Une stratégie spatiale pour l’Europe: Andres Jaadla rencontre la commissaire Bieńkowska  
A space strategy for Europe: Andres Jaadla meets Commissioner Bieńkowska

Andres Jaadla (EE/ADLE) , conseiller municipal de Rakvere et ancien maire de cette ville estonienne, est le rapporteur de l’avis du CdR sur une Stratégie spatiale pour l’Europe, qui a été adopté en session plénière le 10 octobre dernier.

Le 5 novembre dernier, Andres Jaadla a rencontré à Bruxelles Elżbieta Bieńkowska, commissaire européenne chargée du marché intérieur, de l’industrie, de l’entrepreneuriat et des PME, en vue de discuter des propositions précises que le CdR a présentées.

La commissaire Bieńkowska a accueilli favorablement les propositions du Comité européen des régions et a rappelé le potentiel de la politique spatiale européenne pour favoriser la création d’emplois et la croissance dans l’ensemble de l’Europe.

La commissaire Bieńkowska et le rapporteur du CdR s’accordent sur les énormes possibilités que les données spatiales offrent aux entreprises et aux citoyens, et souhaitent continuer à coopérer pour mobiliser les collectivités locales et régionales en vue de poursuivre le développement de la stratégie spatiale européenne.

L’assemblée de l’UE des villes et des régions demande à la Commission d’accroître encore davantage la dimension régionale de la stratégie spatiale européenne afin de la rapprocher des citoyens.

Le CdR souligne l’importance croissante de l’espace pour les économies régionales et appelle la Commission à renforcer les partenariats intégrateurs entre la société civile, les entreprises, les institutions publiques et la communauté scientifique.

Le rapporteur s’est fait le porteur d’un message clair à l’intention de la commissaire Bieńkowska. «Les collectivités locales et régionales ont les compétences et la volonté nécessaires pour être associées à la mise en œuvre de la politique spatiale de l’Union européenne. De nombreuses collectivités régionales ont déjà adhéré au Réseau des régions européennes utilisatrices des technologies spatiales (Nereus) et nous souhaitons que se poursuive le soutien au développement et à la mise en œuvre du programme Copernicus», a déclaré Andres Jaadla.

Il a également fait part à la commissaire Bieńkowska de la volonté du CdR de prendre part au forum des utilisateurs du programme Copernicus en tant que membre de plein droit. «Cette participation directe permettrait d’enrichir le forum en lui apportant la perspective propre aux acteurs locaux sur le plan de l’utilisation des données Copernicus», a expliqué Andres Jaadla.

«Grâce à Copernicus, l’Union européenne dispose d’énormes quantités de données d’une grande valeur pour l’économie, l’observation du climat ou la prévention des catastrophes. Les États-Unis, par exemple, ont demandé l’aide de l’UE pour obtenir des données concernant les récents ouragans, aide pour laquelle ils ont exprimé leur gratitude», explique Andres Jaadla.

«Les collectivités locales et régionales sont des partenaires essentiels pour sensibiliser les jeunes pousses, les PME et la société civile à l’utilisation de ces données. Par ailleurs, celles-ci pourraient être mises encore davantage en connexion avec d’autres stratégies de l’UE, telles que le programme urbain et la stratégie européenne des transports», a ajouté Andres Jaadla.

Le CdR partage la vision de la Commission européenne en matière de stratégie spatiale, publiée en octobre 2016.

Les technologies, les données et les services spatiaux permettent la communication, la surveillance, le contrôle des frontières et de la sécurité, de même que les réactions rapides lors de catastrophes naturelles et le soutien à l’agriculture, la pêche et la gestion des transports.

Contact: David Crous david.crous@cor.europa.eu +32 (0) 470 88 10 37