Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Le Comité européen des régions et le Centre commun de recherche renforcent leur coopération pour tester des stratégies de spécialisation intelligente en matière de durabilité dans les régions de l’Union européenne  

Apostolos Tzitzikostas, président du Comité européen des régions (CdR), et Mikel Landabaso, directeur «Croissance et innovation» du Centre commun de recherche (JRC) de la Commission européenne, ont lancé aujourd’hui à Séville l’initiative pilote de l’UE intitulée Smart Specialisation Strategies for Sustainability («stratégies de spécialisation intelligente en matière de durabilité») ou «S4». Cette initiative répond à la volonté d’actualiser les stratégies de spécialisation intelligente, afin de mettre davantage l’accent sur l’aspect durable. Le JRC et le CdR vont coopérer pour expérimenter la méthodologie S4 dans plus de dix régions à travers l’Europe.

Le président du CdR a été reçu ce matin dans les locaux du Centre commun de recherche à Séville, soulignant ainsi l’excellente collaboration entre ces deux entités depuis la signature d’un plan d’action conjoint en novembre 2020. Parmi les principaux sujets abordés figuraient la mise en œuvre des stratégies de spécialisation intelligente en matière de durabilité comme vecteur essentiel de la relance, le soutien à apporter aux villes et aux régions dans la territorialisation des objectifs de développement durable (ODD), ainsi que l’extension du «processus de Séville» (démarche de création conjointe élaborée par le JRC dans le domaine des normes environnementales pour le secteur industriel) dans le but de soutenir la décarbonation de l’industrie européenne.

S’exprimant depuis Séville, le président Tzitzikostas a également participé aujourd’hui au séminaire de la plateforme d’échange de connaissances consacré au rôle des régions et des villes dans l’espace européen de la recherche et aux possibilités offertes par le programme Horizon Europe. Cet événement était organisé dans le cadre des Journées européennes de la recherche et de l’innovation.

« Le Centre commun de recherche est le pôle d’excellence de l’Union européenne en matière de science et d’innovation; notre coopération est déjà très efficace et nous allons l’intensifier à l’avenir. Il faut renforcer les synergies entre la spécialisation intelligente, la politique de cohésion et d’autres programmes de l’Union tels qu’Horizon Europe, afin de stimuler la relance, la croissance durable, la numérisation et la création d’emplois dans les régions et les villes. Si nous voulons que les acteurs s’approprient la démarche pour obtenir des résultats sur le terrain, nous avons besoin d’une impulsion politique forte et d’une approche territorialisée, qui émane de la base. Le cofinancement de programmes de l’Union tels qu’Horizon Europe a permis de dynamiser les activités de recherche et d’innovation à l’échelle régionale, en apportant croissance et emploi aux régions et aux villes dans toute l’Europe, et en fournissant des solutions à nos défis de société. La plateforme d’échange de connaissances est un outil important pour faciliter l’accès de toutes les régions à l’excellence; cette initiative est au cœur de notre plan d’action conjoint avec les services de la commissaire Mariya Gabriel », a affirmé Apostolos Tzitzikostas .

Dans un message vidéo, la commissaire Mariya Gabriel a déclaré: « Les régions et les villes ont un rôle important à jouer dans la construction d’un espace européen de la recherche renouvelé et renforcé. Nous avons besoin qu’elles s’engagent activement dans le programme Horizon Europe, afin de relever ensemble les défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés. Aujourd’hui, grâce au premier événement de la plateforme d’échange de connaissances qui a été relancée, nous avons l’occasion de discuter de la manière de contribuer conjointement à une Europe écologique et durable. »

Informations complémentaires:

La plateforme de spécialisation intelligente du JRC est l’un des principaux instruments stratégiques destinés à réaliser les objectifs de la priorité A. «Élaborer des politiques régionales fondées sur des données probantes et qui ne laissent personne de côté» du plan d’action conjoint entre le CdR et le JRC. L’initiative S4 s’appuie sur le cadre pour la spécialisation intelligente mis au point avec les régions en 2012. Comme cela a été souligné lors d’un atelier conjoint du JRC et du CdR en avril dernier, la spécialisation intelligente jouera un rôle majeur au cours de la période de programmation 2021-2027 en tant qu’outil de soutien à la recherche et à l’innovation de toutes les régions européennes, et elle constituera le vecteur central de la relance vers une nouvelle économie verte et numérique.

Le JRC et le CdR ont débattu de la manière dont les villes et les collectivités locales pouvaient être mieux soutenues dans leur quête de relance et de durabilité, notamment dans le cadre des objectifs de développement durable des Nations unies à l’horizon 2030. Ils sont convenus de coopérer pour fournir aux collectivités locales des connaissances et des méthodes concrètes permettant d’atteindre les objectifs mondiaux, et pour faire en sorte que les acteurs locaux s’approprient les défis et solutions en matière de durabilité. Les discussions ont également porté sur le processus de Séville , qui a contribué à la réduction des émissions et à une utilisation plus efficace des ressources dans plus de 52 000 grandes installations industrielles en Europe. S’appuyant sur des débats factuels lors de longues et intenses réunions entre parties prenantes — États membres, industrie et ONG de protection de l’environnement —, le JRC examine actuellement la possibilité de recourir à cette approche de cocréation afin d’évaluer les innovations technologiques les plus prometteuses pour la décarbonation des secteurs à forte consommation énergétique.

En novembre 2020, le Comité européen des régions a signé un plan d’action conjoint avec les services de la commissaire Gabriel (direction générale de la recherche et de l’innovation, direction générale de l’éducation et de la culture, et Centre commun de recherche). Ce plan vise à mettre les données et connaissances les plus récentes à la disposition des régions et des villes, et à les soutenir pour lutter contre la fracture de l’innovation, la fuite des cerveaux et les inégalités en matière d’éducation, ainsi que pour mettre en œuvre les priorités politiques de l’UE telles que le pacte vert. Un volet essentiel du plan d’action consiste à aligner la plateforme d’échange de connaissances renouvelée (PEC 2.0) sur les priorités de l’espace européen de la recherche (EER). La PEC 2.0 vise à aider les villes et les régions à devenir des moteurs actifs du changement et des championnes de l’innovation, à valoriser les nouvelles connaissances créées dans le cadre d’Horizon Europe, à multiplier la portée de l’EER, ainsi qu’à faire connaître aux citoyens les principaux concepts et messages essentiels de cet organe. Le CdR participera à la cartographie des écosystèmes de connaissances dans l’ensemble de l’Union pour former les ERA hubs («pôles de l’EER»), des structures réunissant les parties prenantes régionales.

Contact:

Lauri Ouvinen

Tél. +32 473536887

lauri.ouvinen@cor.europa.eu