L'Assemblée de l'UE des représentants régionaux et locaux
Vous êtes ici > Page d'accueil > Actualités > Partenariat oriental: les chefs d'État et de gouvernement insistent sur le rôle de la démocratie loc...
Help us improve. Did you find what you wanted? - Please leave us a comment:
Your update was successful.
Actualités
Partenariat oriental: les chefs d'État et de gouvernement insistent sur le rôle de la démocratie locale et de la coopération territoriale pour la réalisation des réformes politiques
Mamuka Abuladze / Mercedes Bresso

Le Comité des régions (CdR) se félicite des conclusions du sommet, dans lesquelles les chefs d'État ou de gouvernement accordent une place de premier plan aux collectivités locales et régionales et reconnaissent explicitement le rôle de la démocratie locale dans les politiques du partenariat oriental. Ces conclusions se situent dans la logique des recommandations formulées par la CORLEAP, l'assemblée politique commune qui, au sein du CdR, regroupe des représentants régionaux et locaux de l'UE et des partenaires orientaux et, au sommet, était représentée par la première vice-présidente du Comité des régions, Mercedes Bresso, et par le coprésident géorgien de la CORLEAP, Mamuka Abuladze.

Pour faire réellement la différence auprès des citoyens et soutenir les réformes politiques, les collectivités locales doivent être associées au partenariat oriental, à titre de parties prenantes actives: tel est le message que la Conférence des collectivités régionales et locales pour le partenariat oriental (CORLEAP) a réussi à faire passer lors du sommet qui s'est tenu le 29 novembre à Vilnius. Les conclusions de cette rencontre soulignent la place de choix que la démocratie et l'autonomie locales occupent dans le partenariat oriental et sont favorables à la participation des collectivités territoriales à la mise en œuvre des politiques qui s'y rattachent. Elles mettent également l'accent sur l'importance de renforcer la coopération régionale et les stratégies macrorégionales dans l'espace couvert par le partenariat.

S'exprimant lors du sommet, Mercedes Bresso, première vice-présidente du CdR, a affirmé: "Les chefs d'État ont pleinement reconnu la valeur ajoutée qu'apporte la présence d'une dimension territoriale dans les politiques couvertes par le partenariat oriental. Il s'agit d'un accomplissement  majeur pour le CdR qui, par l'intermédiaire de la CORLEAP, a œuvré au cours de ces dernières années à garantir une meilleure intégration des collectivités locales et régionales dans les politiques du partenariat oriental". "Que la coopération territoriale et le soutien au renforcement des capacités au sein des collectivités locales aient été inclus dans les priorités dudit partenariat est également bienvenu, a-t-elle ajouté, entre autres raisons parce que cette intégration reflète les défis mis en évidence par la CORLEAP." Afin de capitaliser sur cette évolution positive dans la stratégie du partenariat oriental, Mme Bresso a prôné la création d'un véritable "programme de développement régional pour le partenariat, de manière à parvenir à une bonne répartition de la croissance entre les divers territoires".

Mamuka Abuladze, président de l'Association géorgienne des collectivités locales et coprésident de la CORLEAP, a rappelé les principales recommandations formulées par cette dernière en vue de renforcer plus encore les compétences des collectivités régionales et locales des partenaires orientaux, à savoir la réforme des administrations publiques, la décentralisation budgétaire et la coopération territoriale. Il a fait valoir que "chacun de ces trois éléments pourrait avoir une incidence majeure sur le renforcement des capacités des collectivités locales et régionales. Plus important encore: ils sont susceptibles d'apporter des améliorations dans la problématique fondamentale que constitue l'attention portée au citoyen dans la politique du partenariat oriental".

Dans ses travaux, la CORLEAP s'emploiera désormais en priorité à proposer et élaborer des instruments qui aideront à concrétiser ces engagements. Sa quatrième session plénière, qui se tiendra en 2014 à Tbilissi, en Géorgie, sera essentiellement axée sur les stratégies macrorégionales et la politique de cohésion territoriale.

La CORLEAP:

Le Comité des régions (CdR) a créé en 2011 la Conférence des collectivités régionales et locales pour le partenariat oriental (CORLEAP) afin d'introduire une dimension régionale et locale dans le partenariat oriental de l'UE. Elle réunit 36 responsables politiques régionaux et locaux, dont 18 sont membres du CdR et représentent l'UE alors que 18 autres proviennent des pays du partenariat oriental (Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Géorgie, Moldavie et Ukraine). En associant l'échelon des communes et celui des régions à la mise en œuvre du partenariat oriental de l'UE, le CdR vise à renforcer l'autonomie locale et régionale dans les pays partenaires et à rapprocher le partenariat oriental des citoyens.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter:

Nathalie Vandelle
Tél. +32 2282 24 99

Communiqués de presse précédents