L'Assemblée de l'UE des représentants régionaux et locaux
Vous êtes ici > Page d'accueil > Actualités > Sacs en plastique: les villes et les régions demandent une réduction de 80 % de leur utilisation et ...
Help us improve. Did you find what you wanted? - Please leave us a comment:
Your update was successful.
Actualités
Sacs en plastique: les villes et les régions demandent une réduction de 80 % de leur utilisation et l'interdiction de les mettre à disposition gratuitement

Les plans d'action européens visant à réduire le nombre de sacs en plastique en Europe ont essuyé les critiques des collectivités locales et régionales qui reprochent aux propositions présentées leur manque d'ambition. Alors que près de 100 milliards de sacs en plastique sont utilisés chaque année, le Comité des régions a adopté début avril un rapport proposant des objectifs beaucoup plus ambitieux que ceux de la Commission européenne. Le Comité demande que l'on interdise purement et simplement les sacs en plastique gratuits d'ici 2020, que l'on fixe à l'échelon européen des objectifs contraignants visant à réduire l'utilisation de sacs en plastique à usage unique. 

Il est largement admis que des mesures doivent être prises pour réduire le nombre toujours croissant de sacs en plastique utilisés dans l'UE. Les estimations indiquent que le citoyen européen utilise chaque année en moyenne 198 sacs en plastique à poignées, dont 90 % de sacs en plastique légers. Mais le choix de l'approche que doit adopter l'UE en la matière fait l'objet d'intenses débats.
 
La question était au cœur des discussions sur un rapport élaboré par Linda Gillham (UK), membre du conseil municipal de Runnymede, adopté à l'unanimité par le Comité. Le rapport reconnaît que les États membres ont déjà mis en œuvre toute une série de mesures, de la possibilité de faire payer les sacs en plastique en Belgique, au Danemark et en Irlande, à l'interdiction pure et simple des sacs à poignées non biodégradables en Italie. Les membres du Comité ont toutefois indiqué qu'il était nécessaire de prendre des mesures pour faire face aux différences marquées d'usage des sacs en plastique entre les États membres. Dans certains pays (Danemark, Finlande), la moyenne est de 4 sacs en plastique par personne et par an, alors que dans d'autres, (Pologne, Portugal et Slovaquie), elle s'élève à 466.
 
Par rapport aux propositions initiales de la Commission, le Comité entend élargir la définition des sacs en plastique à usage unique, les interdire d'ici 2020 et introduire une redevance obligatoire sur les sacs réutilisables. Étant donné leur impact notoire sur l'environnement et la vie marine, il est également nécessaire de fixer des objectifs contraignants à l'échelon européen en matière de réduction et de prévention, supplantant les objectifs de réduction adoptés sur une base volontaire à l'échelon national.
 
"Pour notre environnement et plus particulièrement pour les mers, les déchets en plastique constituent un problème mondial. Introduire une redevance obligatoire sur les sacs en plastique est un choix judicieux qui fait avancer l'Europe et ne demande pas de grands efforts. Cette mesure réduit le nombre de sacs en plastique légers qui s'envolent aisément pour finir dans les arbres ou dans les mers, tout en générant des recettes qui pourront être investies dans les actions de nettoyage", a déclaré la rapporteur Gillham.
 

Contact:

David French
Tel: +32 2 282 2535
Mobile: +32 473 85 47 59