Pacte vert – Investir l’échelon local: la chambre des ambassadeurs nationaux de la Convention des maires  

Le pacte vert pour l’Europe est la nouvelle stratégie de croissance qui doit amener l’Union européenne à la neutralité climatique à l’horizon 2050. Il est porteur de profonds changements à tous les niveaux dans de multiples secteurs, du climat à une économie plus circulaire en passant par l’énergie, les transports, la préservation de la biodiversité ou l’agriculture. Chaque ville et région doit donc être associée à cette occasion historique en participant de manière proactive aux mécanismes de gouvernance à plusieurs niveaux en coopération avec les gouvernements nationaux et l’UE, mais aussi avec les régions voisines à travers le continent.

La Convention des maires pour le climat et l’énergie – Europe (la «Convention»), que la Commission européenne décrit comme un «élément central» de la transition dans sa communication sur le pacte vert pour l’Europe , constitue un tel mécanisme de gouvernance à plusieurs niveaux. Le pacte européen pour le climat joue un rôle décisif dans la pleine mise en œuvre du pacte vert pour l’Europe. Il se concentrera sur la sensibilisation et le soutien à l’action, afin d’établir des liens et de développer et mettre en œuvre collectivement diverses solutions, ambitieuses ou plus modestes, en faveur du climat. Il fonctionne en parallèle à d’autres initiatives, réseaux et mouvements existants, tels que la Convention.

La Convention rassemble plus de 10 000 gouvernements locaux, dans 61 pays, qui se sont volontairement engagés à mettre en œuvre les objectifs de l’UE en matière de climat et d’énergie . Par l’intermédiaire du bureau de la Convention des maires à Bruxelles, la Commission européenne fournit une aide technique et des orientations précieuses concernant les instruments financiers qui sont à la disposition des villes et des régions souhaitant mettre en place des plans d’action en faveur de l’énergie durable et du climat (PAEDC).

Le Comité européen des régions (CdR) soutient cette initiative depuis sa création en 2008. Il est fermement convaincu que la Convention des maires constitue une initiative phare européenne d’importance capitale pour promouvoir les actions en matière de climat et d’énergie sur le terrain. Dans le même temps, elle met en évidence le rôle crucial des collectivités locales et régionales lorsqu’il s’agit de soutenir l’Union européenne dans sa lutte contre le changement climatique et sa transition vers une énergie propre.

La Convention a besoin de responsables politiques qui voient les avantages et les possibilités offerts par un rôle de pionnier en matière de transition énergétique et climatique et qui saisissent l’intérêt de jouer ce rôle en collaboration avec d’autres villes et régions d’Europe, tout en s’inscrivant dans le plus vaste mouvement de collectivités locales et régionales agissant pour le climat à l’échelle de la planète.

Reconnaissant le rôle historique du CdR dans la promotion de l’initiative que constitue la Convention des maires, la Commission européenne a décidé de renforcer la coopération avec le Comité. Rafał Trzaskowski (PL/PPE) , maire de Varsovie ( la capitale est également signataire de la Convention ) et rapporteur de l’avis sur le pacte européen pour le climat , a été nommé représentant du CdR au conseil de la Convention, dont la composition vient d’être élargie . Ce conseil politique discute des objectifs stratégiques de l’initiative, afin de s’assurer qu’elle est adaptée aux besoins des villes et de favoriser le dialogue entre la communauté européenne de la Convention et les institutions de l’UE.

Pour renforcer les activités au niveau national, une deuxième chambre sera instituée. Elle sera composée de 27 membres du Comité européen des régions (un par État membre), qui joueront le rôle d’ ambassadeurs nationaux de la Convention.

Les membres de cette chambre s’attacheront à assurer une représentation nationale dans la gouvernance de l’initiative. Ils s’emploieront à favoriser un retour d’information plus spécifique et à soutenir la promotion de l’initiative au niveau national. En fonction de leurs disponibilités et de la situation particulière de leur pays, ils pourront notamment, parmi d’autres activités:

agir en tant qu’ambassadeur national de la Convention , par exemple en assurant la promotion de l’initiative dans leur pays d’origine ou en collaborant avec d’autres ambassadeurs du pacte pour le climat;

améliorer la représentation des villes au niveau national en promouvant des activités propres à chaque pays en collaboration avec le bureau de la Convention des maires ainsi qu’en renforçant la coopération avec les gouvernements nationaux et avec d’autres villes;

encourager leurs pairs à rejoindre le mouvement , au moyen par exemple d’une collaboration avec les associations nationales de collectivités locales et régionales, les délégations nationales du CdR et le réseau des jeunes élus . Les membres de la chambre veilleront également à assurer la promotion active de la Convention des maires par les députés au Parlement européen .

Participer à la communauté européenne de la Convention

La Convention des maires pour le climat et l’énergie – Europe est ouverte à toutes les collectivités locales constituées démocratiquement et composées de représentants élus, indépendamment de leur taille ou du degré de mise en œuvre de leurs politiques en matière d’énergie et de climat. Cliquez ici pour adhérer à la Convention des maires!

Vous trouverez des informations sur d’autres initiatives pertinentes qu’il est possible de rejoindre au niveau de l’UE et à l’échelle mondiale sur la page web spécifique du CdR .

Adopted Opinions

Opinions currently in discussion

No results.
No results.
Share: