L'Assemblée de l'UE des représentants régionaux et locaux
Vous êtes ici > Page d'accueil > Actualités > Les villes et les régions adoptent la "Déclaration d'Athènes" sur la Stratégie de croissance de l'UE...
Help us improve. Did you find what you wanted? - Please leave us a comment:
Your update was successful.
Actualités
Les villes et les régions adoptent la "Déclaration d'Athènes" sur la Stratégie de croissance de l'UE: "A défaut d'un changement maintenant, on court à l'échec"
I. Sgouros / R.L. Valcárcel Siso

​Lors du 6ème Sommet européen des régions et des villes à Athènes, le Comité des régions a mis en garde sur le fait que la réalisation de la stratégie de l'UE pour la croissance économique - "Europe 2020" - est compromise par un manque évident de participation des pouvoirs locaux. Dénonçant l'approche actuelle comme étant "aveugle en matière territoriale", le Comité, qui représente les collectivités locales et régionales de l'UE, a adopté la "Déclaration d'Athènes" dans laquelle un plan de réforme en sept points est présenté. La déclaration soutient que l'UE doit changer de cap si elle veut tenir sa promesse de parvenir à une économie "intelligente, durable et inclusive" d'ici 2020.

La Déclaration défend l'idée que le succès de la stratégie de l'UE pour la croissance dépend d'un engagement plus solide des collectivités territoriales. Le document politique se fonde sur les résultats d'un examen à mi-parcours de la stratégie Europe 2020 publié par le Comité, examen basé sur une large consultation des gouvernements locaux et régionaux européens.

Au cours de son allocution d'ouverture du Sommet, le président du Comité des régions (CdR), Ramón Luis Valcárcel Siso, a déclaré : "Les dernières prévisions économiques montrent que, en dépit de signes de retour de la croissance en Europe, il demeure des disparités inacceptables entre les régions. Nous devons maintenant revoir notre trajectoire en permettant à nos villes et régions de contribuer à l'élaboration de la Stratégie et de se l'approprier plus facilement. Si l'on ne veut pas d'un nouvel échec, la Stratégie européenne pour la croissance a besoin d'objectif régionaux, de partenariats entre tous les niveaux de gouvernement et d'un financement adéquat pour que la reprise économique devienne une réalité pour nos citoyens". S'exprimant devant plus de 800 participants de Grèce et d'autres pays de l'UE, le président Valcárcel a fait remarquer que, dans la mesure où les collectivités territoriales sont responsables d'un tiers des dépenses publiques et de deux-tiers des investissements publics, elles sont les mieux placées pour réaliser les priorités de l'UE.

Concernant les objectifs de l'UE fixés en 2010, le président Valcárcel a ajouté: "Il est préoccupant de voir que peu de progrès ont été accomplis dans leur réalisation. Si certaines régions parviennent à les atteindre, d'autres éprouvent des difficultés et restent à la traîne. La crise économique a indéniablement sérieusement hypothéqué les perspectives européennes en matière de croissance économique, mais ce n'est pas la seule raison du manque d'avancées. Il est temps de remédier aux points faibles dans l'architecture et la gouvernance de cette Stratégie."