Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Vaccination COVID-19: Le CdR signe un plan d’action avec l’OMS et met en garde contre le risque d’une fracture territoriale  

Les responsables politiques locaux et régionaux de l’Union européenne font part de leur inquiétude face au cours qu’a pris le déploiement des vaccins par l’Union européenne, et demandent davantage de coordination et une égalité d’accès pour tous les Européens

Le Comité européen des régions (CdR) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont signé aujourd’hui un plan d’action qui vise à améliorer la résilience des systèmes de santé régionaux et locaux grâce à des actions conjointes de recherche et d’élaboration des politiques. Le plan d’action, s’appuyant sur une coopération lancée en novembre 2016, qui s’inscrit dans la durée, répond aussi à la nécessité de relever certains défis majeurs de la pandémie en améliorant la coordination entre les différents niveaux de gouvernance en matière de santé. Il permettra de procéder à une évaluation conjointe de l’efficacité des politiques de santé sur le terrain, et il suggérera d’éventuelles solutions pour rendre les systèmes régionaux et locaux plus réactifs face aux défis de la pandémie.

Dans une résolution débattue le 4 février dernier en #CoRplenary , les responsables politiques locaux et régionaux de l’Union ont fait part de leur inquiétude face au cours qu’a pris le déploiement des vaccins que coordonne l’Union européenne, et ils ont demandé la mise sur pied d’un tableau de bord européen pour contrôler la réception et la distribution des vaccins région par région. Ils ont notamment rejeté tout «nationalisme» vaccinal qui irait à l’encontre des principes de «solidarité, d’unité et d’efficacité» ainsi que de «l’égalité d’accès aux vaccins pour tous les citoyens de l’Union».

Apostolos Tzitzikostas , président du Comité européen des régions, et gouverneur de la région de Macédoine centrale (Grèce), a déclaré: « Le plan d’action que nous lançons aujourd’hui avec l’OMS va améliorer la résilience sanitaire de nos régions, de nos villes et de nos villages. S’il est un enseignement que nous avons tiré des problèmes auxquels nous avons été confrontés tout au long de cette pandémie, c’est bien que le rôle des gouvernements régionaux et locaux est essentiel à différents plans, à savoir lors de la préparation, de la réaction, de la gestion et enfin de la reprise qui succédera à la crise.»

En ce qui concerne la mise en œuvre de la campagne de vaccination menée par l’Union européenne, il a ajouté : «La vaccination est essentielle pour pouvoir relancer nos économies régionales et locales . Nous devons éviter qu’en matière de vaccins, une concurrence s’instaure, que ce soit entre États membres ou au sein même de chaque État. Toute «fracture vaccinale» qui conduirait à accroître les inégalités entre nos régions, nos villes et nos villages ne serait pas acceptable. C’est la raison pour laquelle notre Comité demande la création d’un tableau de bord européen qui permette de surveiller la disponibilité et la distribution des vaccins au niveau régional.»

Au fil du débat, Hans Henri P. Kluge , directeur régional de l’OMS pour l’Europe, a déclaré: «Pour contenir la pandémie, les pouvoirs publics locaux de la région européenne ont été et demeurent aux avant-postes. Dans cette situation d’urgence, les villes sont des épicentres, non seulement sur le plan de la transmission à l’échelle des territoires, ou à celle du pays, mais aussi en tant que points centraux en matière de soins de santé, de voyage ou d’échanges commerciaux. Les villes représentent le niveau de gouvernement le plus proche du citoyen. Elles sont également essentielles pour partager les expériences et lutter contre la désinformation – elles sont des prestataires de services et les éléments essentiels d’un avenir durable.»

Nathalie Sarrabezolles (FR/PES), Présidente du conseil départemental du Finistère et rapporteure de l'avis sur le programme " l'UE pour la santé", ajouté: «La vaccination de tous les Européens est aujourd’hui notre priorité. Mais cela ne doit pas nous faire oublier nos principes! La solidarité au sein des pays européens et au niveau international devrait rester la pierre angulaire de nos politiques. À cette fin, l’OMS a un rôle important à jouer pour maintenir le multilatéralisme face à la montée des nationalismes et leurs fausses promesses.»

Projet de résolution du CdR sur la campagne de vaccination contre la COVID-19

Informations générales

Contact:

Marie-Pierre Jouglain

mariepierre.jouglain@cor.europa.eu

Tel: 0032 473 52 41 15