Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
Débat sur l'avenir de l'Europe: les élus locaux de l'UE célèbrent les valeurs de paix et de liberté en Normandie  

A l'invitation de la Région Normandie, la commission de la citoyenneté, de la gouvernance, des affaires institutionnelles et extérieures (CIVEX) du Comité européen des régions (CdR) s'est réunie près de Caen, les 21-22 septembre, pour débattre autour du thème "Promouvoir la paix en Europe et au-delà" dans le contexte du processus de réflexion et de consultation mené par le CdR sur l’avenir de l’Europe. 

Le Débarquement des forces alliées sur les plages de Normandie reste gravé dans l’esprit des Européens comme le symbole de la liberté retrouvée. C'est dans cette région hautement symbolique pour l'histoire européenne que les membres de la commission CIVEX – plus d'une centaine d'élus locaux et régionaux de toute l'Union – du CdR se sont rassemblés pour mettre en avant la contribution des villes et des régions dans la promotion des valeurs de paix et de liberté, valeurs constitutives de l'identité de l'Union.

La rencontre s'inscrit dans le cadre de de la contribution du CdR au débat sur le futur de l'Europe et de son vaste exercice de consultation intitulé " Réflexions sur l'Europe " visant à recueillir sur le terrain, à travers toute l'Union, les attentes et les préoccupations des citoyens sur l’évolution de l’UE.

François Decoster (FR/ALDE), Président sortant de la commission CIVEX, Vice-Président de la région Hauts-de-France et maire de Saint-Omer, a insisté sur la nécessaire réforme de l'UE et sur le rôle des collectivités territoriales dans ce processus: « A l’heure de la montée du populisme, il se crée une dynamique pour construire une Europe meilleure qui repose sur une responsabilité partagée aux différents niveaux de gouvernement. Il convient de définir une feuille de route pour refonder notre Union, la simplifier, réformer les institutions et la prise de décision . Nous devons montrer que les responsables politiques, en particulier ceux qui sont les plus proches des citoyens, peuvent répondre aux préoccupations de la population. Il faut leur expliquer la valeur ajoutée de l’UE et que, avec l’aide des villes et régions, nous pouvons rendre l’Europe plus humaine et plus simple. La campagne «Réflexions sur l’Europe» du Comité s’inscrit pleinement dans cette démarche. Elle doit servir de base de travail pour réformer l’Europe et la rapprocher des citoyens ».

 
A travers de nombreuses initiatives, la Région Normandie s’est engagée dans la promotion des valeurs de paix et de liberté auprès du grand public, notamment des jeunes. « Pour la Région Normandie, la tenue de cette conférence de la CIVEX s’inscrit pleinement dans le cadre de la stratégie « Normandie pour la Paix » et la volonté de positionner la Normandie comme LE territoire d'accueil des grandes conférences sur les questions de paix, avec notamment l’organisation d’un Forum mondial pour la Paix en Normandie en 2018 », a indiqué Hervé Morin, Président de la Région Normandie. La demande d'inscription des Plages du Débarquement sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, portée par la Région et notamment par François-Xavier Priollaud, vice-président de la Région et membre du CdR, participe également de cette démarche.
 
Barbara Duden (DE/PSE) , présidente nouvellement élue de la CIVEX et membre du Parlement de la ville de Hambourg, a salué les initiatives de la Région Normandie en déclarant: « Il existe de nombreuses controverses sur les réussites et les échecs de l'Union européenne, mais une chose fait consensus: l'UE a permis de garantir 60 ans de paix aux Européens. Les villes et les régions ne sont peut-être pas les premiers acteurs à venir à l'esprit lorsque l'on parle de préserver la paix. Elles sont pourtant essentielles pour sensibiliser les citoyens et la jeune génération à la paix. La Région Normandie qui nous reçoit aujourd'hui est un exemple emblématique: en proposant des initiatives ambitieuses pour promouvoir la valeur de la paix, elle contribue à 'reconnecter' les citoyens au projet européen ».
 
Débat sur le futur de l'Europe
 
Afin d’alimenter la réflexion en cours sur le futur de l’Europe, le président du Conseil européen Donald Tusk a demandé au CdR de lui adresser ses recommandations du point de vue des villes et des régions. Pour préparer sa position, le CdR s'appuie sur sa campagne «Réflexions sur l’Europe», principalement sous la forme de dialogues citoyens, et d’une enquête pan-européenne en ligne . Dans le cadre de ces travaux préparatoires, la CIVEX a souhaité recueillir la perspective des associations européennes de collectivités territoriales, notamment du Conseil des communes et régions d’Europe (CCRE).
 
Luc Martens, vice-président du CCRE, a mis l’accent sur la « défiance généralisée » des citoyens envers les institutions, des citoyens qui sont devenus « hyper-sensitifs » par rapport à leur sécurité, leur identité et leur communauté. Il a insisté sur la nécessité d’aller sur le terrain pour écouter les citoyens, les mobiliser sur la valeur du projet européen et identifier des méthodes nouvelles d’inclusion afin de les faire participer à la vision européenne.
 
Les membres de la CIVEX ont poursuivi leurs discussions sur le futur de l’Europe en se concentrant sur le thème « Servir la Paix » lors d’une conférence organisée à Caen le 22 septembre. Comment assurer la paix dans une période d’instabilité croissante? Quelle peut être la contribution des villes et des régions? Comment promouvoir la paix dans les pays voisins de l’UE ? Le débat s’est tenu dans le contexte de la publication du document de réflexion de la Commission européenne sur l’avenir de la défense européenne en juin dernier, en présence notamment de représentants de l’Assemblée régionale et locale euro-méditerranéenne et du Service européen d’action extérieure.
 
Prévenir la corruption au niveau local et régional
 
Défendre la paix et garantir la stabilité passe aussi par la lutte contre la corruption. Lors d'un débat organisé par la CIVEX, Ronald MacLean-Abaroa, ancien maire de La Paz et ancien ministre des affaires étrangères de Bolivie, spécialiste de la Gouvernance à la Banque mondiale, a souligné : « La corruption n’est pas la cause mais le symptôme d’institutions malades. Les gouvernements locaux doivent pouvoir réformer la structure des institutions et briser, autant que possible, le pouvoir de monopole des agents publics ».
 
Sarah Chayes , maitre de recherche pour le programme sur la démocratie et l’état de droit à la fondation Carnegie pour la Paix internationale, a pour sa part insisté sur le fait que « la corruption ne doit pas être perçue comme des actes isolés de la part d’individus attirés par l’appât du gain » mais plutôt comme « un système d'exploitation de réseaux sophistiqués où le rôle des agents publics est de fausser les institutions au profit du réseau plutôt que des citoyens. Pour lutter contre la corruption au niveau local, il est donc impératif de considérer l'intégration verticale du système corrompu. »
 
Dialogue citoyens "Parlons d'Europe" à Ouistreham Riva-Bella
 
En marge de la réunion CIVEX et dans le cadre de la campagne "Réflexions sur l'Europe" du CdR qui soutient le cycle d'événements "Parlons d'Europe en région", la Maison de l’Europe de l’Eure avec les Centres d’Information Europe Direct de Normandie ont organisé un débat citoyen sur le thème: "L’Europe, la paix… Vraiment ?" . L'événement s'est tenu à Ouistreham Riva-Bella, près de Caen, le 21 septembre. Les participants ont pu échanger avec François-Xavier Priollaud, vice-président de la Normandie, le député européen français Gilles Pargneaux (PES) et Gaëtane Ricard-Nihoul de la représentation de la Commission européenne en France.
 
La commission CIVEX
La commission CIVEX coordonne et prépare l’action du Comité européen des régions dans les domaines liés aux questions de citoyenneté, de gouvernance, des affaires institutionnelles et politique extérieure de l'Union. Elle rassemble plus d'une centaine d'élus locaux et régionaux des 28 les Etats membres de l'Union. Ces derniers y débattent et définissent leur position sur les politiques et législations européennes ayant un impact direct sur les collectivités territoriales.
 
Informations complémentaires:
Contacts:
Partager: