Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Forte audience pour les débats organisés sur le terrain par le Comité des régions sur le futur de l'UE  

 

Quelques mois après son lancement, la campagne «Réflexions sur l’Europe» du Comité européen des régions (CdR), visant à recueillir les préoccupations et les attentes des citoyens européens sur le terrain, passe à la vitesse supérieure. Comme présenté lors de la réunion de la commission de la citoyenneté, de la gouvernance, des affaires institutionnelles et extérieures (CIVEX) du CdR le 6 juillet dernier, plus de 50 dialogues citoyens et débats publics ont été organisés depuis mars 2016 dans 19 États membres de l’UE. Quelque 170 membres ont participé à ces débats, s’adressant à 20 000 personnes, et ce dans 160 régions et villes d'Europe. 90 autres événements locaux sont prévus en 2017, ce qui portera à 135 le nombre de débats locaux organisés en 2016 et 2017. Les résultats de ces débats alimenteront la contribution du CdR au processus de réflexion en cours sur l’avenir de l’Europe.

 

Dans la cadre du processus de réflexion sur l’avenir de l’Europe, Donald Tusk, le président du Conseil européen, a invité le CdR à lui adresser ses recommandations, du point de vue des villes et des régions, de manière à «recueillir la véritable perception de la réalité sur le terrain en Europe». Pour élaborer sa position, le CdR s'appuie sur son initiative intitulée «Réflexions sur l’Europe», qui offre aux citoyens une plateforme de participation au débat en cours. L’objectif est d’investir l’échelon local e régional et d’écouter les citoyens et les collectivités territoriales pour recueillir leurs points de vue et propositions sur la manière dont l’UE devrait évoluer dans les dix prochaines années. La commission CIVEX participe à cette démarche, notamment en soutenant les travaux menés par les rapporteurs du CdR, en l'occurrence son président, Markku Markkula, et son premier vice-président, Karl-Heinz Lambertz.

 

S’exprimant au cours de la réunion de la commission CIVEX le 6 juillet, le président Markkula a délcaré: «Il se crée une dynamique pour construire une Europe meilleure qui repose sur une responsabilité partagée dans toute l’Europe et aux différents niveaux de gouvernement. Entre la déclaration de Rome et les propos tournés vers l’avenir qu’a tenus le président français, Emmanuel Macron, nous voyons des réformes poindre à l’horizon. Nous devons montrer que les responsables politiques, en particulier ceux qui sont les plus proches des citoyens, peuvent répondre aux préoccupations de la population et qu’avec l’aide des villes et des régions, nous pouvons rendre l’Europe plus humaine, plus simple et plus proche. Au cours de mon mandat, je me suis rendu dans les 28 États membres de l’Union, et j’ai pu engager des discussions inspirantes avec des citoyens de tout horizon. Je suis très fier que ces débats se tiennent partout en Europe, et que ce soient les membres de notre Comité qui en assurent le pilotage

 

M. Markkula a indiqué avoir récemment participé aux dialogues citoyens organisés à Cluj-Napoca (13 juin), avec la participation du maire de la ville, M. Emil Boc, qui est aussi ancien Premier ministre de la Roumanie et membre du CdR, ainsi qu’à Athènes (19 juin), avec Giorgos Kaminis, maire de la capitale grecque et membre lui aussi du Comité. Les citoyens qui ont assisté à ces rencontres ont pu exprimer leurs craintes et leurs espoirs concernant l’avenir de l’Europe et présenter des initiatives collectives visant à surmonter les difficultés qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne. Le président Markkula a aussi participé, le 20 juin, à un débat citoyen organisé à Thessalonique par Apostolos Tzitzikostas, président de la région de Macédoine centrale et membre du CdR, à laquelle assistait également le président de la République hellénique, Prokopis Pavlopoulos. Plus de 400 citoyens ont pris part au débat, qui a abordé un large éventail de sujets, parmi lesquels le rôle de l’Union en tant qu’acteur mondial, l’intégration européenne, le tourisme, l’économie et l’entrepreneuriat.

 

Le premier vice-président Lambertz a fait observer que «la volonté qu’ont témoignée tant d’élus locaux et régionaux de prendre part à cette initiative montre que les citoyens veulent être entendus. Ils veulent faire part de de leurs points de vue et de leur vision concernant l’avenir de l’Europe, leur avenir. Si l’UE veut surmonter la crise de confiance qu’elle traverse, elle doit être attentive à l’échelon local et apporter des solutions localement pour chaque citoyen. L’Europe de demain est une Europe qui se devra de donner plus de poids aux régions, aux villes et aux villages.»

 

«Réflexions sur l’Europe»: enquête auprès des citoyens et carte interactive

 

Toute une panoplie d’outils a été élaborée pour promouvoir l’opération «Réflexions sur l’Europe» afin de recueillir les points de vue des participants et d’aider les membres du CdR à organiser des débats locaux.

 

Le principal instrument pour obtenir des réponses des citoyens est l’enquête en ligne «Réflexions sur l’Europe», disponible dans toutes les langues de l’Union. Cette enquête se compose d’une série de questions sur l’avenir de l’Europe, fermées et ouvertes, et donne la possibilité aux répondants de recevoir des informations en retour, de façon qu’ils soient régulièrement tenus au courant des actions entreprises par le CdR pour faire valoir leurs points de vue. Plus de 2 160 réponses au questionnaire ont été enregistrées à ce jour.

Une carte interactive reprenant l’ensemble des données importantes sur les débats locaux, classées par pays, est disponible en ligne. Elle contient notamment des informations sur les membres du CdR qui y prennent part, les partenaires de ces rencontres, leur programme et les rapports auxquels elles ont donné lieu.

 

Pour plus d’informations

Site web de la campagne «Réflexions sur l’Europe» du CdR

Participez au débat – Enquête en ligne

Ordre du jour de la 14e réunion de la commission CIVEX

Photos de la réunion de la commission CIVEX

 

Contact:
Nathalie Vandelle
Tél. +32 (0)2 282 24 99

nathalie.vandelle@cor.europa.eu

 

Partager: