Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Les régions d'industries automobiles s'associent pour une transition juste et durable  

20 régions européennes, dont la Bretagne, Auvergne-Rhône-Alpes et Grand Est sont le fer de lance de l'Alliance

Le Comité européen des régions (CdR) a lancé l'Alliance des régions pour l'automobile, un réseau politique de régions engagées dans la réussite de la transition de l'industrie européenne de l'automobile et de l'approvisionnement. L'Alliance vise à intégrer la perspective régionale dans les débats en cours sur la décarbonation des transports européens, tout en garantissant l'emploi, la compétitivité et la cohésion économique et sociale dans chaque territoire européen concerné par la transition. L'industrie automobile a atteint un chiffre d'affaires de plus de 7 % du PIB de l'UE et emploie actuellement plus de 14 millions d'Européens, soit 6,1 % de l'emploi total de l'UE. L'événement de lancement s'est déroulé lors de la session plénière du CdR le 30 juin et constitue le point de départ des actions futures de l'Alliance, qui est jusqu'à présent composée de 20 régions dotées d'un secteur automobile et d'un secteur d'approvisionnement puissants, issus de sept États membres : Autriche, France, Allemagne, Italie, Slovaquie, Espagne et Pays-Bas. L'Alliance est ouverte à toute nouvelle région désireuse de rejoindre le réseau.

À la lumière de l'objectif de l'UE de parvenir à une mobilité zéro émission, 20 régions de sept pays de l'UE ont uni leurs forces pour former l'Automotive Regions Alliance afin de plaider en faveur d'une transition juste, équitable et réussie des industries européennes de l'automobile et de l'approvisionnement vers des normes climatiquement neutres. La mise en place d'un nouveau mécanisme de soutien doté d'un budget spécifique, la réalisation d'évaluations de l'impact territorial, l'octroi de fonds pour la requalification et le perfectionnement de la main-d'œuvre et l'assouplissement des lignes directrices relatives aux aides d'État figurent parmi les revendications et les objectifs de l'Automotive Regions Alliance. Le groupe interrégional du CdR pour l'avenir de l'industrie automobile, lancé en 2009, a joué un rôle clé dans le lancement réussi de l'Alliance.

Lors de la cérémonie de lancement au cours de la session plénière du CdR le 30 juin, les régions participantes ont souligné la nécessité pour l'UE de développer des mesures de transition équitables basées sur des évaluations d'impact territorial et de soutenir un dialogue social au niveau local, régional, national et européen. Les régions ont également approuvé une déclaration en 10 points, qui présente les principales demandes et les principaux objectifs de l'Alliance.

Le Président du CdR, Vasco Alves Cordeiro, membre du Parlement régional des Açores, a déclaré : "L'urgence climatique exige une action forte. Pour mener une transition équitable et juste, les gens doivent passer en premier. Les objectifs du Green Deal doivent aller de pair avec la protection des personnes et des emplois, en gardant les Objectifs de développement durable comme boussole."

Loïg Chesnais-Girard, membre du CdR et Président de la région Bretagne, a déclaré: « L’industrie automobile est à la croisée des chemins. Les mutations en cours vont affecter la vie de nos citoyens à travers l’Europe, partout où il y a des usines, des ouvrières et des ouvriers. Les Régions d’industries automobiles doivent être entendues. C’est pourquoi elles se regroupent dans une alliance européenne. Pour que l’Europe soit à la pointe de l’industrie automobile de demain. »

Nicolas Schmit, commissaire européen à l'emploi et aux droits sociaux, a assisté à l'événement de lancement et a déclaré : "Le secteur automobile dans l'UE représente plus de 14 millions d'emplois. Le passage aux voitures et camionnettes à émissions zéro offre des possibilités à l'industrie européenne, mais pose également des défis évidents. Une chose est claire : pour réussir cette transformation verte, il faut un accompagnement solide de la requalification et des transitions d'un emploi à l'autre, un dialogue fort entre les partenaires sociaux et un financement adéquat."

Contexte :

L'objectif de l'Union européenne de réduire les émissions dans l'UE d'au moins 55 % d'ici 2030 comprend le règlement de la Commission européenne visant à réduire les normes d'émission de CO2 pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers. Une récente proposition du Parlement européen visant à interdire les voitures à moteur à combustion au niveau de l'UE à partir de 2035, adoptée le 8 juin 2022, entraînera des changements encore plus importants dans l'industrie européenne de l'automobile et des fournisseurs. L'objectif de l'Automotive Regions Alliance est donc de veiller à ce que la transition dans le secteur automobile soit équitable et réussie, ne laissant aucune région à la traîne, tout en soutenant pleinement les objectifs climatiques de l'UE.

Le travail législatif du CdR sur cette question, avec l'avis "Vers un transport routier à zéro émission : Déployer des infrastructures pour carburants alternatifs et renforcer les normes de performance en matière d'émissions de CO2" du rapporteur Adrian Teban (RO/PPE), adopté lors de la session plénière du CdR en janvier 2022, n'a pas remis en question la nécessité de décarboniser le transport routier, mais a demandé que ce changement ne se produise pas sans mesures de soutien budgétaire et politique au niveau européen impliquant tous les acteurs de l'écosystème automobile. Toutes les positions et demandes clés de l'avis du CdR ont été incluses dans la proposition susmentionnée du Parlement européen. L'Automotive Regions Alliance s'efforcera de poursuivre ce travail en faveur d'un mécanisme de transition équitable.

Les impacts territoriaux que la proposition de suppression progressive du moteur à combustion interne dans les voitures et les camionnettes aura sur les régions fortement dépendantes de l'industrie automobile sont également discutés en étroite collaboration avec le groupe interrégional du CdR sur "L'avenir de l'industrie automobile" (CoRAI). Cette plateforme réunit plus de 30 responsables politiques des régions automobiles afin d'accroître l'expertise pour promouvoir la coopération entre les autorités locales et régionales. Le CoRAI a été le partenaire clé pour la création de l'Automotive Regions Alliance et l'élaboration de la déclaration. La liste des membres est disponible ici.

Pour assurer une transition juste vers la neutralité climatique pour toutes les villes et régions européennes, le Comité européen des régions a mis en place la campagne "Green Deal Going Local". Cette initiative vise à placer les régions et les villes au centre du Green Deal européen afin de donner aux dirigeants locaux et régionaux les moyens d'agir sur le changement climatique et d'accroître la réalisation de projets durables financés par l'UE dans les communautés locales de l'Union européenne.

Les régions qui souhaitent adhérer à cette initiative peuvent contacter l'Alliance via la page web.

Contact :

Marie-PierreJouglain

mariepierre.jouglain@cor.europa.eu

+32 473 52 41 15

Partager: