Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Les candidatures à la première édition du prix du maire Paweł Adamowicz sont à présent ouvertes  

Le prix sera décerné chaque année à une personnalité dirigeante d’une ville, d’un mouvement civique, à des organisations œuvrant au niveau local ou régional afin de promouvoir la liberté et la solidarité, l’égalité et la non-discrimination.

Le Comité européen des régions, en coopération avec le Réseau international des villes refuges (ICORN) et la ville de Gdańsk, ouvre les candidatures à l’édition 2021 du prix du maire Paweł Adamowicz qui récompense le courage et l’excellence en matière de promotion de la liberté, de la solidarité et de l’égalité.

Les candidats peuvent désormais être désignés en vue de l’édition 2021 du prix du maire Paweł Adamowicz, qui sera décerné chaque année à une personnalité dirigeante d’une ville, d’un mouvement civique, à des organisations œuvrant au niveau local ou régional, qui suivent l’exemple du maire Adamowicz en matière de promotion de la liberté et de la solidarité, de l’égalité et de la non-discrimination. Ce prix a été institué en guise d’hommage à l’ancien maire de Gdańsk, poignardé le 13 janvier 2019 et dont l’assassinat a été précédé d’une montée des discours haineux à son endroit. Ce prix soutient ceux qui luttent contre l’intolérance, les discours de haine et la xénophobie.

Les candidats au prix peuvent être proposés par 15 membres du Comité européen des régions, villes ou régions membres du réseau ICORN, ou encore organisations internationales invitées solidement engagées et disposant d’une expertise pertinente dans les domaines couverts par le prix. Les candidats peuvent provenir de n’importe quel pays du monde et le pays où ils déploient leur activité importe peu. Le délai de dépôt des candidatures est fixé au 15 septembre 2021 à 23 h 59 (heure de Bruxelles). La cérémonie de remise du prix aura lieu en décembre.

Apostolos Tzitzikostas , président du Comité européen des régions et gouverneur de la région de Macédoine centrale, a déclaré: «L’Union européenne est fondée sur des valeurs démocratiques qui doivent être défendues et promues au niveau le plus proche des citoyens, dans leurs régions, leurs villes et leurs villages. L’une de ces valeurs est la liberté d’expression. Ce prix, institué en hommage à M. Adamowicz, envoie un signal fort d’espoir à tous les élus, membres de l’administration et citoyens ordinaires qui, malgré les risques, se dévouent pour faire fonctionner la démocratie à l’échelon local en s’engageant au profit de collectivités plus solides et plus ouvertes. Nous rendons hommage à ceux qui, comme le maire Adamowicz de Gdańsk, ont chaque jour le courage de faire du lieu où ils se trouvent un endroit où il fait mieux vivre. Nous recherchons des dirigeants locaux inspirés et courageux qui rendent la démocratie locale plus forte, la société plus ouverte et les institutions plus respectueuses, accueillantes et équitables».

Magdalena Adamowicz , députée au Parlement européen et veuve de Paweł Adamowicz, a déclaré: «Le bien est discret, le mal est bruyant. En particulier aujourd’hui, au milieu du tapage causé par la xénophobie, l’homophobie, l’extrémisme, le nationalisme et les discours de haine omniprésents, notre tâche doit être de trouver tous ceux qui font du bien et de les présenter en exemple. Tel est l’objet du prix du maire Paweł Adamowicz. Je vous encourage du fond de mon cœur: cherchez autour de vous et nommez pour le prix tous ceux qui agissent au bénéfice des autres et luttent pour leur dignité, leur sécurité et l’égalité. Le bien est discret, mais parlons aussi fort que possible de ceux qui le font!».

La maire de Gdańsk, Aleksandra Dulkiewicz , a expliqué : «Le projet du prix du maire Paweł Adamowicz est une initiative conjointe du réseau ICORN, du Comité des régions et de la ville de Gdańsk. Il constitue une étape importante sur la voie du renforcement de l’idée d’intégration sociale, de la participation civique, de la promotion de l’égalité des chances et du respect des droits de l’homme et des libertés civiles. L’homme en l’hommage duquel ce prix a été institué était un passionné de la lutte contre les préjugés, la xénophobie et la violence dans la vie publique. Nous sommes convaincus qu’avec les valeurs qui sont les leurs, les lauréats de ce prix mettront leur vie et leur créativité au service des idéaux de liberté et de solidarité qui sont si chers à la ville d’où provenait Paweł Adamowicz».

Helge Lunde , directrice exécutive d’ICORN, a déclaré: «Les villes ne sont des refuges sûrs que lorsque les gens ont le courage de respecter les droits des autres. Dans le monde politique contemporain, ce sont les villes qui sont devenues des symboles de solidarité et de confiance, de cohabitation et de collaboration, comme Gdańsk sous la direction de son ancien maire, Paweł Adamowicz».

Informations générales:

Paweł Adamowicz a été poignardé le 13 janvier 2019 alors qu’il s’adressait au public d’une manifestation caritative. Il est décédé le lendemain des suites de ses blessures. Il avait 53 ans. Son assassinat avait été précédé d’une montée des discours de haine à son endroit. Son décès tragique a provoqué un débat sur la contribution de la dégénérescence du discours public à la violence, l’extrémisme, la propagande et l’intolérance.

M. Adamowicz s’engageait pour faire progresser les valeurs fondamentales de l’Union européenne et il était un membre actif du Comité européen des régions. En 2016, après avoir rencontré le pape François, M. Adamowicz avait lancé le «modèle d’intégration des immigrants» dans sa ville de Gdańsk. Ce modèle a servi de source d’inspiration pour d’autres villes en Pologne.

Pour plus d’informations:

Le Comité européen des régions, en tant qu’assemblée politique des élus locaux et régionaux de l’Union européenne et à l’initiative de la délégation polonaise, a adopté à l’unanimité, le 7 février 2019, une résolution condamnant les discours de haine et les menaces de toute nature à l’encontre des dirigeants politiques.

Le Réseau International des villes-refuges (International Cities of Refuge Network, ICORN) est une organisation internationale qui rassemble 75 villes et régions en Europe et au-delà et qui offre un abri sûr à des écrivains et des artistes persécutés, promeut la liberté d’expression, défend les valeurs démocratiques et fait avancer la solidarité internationale. Plus de 250 écrivains et artistes se sont vus offrir de résider dans une ville membre de l’ICORN. Dans un environnement sûr, ils continuent de jouer un rôle capital, qu’il s’agisse de mettre en lumière les violations des droits de l’homme et de la liberté d’expression dans leur pays d’origine ou de soutenir leurs collègues qui y demeurent encore. Durant son mandat, le 30 août 2017, Paweł Adamowicz avait fait entrer sa ville de Gdańsk au sein du réseau ICORN.

Prix du maire Paweł Adamowicz – page web : #AdamowiczAward

Dispositions et règlements relatifs au prix, critères d’éligibilité, critères de sélection

Contact:

Comité européen des régions

Wioletta Wojewodzka

Tél. +32 (0)2 282 2289

Mobile: +32 (0)473 843 986

wioletta.wojewodzka@cor.europa.eu

Ville de Gdańsk

Maciej Buczkowski

Tél.: + 48 58 323 62 84

maciej.buczkowski@gdansk.gda.pl

Réseau International des villes-refuges (ICORN)

Helge Lunde

Tél.: + 47 51 50 71 25

helge@icorn.org

Share: