Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Les villes et les régions au cœur de la transformation numérique et de l’avènement de la neutralité carbone de l’Europe  

Dans le cadre de la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, Bucarest a accueilli cette semaine deux événements de haut niveau lors desquels le Comité européen des régions (CdR) a assuré une forte présence: l’édition 2019 de l’Assemblée numérique et la 12 e  conférence du plan stratégique pour les technologies énergétiques ( plan SET ). Les villes et les régions de l’UE ont placé l’inclusion au cœur de la stratégie numérique européenne, soulignant que seuls de véritables dialogues à plusieurs niveaux permettront de réaliser les objectifs de l’Union en matière d’énergie et de climat, ainsi que les objectifs de développement durable des Nations unies.

L’ Assemblée numérique 2019 , le principal forum de l’UE qui dresse le bilan des réalisations de la stratégie pour un marché unique numérique, a souscrit à la position du CdR selon laquelle l’inclusion doit constituer un fondement du futur marché unique numérique. À Bucarest, le CdR a présenté le document intitulé «L’Europe numérique pour tous» , qui comprend une série de propositions de Karl-Heinz Lambertz , président du CdR, et de Markku Markkula , premier vice-président. Ces propositions visent à contribuer à la politique du marché unique numérique de la Commission renouvelée pour les cinq prochaines années.

Markku Markkula (FI/PPE) a déclaré: « La révolution numérique commence au niveau local. Nous devons veiller à ce que la numérisation de l’Europe soit pleinement inclusive et ne laisse aucune communauté de côté. Les solutions numériques et durables doivent être abordables et accessibles à tous. Nous devons également connecter l’internet des objets aux domaines des transports, de l’efficacité énergétique et de l’économie circulaire afin de relier la numérisation de l’Europe à la réalisation des objectifs européens en matière de climat et d’énergie et des objectifs de développement durable».

Parmi les propositions du CdR figure le développement d’un indice relatif à l’économie et à la société numériques spécifique à l’échelon local, afin de mieux intégrer la diversité des «situations numériques» des villes et des régions. Les propositions du CdR relatives à la numérisation du marché unique seront bientôt présentées à la future présidence finlandaise du Conseil de l’UE et intégrées au sommaire des discussions sur le programme pour une Europe numérique , initialement proposé en juin 2018.

À Bucarest, Michael Murphy (IE/PPE) , président du conseil du comté de Tipperary et membre du CdR, a reçu l’un des premiers crédits WiFi4EU de 15 000 EUR destiné à installer le Wi-Fi gratuit dans sa communauté. WiFi4EU est un nouveau programme de l’UE visant à fournir un accès Wi-Fi gratuit aux communautés locales.

Du 12 au 14 juin, Bucarest a également accueilli la 24 e  réunion de la commission de l’environnement, du changement climatique et de l’énergie (ENVE) du CdR . En collaboration avec la Commission européenne, l’association des municipalités roumaines et la présidence roumaine du Conseil de l’UE, le CdR a contribué à l’organisation de la conférence du plan SET . Le vice-président Markkula a insisté sur le fait que l’Europe ne sera pas en mesure d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 ni d’atteindre les objectifs de développement durable des Nations unies sans un partenariat étroit et structuré entre l’Union européenne, les universités, les entreprises et les autorités nationales, régionales et locales.

«Il est essentiel de mieux associer les niveaux infranationaux à l’élaboration des plans nationaux en matière d’énergie et de climat, et le calendrier de la prochaine présidence finlandaise de l’UE est essentiel à cet égard. Les travaux de nos collègues roumains concernant la mise en œuvre du train de mesures sur l’énergie propre doivent être poursuivis, notamment en ce qui concerne l’intégration de l’union de l’énergie dans les politiques nationales des États membres et plus particulièrement dans les plans nationaux en matière d’énergie et de climat. Nous devons veiller à ce chacun de ces plans soient suffisamment ambitieux en termes d’énergie et de climat. Seuls des dialogues structurés à plusieurs niveaux associant les collectivités locales et régionales, mais aussi les entreprises et la société civile, permettront aux États membres de parvenir à une transition énergétique propre », a déclaré Markku Markkula, lors de la session de clôture de la conférence du plan SET.

«Au cours de la présidence finlandaise de l’UE, nos villes et régions entendent exposer la manière dont les plans locaux en matière d’énergie et de climat sont élaborés et mis en œuvre. Le CdR a à sa disposition et utilisera différents instruments pour encourager les précurseurs de chaque coin de l’UE à jouer un rôle moteur dans la mise en œuvre des ODD des Nations unies », a-t-il conclu.

Pour plus d’information:

Intitulée «Faire de la transition énergétique une réalité locale» , la conférence du plan SET a été consacrée à l’examen des stratégies nécessaires aux niveaux local et régional pour accélérer la transition énergétique durable et à l’analyse des options d’investissement disponibles pour exploiter le potentiel des entreprises en vue de créer des économies innovantes à faibles émissions de carbone au niveau local et régional. Les délégués ont évalué les défis et les solutions à l’échelon local en vue de l’intégration de différents systèmes énergétiques et les manières concrètes dont le plan SET contribue à la décarbonisation des économies locales.

Le plan stratégique européen pour les technologies énergétiques (plan SET)   vise à accélérer le développement et le déploiement des technologies à faible intensité de carbone. Il a pour objectif l’amélioration des technologies nouvelles et la réduction des coûts par la coordination des efforts de recherche déployés au niveau national et l’aide au financement des projets.

Dans sa feuille de route sur le thème «L’Europe numérique pour tous» , signée par Karl-Heinz Lambertz, président du CdR, et Markku Markkula, premier vice-président, le CdR présente ses propositions à la prochaine Commission européenne, notamment:

de développer un réseau européen de pôles d’innovation numérique liés à des stratégies régionales de spécialisation intelligente;

utiliser différents instruments de financement de l’UE, notamment les Fonds structurels, pour renforcer le déploiement des pôles d’innovation numérique et de la connectivité à haut débit dans toutes les régions de l’UE;

développer des alliances régionales pour les compétences numériques avec le secteur de l’éducation et de la formation, afin de répondre aux besoins numériques des entreprises locales;

profiter de la révision de la directive sur les marchés publics pour faciliter le déploiement de services intelligents en étroite association avec les pôles d’innovation numérique, faire un usage optimal des modalités d’achat collectif et collaborer avec la BEI en vue de faciliter les achats collectifs;

lancer un appel à choisir dans chaque État membre des villages et des régions modèles sur le plan de l’intelligence numérique, en combinaison avec des actions de formation et d’intégration spécifiques;

utiliser de nouvelles solutions numériques au niveau local pour un dialogue permanent avec les citoyens sur des questions allant de la cybersécurité aux services publics numériques;

mettre en place un système de chèques européens pour la réalisation d’audits d’administration en ligne, pour 700 villes de petite taille et de taille moyenne, dans le cadre duquel des experts des administrations locales fourniraient un service de conseil pendant 15 jours au conseil municipal;

introduire un ensemble d’indicateurs pertinents permettant de mesurer les progrès réalisés aux niveaux local et régional et publier régulièrement un rapport sur l’état d’avancement de la dimension locale/régionale du marché unique numérique.

L’ Assemblée numérique 2019 est un forum permettant aux parties prenantes de faire le point sur les résultats de la stratégie pour un marché unique numérique, de tirer des enseignements et de procéder à un échange de vues sur les contours d’une future politique numérique. Cette manifestation est également une excellente occasion de montrer comment le numérique transforme nos sociétés et nos économies, et comment il peut contribuer à apporter des changements positifs à notre vie. Elle est coorganisée par la Commission européenne et la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne.

Contacts:

Lauri Ouvinen lauri.ouvinen@cor.europa.eu

David Crous david.crous@cor.europa.eu