurs idées, réflexions et avis sur l’avenir de l’Union européenne.

 

«La Pologne est emblématique de l’importance de l’Europe en ce qu’elle a montré que si l’on s’investit et travaille dur, l’UE peut bénéficier aux communautés. Mais la question est de savoir si les citoyens, leurs familles et amis ainsi que les communautés ressentent également ces retombées bénéfiques de l’UE dans leur vie quotidienne. Nous sommes ici pour écouter chacun parler de ses préoccupations, des défis locaux et de sa vision de l’Europe. Aussi, bien que Bruxelles puisse paraître lointaine, votre voix est entendue dans l’UE par l’intermédiaire des membres du Comité», a déclaré M. Markku Markkula , président du CdR.

 

M me  Beata Szydło , Première ministre de Pologne, a déclaré: «Grâce à la présence du président du CdR, nous sommes réunis ici aujourd’hui pour parler de l’Europe et de son avenir. Pour la Pologne, il ne fait aucun doute que l’Union européenne doit entreprendre des réformes. Les Européens doivent avoir l’impression que l’UE est faite pour eux et traite de questions qui leur tiennent à cœur. Nous devons débattre de nos différents points de vue, car c’est l’essence de la démocratie. Dans le même temps, nous devons rechercher les meilleures solutions, en tenant compte du potentiel de développement des différentes régions et des différents pays. Enfin, nous devons nous concentrer sur les questions les plus importantes pour les citoyens.»

 

«La voix des pouvoirs locaux ne saurait être écartée dans le débat en cours sur l’avenir de la politique de cohésion de l’UE. Nous voulons que la politique de cohésion et l’utilisation des fonds soient poursuivies. Toutefois, il convient d’améliorer et de mieux planifier ce domaine politique afin d’offrir à tous les niveaux de gouvernement infranationaux de meilleures chances de faire du développement économique une réalité. Le centre d’expositions et de congrès G2A Arena où nous sommes réunis aujourd’hui, ainsi que le parc scientifique et technologique, la zone économique spéciale et l’aéroport de Jasionka montrent que nous sommes en mesure d’utiliser efficacement et habilement les fonds de l’UE et que le résultat ne sert pas uniquement la voïvodie des Basses-Carpates mais l’ensemble du pays», a déclaré M. Władysław Ortyl (ECR/PL) , maréchal de la voïvodie des Basses-Carpates et coorganisateur de l’événement.

 

M. Olgierd Geblewicz (PPE/PL) , maréchal de Poméranie occidentale et remplaçant du chef de la délégation polonaise du CdR, a déclaré: «Une Europe forte a pour assise le principe de subsidiarité consacré dans le traité de Maastricht en 1992, dont le 25e anniversaire sera célébré le 7 février. C’est pour cette raison que les régions polonaises défendront ce principe, en apportant la preuve que les niveaux de gouvernement les plus efficaces sont ceux qui sont les plus proches des citoyens.»

 

Le CdR s’est engagé à faire entendre la voix des citoyens dans la définition des contours du débat politique en cours sur l’avenir de l’Europe et à relayer leurs préoccupations et propositions concrètes au niveau de l’UE. Les déclarations et les conclusions de ce débat ainsi qu’une enquête en ligne réalisée pendant la manifestation alimenteront la contribution du CdR à la réflexion sur l’UE.

 

Note à l'attention de la presse

 

Le Comité européen des régions organise une série de débats ouverts dans les localités, les villes et les régions. Les points de vue des citoyens seront formellement repris dans un rapport qui sera présenté au président du Conseil européen. Le Comité encourage également les conseils régionaux et locaux à organiser leurs propres débats, y compris au sein de leurs propres organes institutionnels, sur l’avenir de l’Europe afin de veiller à ce que les citoyens soient entendus en cette période de réflexion.

 

Lettre du président du Conseil européen au président du Comité européen des régions.

 

Contact:
Wioletta Wojewódzka
Tél. +32 (0)2 282 2289

wioletta.wojewodzka@cor.europa.eu