Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Les villes et les régions souhaitent davantage de soutien ‎ pour les aéroports régionaux qui luttent pour survivre à la pandémie  

Ces aéroports sont essentiels à la cohésion territoriale et vitaux
pour de nombreuses économies locales

De nombreux aéroports régionaux peinant à se remettre des difficultés économiques causées par la pandémie, les membres du Comité européen des régions ont adopté le 1 er juillet un avis dans lequel la Commission européenne est invitée à élaborer, en matière d’aides publiques, des règles plus souples et plus efficaces qui permettent aux États membres de leur apporter une aide financière. Dans l’avis rédigé par Władysław Ortyl (PL/ECR), le CdR a également souligné que le soutien financier devait être investi pour rendre les aéroports plus durables afin de contribuer à la réalisation des objectifs fixés dans le pacte vert pour l’Europe .

Les aéroports régionaux se sont retrouvés confrontés à de graves difficultés économiques en raison de la pandémie. Le trafic aérien intraeuropéen a diminué de 54 % en 2020 par rapport à 2019 et, même si les restrictions en matière de déplacements sont assouplies cet été, il est encore loin des niveaux d’avant la pandémie . En octobre 2020, près de 200 aéroports en Europe étaient en situation d’insolvabilité . Leur faillite aurait une incidence dramatique sur l’emploi et les économies des régions où ils sont situés et porterait également un coup sérieux à la connectivité de nombreux territoires, en particulier les régions ultrapériphériques ou moins développées où il n’existe pas de modes de transport de substitution.

Władysław Ortyl (PL/ECR), rapporteur de l’avis et maréchal de la voïvodie de Subcarpatie, a déclaré: «Les aéroports régionaux jouent un rôle crucial pour la cohésion territoriale et économique de l’Union car ils assurent la connectivité des régions qu’ils desservent et ils sont indispensables pour la croissance économique . En leur absence, de nombreuses entreprises n’investiraient pas dans d’autres régions que celles des capitales. Le secteur du tourisme en est aussi largement tributaire. Il nous faut un système plus flexible en matière d’aides d’État pour soutenir la reprise des aéroports régionaux au cours de la pandémie et après. Dans l’avis que j’ai élaboré, je souligne également que la majorité des aéroports régionaux en Europe ont besoin d’une aide pour pouvoir survivre dans le contexte de la crise actuelle.»

Dans son avis, le CdR invite la Commission européenne à contribuer à atténuer les difficultés financières auxquelles sont confrontés les aéroports régionaux et à élaborer, en matière d’aides publiques, des règles plus souples et plus efficaces qui permettent aux États membres d’apporter une aide financière à ceux qui sont situés dans des régions moins développées et ultrapériphériques où il n’existe pas de solutions de remplacement plus efficaces et durables. L’aide financière devrait être conforme aux conditions fixées dans le Fonds européen de développement régional et la Facilité pour la reprise et la résilience . Les États membres devraient également évaluer précisément, dans une démarche de collaboration avec la Commission européenne, l’ampleur du soutien qu’il est possible d’apporter aux aéroports régionaux dans le cadre des plans nationaux pour la reprise et la résilience.

Dans le même temps, le CdR reconnaît la nécessité de rendre les aéroports et l’aviation plus durables, et invite dès lors la Commission européenne à allouer des fonds européens suffisants à la numérisation des aéroports et au développement de technologies innovantes. Il insiste également pour que les investissements publics dans les aéroports régionaux soient subordonnés au respect des objectifs du pacte vert pour l’Europe et du principe consistant à «ne pas nuire à l’environnement».

Éléments de contexte

Ce sont les petits aéroports régionaux qui ont déploré la plus forte baisse du nombre de vols directs, en particulier dans le transport de passagers. Selon le rapport du Conseil international des aéroports (ACI) sur la connectivité du secteur aérien , par exemple, 95 % des vols ont été supprimés à Trévise en Italie, 91 % à Vaasa en Finlande, 87 % à Quimper en France et 82 % à Bourgas en Bulgarie tandis que les grands aéroports européens de fret, tels que celui de Liège en Belgique, ont enregistré une croissance du trafic de fret de 10,7 %.

Le 30 juin, les membres du CdR ont adopté un avis sur la stratégie de mobilité durable et intelligente. La stratégie de mobilité a été présentée par la Commission européenne à la fin de l’année dernière et vise à remodeler le secteur européen des transports en réduisant ses émissions de 90 % d’ici à 2050. Voir le communiqué de presse du CdR sur l’avis ici .

Contact:

Tobias Kolonko

Tél. +32 22822003

tobias.kolonko@ext.cor.europa.eu

Share: