La Semaine européenne des régions et des villes

The European Week of Regions and Cities
 
De quoi s'agit-il?
 
La Semaine européenne des régions et des villes est une manifestation annuelle de quatre jours organisée à Bruxelles, offrant à des fonctionnaires d’administrations régionales et urbaines ainsi qu’à des experts et des universitaires l’occasion d’échanger de bonnes pratiques et leur savoir-faire en matière de développement régional et urbain. Il s’agit également d’une plateforme reconnue en matière de communication politique concernant le développement de la politique de cohésion de l’UE. Cette plateforme sensibilise les décideurs à l’importance des régions et des villes dans le processus d’élaboration des politiques de l’UE. La Semaine européenne des régions et des villes est la principale manifestation publique européenne de ce type.

Que se passe-t-il exactement?

Début octobre, quelque 6 000 participants et 600 orateurs venus de toute l’Europe et au-delà se réunissent à Bruxelles en vue de prendre part à un programme proposant une centaine d’ateliers, d’expositions et d’activités de mise en réseau sur le thème du développement local et régional. Le programme est adapté chaque année aux priorités spécifiques de l’UE. La participation à cette manifestation est gratuite.

Pourquoi une «semaine» des régions et des villes?

Les régions et les villes participent à l’élaboration de la plupart des politiques de l’UE. Les pouvoirs publics infranationaux dans l’UE sont responsables d’un tiers des dépenses publiques (2 100 milliards d’euros par an) et de deux tiers des investissements publics (environ 200 milliards d’euros), ce dernier montant devant souvent être déboursé conformément aux règles juridiques édictées par l’UE.

Comment cela a-t-il commencé?

Pour répondre à cette question, il nous faut revenir en 2003, lorsque le Comité européen des régions (l’assemblée de l’UE des représentants régionaux et locaux) a invité les représentations locales et régionales auprès de l’Union européenne, établies à Bruxelles, à ouvrir simultanément leurs portes aux visiteurs dans le cadre d’un concept commun de journée «portes ouvertes». L’initiative s’est développée au fil des ans, jusqu’à devenir une manifestation annuelle majeure, à laquelle participent la Commission européenne et d’autres parties prenantes.

En 2016, la manifestation a été rebaptisée «Semaine européenne des régions et des villes», et l’intitulé «OPEN DAYS» a été abandonné. Le but était d’éviter la confusion avec les journées «portes ouvertes», des manifestations organisées chaque année à Bruxelles par toutes les institutions de l’UE en mai, aux alentours de la Journée de l’Europe, ainsi qu’avec des manifestations similaires mises sur pied dans les États membres à cette même occasion par les représentations de la Commission.

Qui sont les organisateurs?

La Semaine européenne des régions et des villes est organisée conjointement par le Comité européen des régions (CdR) et la direction générale de la politique régionale et urbaine (DG REGIO) de la Commission européenne. Un appel à partenariats est lancé en début d’année, généralement en janvier. À la suite de cet appel, plus de 200 partenaires venant de toute l’Europe sont sélectionnés. Parmi ceux-ci se trouvent des régions et des villes, pour la plupart groupées par domaines thématiques («partenariats régionaux»), mais aussi des entreprises, des institutions financières, des associations internationales et des organisations universitaires. Les partenaires ont pour tâche d’organiser des séminaires d’intérêt commun, souvent dans le contexte de la mise en œuvre des Fonds structurels et d’investissement européens, ainsi que d’autres programmes de l’UE.

Comment le programme est-il structuré?

Le programme est organisé autour d’un slogan principal et de plusieurs sous-thèmes. Les ateliers ou les débats sont organisés par trois catégories de partenaires: 1) les partenariats régionaux composés des régions ou des villes européennes; 2) les partenaires institutionnels de l’UE; et 3) des entreprises, des institutions financières et des associations locales et européennes. Les participants et les orateurs vont et viennent entre les différents points de rassemblement à Bruxelles: celui ou ceux où se tiennent les conférences, les locaux des partenaires régionaux, ceux des représentations des États membres et éventuellement d’autres sites.

En quoi consiste l’«université»?

L’université renvoie à un ensemble d’ateliers organisés par la DG REGIO, le CdR et des réseaux universitaires européens spécialisés dans le développement régional, qui mettent l’accent sur la dimension politique. Cette université sensibilise les milieux universitaires et les représentants locaux et régionaux et facilite les échanges entre eux en ce qui concerne les résultats des recherches dans le domaine du développement régional et urbain, d’une part, et la politique de cohésion de l’UE, d’autre part.

Depuis 2013, l’université accueille également une Master Class pour les étudiants en doctorat et les chercheurs en début de carrière dans le domaine de la politique régionale et urbaine. Le but de cette Master Class est de faire en sorte que ces étudiants et chercheurs européens comprennent mieux les rouages de la politique de cohésion de l’UE et son potentiel de recherche.

Qui participe à la Semaine européenne des régions et des villes?

Le public porte un intérêt particulier à la politique régionale et urbaine et se compose en conséquence principalement de fonctionnaires locaux, régionaux, nationaux et européens. Le participant typique provient d’une administration régionale ou locale, prend part pour la première fois à la manifestation et se rend à Bruxelles expressément pour celle-ci.

Comment la Semaine européenne des régions et des villes encourage-t-elle les manifestations locales dans l’ensemble de l’Europe?

En marge de la Semaine européenne des régions et des villes, dont le centre d’activités est à Bruxelles, chaque partenariat régional est invité à organiser une manifestation locale dans le cadre de l’initiative «L’Europe dans ma région/ville» sous la forme d’un dialogue avec les citoyens ou d’un dialogue politique auquel participe un membre du Comité européen des régions. Ces dialogues ont pour objectif d’être à l’écoute des citoyens et de rendre compte directement des discussions menées dans les villes et les régions.
 
Les manifestations locales s’adressent à un large éventail de participants, dont le grand public, les décideurs politiques, les experts, les collectivités locales et régionales et la presse, en vue de les sensibiliser à l’impact des politiques de l’UE dans les régions et les villes.

Quel est l’impact de la Semaine européenne des régions et des villes?

Depuis sa création, l’impact de cette manifestation fait l’objet d’une évaluation systématique. Les participants se plaisent à souligner en particulier l’utilité des informations provenant des institutions européennes et du réseautage avec les collègues d’autres pays, en raison de leur importance dans le cadre de la gestion professionnelle des fonds de l’UE. L’impact médiatique significatif de la manifestation témoigne également de son importance. Depuis plusieurs années déjà, jusqu’à 300 journalistes de la presse écrite, de la radio et de la télévision, mais aussi des médias en ligne, provenant de toute l’Europe, viennent à Bruxelles pour couvrir la manifestation.

 

Informations connexes


Links


EURegionsWeek 2017 trailer

 


EURegionsWeek closing video