Cliquez ici pour obtenir une traduction automatique du texte ci-dessous.
La Commission européenne et le Comité européen des régions ‎ mettent en place la chambre des ambassadeurs nationaux de la Convention des maires  

La Convention des maires est le plus grand mouvement de villes et de régions au monde
agissant dans les domaines du climat et de l’énergie

La Convention des maires a été lancée en 2008 par la Commission européenne pour aider les villes et les régions à atteindre les objectifs de l’UE en matière de climat et d’énergie à l’horizon 2020. La Convention renforce à présent son rôle en alignant son engagement en matière de climat sur l’objectif de l’UE consistant à parvenir à la neutralité climatique d’ici à 2050, et en instaurant une nouvelle chambre des ambassadeurs nationaux pour soutenir le déploiement de la Convention dans chaque État membre. La Convention des maires compte plus de 10 000 signataires qui bénéficient d’un soutien technique et d’orientations financières pour concevoir et mettre en œuvre des plans en matière d’énergie et de climat qui contribuent à maintenir la hausse de la température mondiale en dessous de 1,5 °C, ce qui constitue la plus grande ambition de l’accord de Paris sur le climat.

Le 21 avril, des maires et des dirigeants locaux de toute l’UE se sont joints à la manifestation de lancement de la nouvelle Convention des maires . Lors d’une cérémonie en ligne, le conseil politique a présenté la vision de la Convention pour une Europe plus juste et neutre pour le climat, le nouvel engagement des villes et des régions visant à renforcer les ambitions en matière de climat. Les nouveaux signataires s’engageront à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’horizon 2030 d’au moins autant que leurs objectifs nationaux respectifs et à respecter l’objectif de l’UE de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55 % d’ici à 2030 en plus d’atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050.

Kadri SIMSON , commissaire européenne chargée de l’énergie, a invité tous les représentants locaux à signer la nouvelle Convention et a déclaré: « Depuis treize ans, la Convention des maires est le principal point de référence pour l’action locale en matière d’énergie et de climat. L’année qui vient de s’écouler a été difficile pour nous tous. Nous avons tous fait face à l’urgence de la pandémie, mais dans le même temps, nous n’avons jamais cessé de nous préparer à un avenir plus propre, plus vert et meilleur. L’UE s’est engagée à être la première région du monde neutre sur le plan climatique au plus tard en 2050 et nous avons également promis de réduire nos émissions d’au moins 55 % d’ici à 2030. Le moment est venu d’ouvrir un nouveau chapitre pour la Convention des maires. Unissons nos forces et faisons un pas en avant vers le pacte vert. Une Europe neutre pour le climat, résiliente et équitable, où les villes sont des lieux sains pour les citoyens et pour les entreprises locales. Faisons de la Convention un lieu où toutes les villes de l’UE peuvent se lancer elles-mêmes des défis et faire preuve de leur excellence.»

Cette manifestation a permis de mettre en place la chambre des ambassadeurs nationaux de la Convention des maires . Apostolos TZITZIKOSTAS , président du Comité européen des régions, a souligné: « Aujourd'hui, en s’engageant juridiquement à atteindre la neutralité climatique d’ici 2050, l’UE a franchi un pas. Ce n’est qu’en travaillant avec nos citoyens et au sein de nos communautés que nous pourrons y parvenir. Dans le cas contraire, l’objectif ne sera pas atteint. Pour que le pacte vert soit couronné de succès, l’UE a besoin du million de collectivités locales et régionales qui la composent. En renouvelant ses engagements et en lançant le réseau des ambassadeurs nationaux de la Convention des maires, les régions, les villes et les villages rehaussent les ambitions climatiques afin de répondre aux demandes des citoyens et de protéger notre planète.»

Christophe Rouillon (FR/PES), maire de Coulaines, a déclaré: " La Convention des Maires est un outil indispensable unir les villes et conjuguer leurs forces pour une action commune et ambitieuse en faveur du climat. En tant que maire et membre du Comité européen des régions, je suis fier d'être l'ambassadeur français de la Convention. Pour ma ville, Coulaines, cela signifie un objectif de 57% de diminution des émissions de CO2 d’ici 2030 alors que nous avons, en 13 ans, déjà réalisé la moitié du chemin en isolant les bâtiments et les logements, construits des pistes cyclables, produit de l’énergie grâce au soleil... Nous avons orienté nos dépenses vers les entreprises locales du bâtiment économie locale et fait de considérables économies de fonctionnement. Nous devons aller plus loin et convaincre les 36 000 communes de France de ratifier ce Pacte. Je vais y travailler dur car les maires de France doivent être exemplaires pour appliquer les accords de Paris sur le climat. "

Roby Biwer (LU/PES), membre du conseil municipal de Bettembourg a déclaré: " Engagé de longue date dans la politique de protection de l’environnement et de la nature, et sachant que la perte de biodiversité et les conséquences du changement climatique sur la biodiversité et vice-versa sont les problèmes majeurs que nous confrontons, il devient chaque jour de plus en plus urgent de réagir et se battre contre ces tendances dramatiques. Et le combat prend visage surtout au niveau local, c’est-à-dire que toutes nos citoyen*nes doivent nous suivre dans ce combat. Le Pacte des maires en est un instrument multiplicateur fort propice. Je suis donc fier de joindre la Convention des maires pour le climat et de mobiliser davantage de collègues politiques. Il sera primordial aussi d’emmener le plus nombre possible de nos citoyennes sur un mode de vie respectueux du climat et de la réduction de consommation d’énergie. Il est maintenant de mise de réagir concrètement, il n’est plus le temps des discours mais de réaction et d’action. "

L’objectif premier des ambassadeurs nationaux de la Convention des maires est d’approuver et de renforcer l’initiative dans chaque État membre, de participer à des activités spécifiques par chaque pays et de renforcer les liens et la coopération avec les députés au Parlement européen et les membres des gouvernements nationaux. La chambre des ambassadeurs nationaux vise également à établir des contacts avec les villes et les municipalités qui pourraient bénéficier d’un soutien technique et d’orientations financières et devenir des acteurs actifs dans la mise en œuvre de l’action pour le climat.

Juan ESPADAS (ES/PSE), maire de Séville et président de la commission ENVE et du groupe de travail Pacte vert – Investir l’échelon local du CdR, a déclaré: «La Convention des maires représente l’un des principaux succès de la coopération entre les collectivités locales en matière d'action climatique. En tant que maire, mais également en tant que président de la commission de l’environnement du Comité européen des régions, je suis fier de rejoindre la chambre des ambassadeurs nationaux de la Convention des maires, créée avec le soutien de la Commission européenne. À la veille de la Journée de la Terre, les villes et les régions souhaitent partager un message fort: nous nous sommes engagés à mener la transition vers une Europe durable qui protègera notre avenir et ne laissera personne de côté.»

Rafał TRZASKOWSKI (PL/PPE), maire de Varsovie et représentant du CdR au sein du bureau politique de la Convention , a déclaré: «Les collectivités locales et régionales au sein du CdR sont pleinement engagées à mener à bien la transition écologique et une relance verte post-COVID-19. Des initiatives telles que la Convention des maires sont primordiales pour construire une Europe neutre pour le climat à partir de la base et obtenir des résultats tangibles pour chaque citoyen. Nous continuerons à promouvoir la Convention, à défendre une gouvernance à plusieurs niveaux, à demander des fonds directs de l’UE, à coopérer avec d’autres maires et présidents de régions ainsi qu’avec les entreprises et les universités, afin de rechercher des solutions innovantes, d’échanger les meilleures pratiques et d’élargir le réseau. En tant que membres du CdR forts de leur expérience politique, nos ambassadeurs apporteront une valeur ajoutée à la Convention des maires. Vous pouvez compter sur le CdR qui est un partenaire fiable et engagé dans ce projet.»

Les 27 membres du CdR (un par État membre), qui forment la chambre des ambassadeurs nationaux de la Convention des maires , sont:

Contexte:

La Convention européenne des maires pour le climat et l’énergie a été lancée en 2008 par la Commission européenne dans le but de mobiliser et d’aider les maires à atteindre les objectifs en matière d’énergie et de climat à l’horizon 2020 (réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux niveaux de 1990, 20 % d’énergie produite à partir de sources renouvelables et 20 % d’efficacité énergétique). Avec sa nouvelle vision, la Convention des maires s’aligne sur l’objectif de l’UE de réduire de 55 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 et de devenir le premier continent neutre pour le climat d’ici à 2050. Pour adhérer à la Convention, veuillez consulter le site www.eumayors.eu .

La liste des ambassadeurs nationaux de la Convention des maires peut être téléchargée ici . Veuillez consulter notre portail en ligne pour de plus amples informations.

Cliquez ici pour tout savoir sur le «Pacte vert: investir l’échelon local».

Contact:

Floriane Cappelletti // floriane.cappelletti@eumayors.eu

David Crous // david.crous@cor.europa.eu