Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Le Comité européen des régions et le Forum européen de la jeunesse unissent leurs forces pour encourager la participation des jeunes à la vie politique et démocratique  

La charte de la jeunesse et de la démocratie, lancée récemment et élaborée en coopération avec des jeunes et des organisations de jeunesse, adresse 49 recommandations aux niveaux européen, national et infranational.

Renforcer l’éducation à la citoyenneté, abaisser la majorité électorale, aider les jeunes à se porter candidats, instaurer des mécanismes de consultation permanents avec les jeunes, soumettre les nouvelles législations à un examen des répercussions pour la jeunesse et renforcer les programmes de l’UE en faveur de la jeunesse comptent parmi les recommandations formulées dans lacharte de la jeunesse et de la démocratie. Soutenue par le Comité européen des régions (CdR) et le Forum européen de la jeunesse, la charte a été élaborée dans le cadre d’un processus ascendant conjointement avec des représentants d’organisations de jeunesse et de jeunes élus locaux et régionaux dans toute l’UE. Elle a été signée lors de la session plénière du CdR du 1er décembre au cours d’un débat sur la jeunesse et l’avenir de l’Europe.

La charte comporte 49 recommandations visant à faciliter et à renforcer la participation démocratique des jeunes aux niveaux local, régional, national et européen. Elle s’emploie à bâtir et consolider un espace démocratique qui soit accueillant pour la jeunesse, afin de garantir qu’au sein de l’Union, les jeunes bénéficient d’une représentation officielle, continue et permanente. La charte a été signée au cours du débat marquant la fin de l’Année européenne de la jeunesse 2022, lequel a notamment consisté en un échange avec Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne chargé de la promotion de notre mode de vie européen, des représentants des sections «jeunesse» des partis politiques européens et des membres du programme des jeunes élus du CdR. Ce débat a également été l’occasion de présenter des exemples de réussites des capitales européennes de la jeunesse 2023 et 2024, respectivement Lublin en Pologne et Gand en Belgique, tout en célébrant la récente attribution de ce titre à Lviv en Ukraine pour l’année 2025.

Vasco Alves Cordeiro, président du Comité européen des régions et membre du Parlement régional des Açores, a déclaré: «La charte de la jeunesse et de la démocratie, officiellement approuvée aujourd’hui par le Comité européen des régions, est le fruit d’un processus de cocréation réunissant des jeunes, des associations de jeunesse, de jeunes responsables politiques locaux ainsi que des représentants locaux et régionaux. Il s’agit d’un guide pour nous, mais aussi d’une invitation adressée à tous les pouvoirs publics aux niveaux local, régional, national et européen, afin qu’ils continuent à travailler avec les jeunes pour renforcer leur participation et leur autonomisation, et, surtout, pour garantir leurs droits politiques, sociaux et économiques de sorte que nos sociétés et nos collectivités soient mieux préparées pour l’avenir.»

Silja Markkula, présidente du Forum européen de la jeunesse, a indiqué: «La charte de la jeunesse et de la démocratie approfondit la coopération entre les collectivités locales et régionales et les jeunes qu’elles représentent. Nous avons besoin d’espaces démocratiques plus nombreux et de meilleure qualité, où les jeunes se sentent en sécurité pour participer au renforcement de la collectivité et à la démocratie, tant en ligne que hors ligne. Je suis fière de la charte que nous signons aujourd’hui, à laquelle plusieurs organisations de jeunesse ont contribué. Elle offre un plan d’action qui ne se limite pas à la participation constructive des jeunes aux niveaux local, national et européen. Elle illustre également la manière dont les jeunes et les institutions européennes peuvent travailler ensemble pour valoriser les représentants de la jeunesse et leurs contributions.»

Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne, a annoncé: «L’Année européenne de la jeunesse 2022 a donné lieu à des réalisations majeures. Les activités de participation et de sensibilisation ont permis de toucher, à ce jour, plus de 150 millions d’Européens, plus de 7 700 activités ayant été recensées sur le portail européen de la jeunesse. L’Année européenne des compétences à venir pourra s’appuyer sur les réussites de l’Année européenne de la jeunesse 2022, qui visait à donner aux jeunes, y compris les moins favorisés, les moyens d’agir, ainsi qu’à les mettre à l’honneur, à les soutenir et à dialoguer avec eux.»

Dans le cadre du débat, les membres du CdR ont adopté leurs recommandations pour l’avenir de la politique de la jeunesse de l’UE au moyen d’un avis qui préconise une nouvelle réflexion globale sur la politique de la jeunesse, la prise en compte du point de vue des jeunes dans tous les domaines d’action et une participation active des jeunes à la construction de l’avenir de l’Europe.Le rapporteur de l’avis, Tine Radinja (SI/Les Verts), maire de Škofja Loka, a déclaré:«L’avis sur l’avenir de la politique de la jeunesse dans l’Union européenne est la contribution du CdR à l’héritage politique que laissera l’Année européenne de la jeunesse. Dans cet avis, nous plaidons en faveur d’une approche transversale et globale du domaine de la jeunesse et nous abordons les nombreux domaines d’action importants pour les jeunes, de l’éducation et de l’emploi au logement et à la sécurité sociale, en passant par les transitions écologique et numérique. Nous demandons que les points de vue des jeunes soient inclus dans tous les domaines d’action, en tant qu’acquis important pour cette année thématique.»

Le processus de cocréation de la charte de la jeunesse et de la démocratie a été lancé à Marseille en mars 2022 lors du 9e sommet européen des régions et des villes par l’ancien président et actuel premier vice-président du CdR, Apostolos Tzitzikostas, qui a déclaré: «Afin de donner aux jeunes les moyens de résoudre les crises actuelles ou futures, il convient de les associer dès que possible à la gouvernance d’une société mondialisée.La participation des jeunes doit être garantie par des actes concrets, notamment en octroyant le droit de vote dès l’âge de 16 ans pour les élections européennes, en proposant des initiatives citoyennes et en soutenant la tenue de référendums.»

La rédaction de la charte a également étroitement associé la commission SEDEC du CdR, présidée par Tanya Hristova (BG/PPE), et la commission CIVEX, présidée par Enzo Bianco (IT/PSE).

Pour en savoir plus:

La charte de la jeunesse et de la démocratie adresse des recommandations aux niveaux local, régional, national et européen, en mettant l’accent sur: l’éducation, la coopération et l’information; l’autonomie des jeunes, l’émergence de responsables en leur sein et leur participation à la démocratie; le rôle des nouvelles technologies et de la numérisation; ou encore l’intégration d’un volet relatif à la jeunesse dans l’ensemble des politiques et sa représentation politique. Les propositions ont été recueillies dans le cadre d’un processus participatif ascendant comprenant des rencontres en présentiel et des consultations en ligne, des activités spécifiques sur les médias sociaux et des manifestations locales.

L’enregistrement du débat sera disponible sur EbS et sur le site internet du CdR. Des photos en haute résolution de la session plénière du CdR sont également disponibles.

Contact:

Monica Tiberi

Porte-parole du président Cordeiro

Tél. +32 479517443

monica.tiberi@cor.europa.eu

Lauri Ouvinen

Service de presse du CdR

Tél.: +32 473536887

lauri.ouvinen@cor.europa.eu

Rafael Shilhav

Forum européen de la jeunesse — directeur de la communication et des relations extérieures

Tél.: +32 490113676

rafael.shilhav@youthforum.org

Partager :
 
Actualités sur le sujet

1.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/DIGITAL-RESILIENCE.ASPX

2.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/CHARTER-YOUTH-DEMOCRACY-BOOST-YOUTH-PARTICIPATION.ASPX

CoR survey on Digital resilience
CoR survey on Digital resilience
23.01.2023

1.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/35-YEARS-OF-ERASMUS-REGIONS-CAN-MAKE-THE-EU-SUCCESS-STORY-MORE-INCLUSIVE.ASPX

2.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/CHARTER-YOUTH-DEMOCRACY-BOOST-YOUTH-PARTICIPATION.ASPX

35 years of Erasmus: Regions can help to make the 'EU success story' more inclusive
35 years of Erasmus: Regions can help to make the 'EU success story' more inclusive
14.12.2022

1.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/EU-CRIMES-HATE-CRIME-HATE-SPEECH.ASPX

2.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/CHARTER-YOUTH-DEMOCRACY-BOOST-YOUTH-PARTICIPATION.ASPX

Regional and local leaders demand extending the list of EU crimes to all forms of hate crime and hate speech
Regional and local leaders demand extending the list of EU crimes to all forms of hate crime and hate speech
01.12.2022

1.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/CHARTER-YOUTH-DEMOCRACY-BOOST-YOUTH-PARTICIPATION.ASPX

2.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/CHARTER-YOUTH-DEMOCRACY-BOOST-YOUTH-PARTICIPATION.ASPX

1.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/COFE-1-DECEMBER.ASPX

2.HTTPS://COR.EUROPA.EU/FR/NEWS/PAGES/CHARTER-YOUTH-DEMOCRACY-BOOST-YOUTH-PARTICIPATION.ASPX

Les collectivités locales et régionales sont essentielles pour concrétiser les recommandations de la conférence sur l’avenir de l’Europe
Les collectivités locales et régionales sont essentielles pour concrétiser les recommandations de la conférence sur l’avenir de l’Europe
01.12.2022