Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Le Comité européen des régions salue la volonté de la Présidence Autrichienne de mettre la vitalité des zones rurales au cœur de ses priorités  

Guillaume Cros, rapporteur du Comité sur la réforme de la PAC, rencontrera la Ministre de l'agriculture autrichienne lors du Conseil informel des ministres de l'agriculture (23-25 septembre)

Les propositions de la Commission européenne relatives au prochain budget à long terme de l'UE font du deuxième pilier de la PAC (développement rural) la principale victime des coupes budgétaires.

Dans la perspective de la réunion informelle des ministres de l'agriculture du 23 au 25 septembre prochain en Autriche, Karl-Heinz Lambertz (BE/PSE), Président du Comité européen des régions (CdR), rappelle que, "pour répondre à l'objectif de cohésion territoriale inscrit dans le traité de Lisbonne, la PAC est un instrument important pour maintenir une agriculture durable sur l'ensemble des territoires et conserver un tissu rural vivant. Pour le développement rural, sa mise en œuvre doit néanmoins s'articuler avec une politique de cohésion forte intervenant aussi bien dans les zones urbaines que dans les zones rurales, notamment par l'intégration du pilier "développement rural" dans le règlement général de la politique de cohésion ".

Le rapporteur du CdR sur la réforme de la politique agricole commune (PAC) Guillaume Cros (FR/PSE), Vice-président de la Région Occitanie, rencontrera la Ministre de l'agriculture autrichienne, Elisabeth Köstinger, en marge du Conseil informel. Il insistera auprès d'elle sur le fait que: "Le rôle clé joué par les régions européennes dans la gestion et la mise en œuvre de la PAC doit être maintenu et renforcé, en particulier pour le deuxième pilier afin d'adapter les choix politiques aux caractéristiques territoriales et sectorielles spécifiques".

Selon le rapporteur, dans sa forme actuelle, la proposition législative sur la future PAC tend en effet à marginaliser, voire à compromettre, le rôle et l'autonomie des régions européennes dans la gestion de la PAC, en leur confiant la simple tâche de mettre en œuvre des mesures établies au niveau national.

Le 9 novembre prochain, le Comité européen des Régions co-organisera avec Peter Kaiser, Ministre-Président de la Région Carinthie un évènement de haut-niveau sur la cohésion territoriale de l'Union Européenne après 2020: la dimension territoriale de la politique de cohésion et les défis urbains-ruraux.

 

Plus d'informations

La réunion informelle des ministres de l'agriculture aura lieu du 23 au 25 septembre à Schloss Hof en Basse‑Autriche. Outre la réunion des ministres proprement dite qui traite des questions actuelles de fond concernant la réforme de la PAC, le programme inclut un débat consacré à «La PAC après 2020: façonner le futur de zones rurales importantes et de la production alimentaire de qualité dans l'Union européenne». Il s'agira non seulement de discuter  de l'importance des instruments de la PAC en mettant l'accent sur les exploitations familiales mais aussi de la promotion d'une production durable d'aliments de haute qualité, tout en renforçant la compétitivité des agriculteurs européens.


Contact:
Wioletta  Wojewodzka
Tel. +32 2 282 22 89
wioletta.wojewodzka@cor.europa.eu