L'Assemblée de l'UE des représentants régionaux et locaux
Vous êtes ici > Page d'accueil > Actualités > Les dirigeants locaux appellent l'UE à moderniser les zones rurales en vue de combler l'écart de dév...
Help us improve. Did you find what you wanted? - Please leave us a comment:
Your update was successful.
Actualités
Les dirigeants locaux appellent l'UE à moderniser les zones rurales en vue de combler l'écart de développement entre zones urbaines et rurales
​Randel Länts

Les dirigeants locaux se sont retrouvés le 11 février au CdR pour présenter des propositions concrètes visant à accélérer le processus de modernisation des zones rurales de l'UE et lutter contre les disparités croissantes de développement entre zones urbaines et rurales. Le déclin de la population rurale en Europe est un problème préoccupant qui requiert un renforcement du budget alloué aux programmes de développement rural, lesquels, comme le rappellent les autorités locales, favorisent la croissance et créent de l'emploi. Dans le contexte de l'ouverture imminente de la phase préparatoire de la prochaine répartition des fonds européens, le Comité européen des régions (CdR) soutient l'élaboration d'un livre blanc sur une politique de développement des zones rurales au-delà de 2020.

Un accès difficile, des infrastructures inadéquates, des débouchés et des offres d’emploi insuffisants, des salaires peu élevés et l'exode de la population sont quelques-unes des difficultés que rencontrent aujourd'hui de nombreuses zones rurales en Europe. Dans l'avis intitulé «Innovation et modernisation de l’économie rurale» , les dirigeants locaux proposent des mesures concrètes visant à inverser les tendances actuelles. Ces mesures préconisent entre autres de stimuler la commercialisation commune et le développement de produits dans les petites entreprises pour promouvoir les marchés locaux, de soutenir la formation professionnelle, ainsi que de développer l'internet à haut débit et de favoriser la connaissance des technologies de l'information et de la communication dans les zones rurales.

C'est aussi une question de moyens. Comme le déclare M. Randel Länts (EE/PSE) , membre du conseil municipal de Viljandi et rapporteur de l’avis, «les zones rurales sont aujourd'hui soumises à une pression croissante du fait de la réduction des financements. Le moment est venu de combler le fossé grandissant entre zones urbaines et rurales, qui représente une menace sérieuse pour le principe de cohésion territoriale dans l'UE.»

Le CdR souligne que la réduction des fonds alloués menace la viabilité des zones rurales. La Commission européenne estime que moins de 25 % des Fonds européens de développement régional doivent être affectés aux zones rurales. Le budget dont est dotée la politique agricole commune (PAC) a aussi été réduit de 11 % par rapport à la période 2007-2013. Les dirigeants locaux sont également préoccupés par le fait que les États membres limitent de plus en plus la part des fonds de la PAC allouée au développement rural pour privilégier les investissements agricoles et les revenus agricoles directs, négligeant ainsi la croissance durable à long terme.

Les dirigeants locaux plaident en faveur d'une augmentation des fonds affectés au développement rural au cours de la période de financement actuelle. L'innovation et la modernisation doivent devenir les pierres angulaires du développement rural. Les zones rurales doivent inverser les tendances au déclin et tirer profit du principe de cohésion territoriale afin de contribuer à la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Les responsables locaux et régionaux soutiennent la demande de l'intergroupe «Zones rurales, montagneuses et enclavées» du Parlement européen et du Mouvement européen de la ruralité (MER), qui est d'élaborer un livre blanc pour une politique de développement des zones rurales après 2020.

Les zones rurales et les régions intermédiaires représentent 91 % du territoire de l’UE; c'est là que vit 60 % de sa population, qu'est produite 43 % de sa valeur ajoutée brute et que sont implantés 56 % de ses emplois.

 

Contact:

David Crous

+32 (0) 476 87 99 29

david.crous@cor.europa.eu

 

 

Informations connexes