Les cinq priorités politiques du Comité européen des régions

Le Comité européen des régions (CdR) rassemble des représentants politiques, élus démocratiquement, des niveaux de gouvernement les plus proches des citoyens: présidents de région, maires et conseillers municipaux. Cette proximité par rapport aux expériences et aux préoccupations locales offre au CdR une position unique dans le paysage européen, laquelle se reflète dans ses priorités politiques pour 2015-2020. Ces priorités ont été approuvées à l’unanimité lors de la session plénière de juin 2015; elles portent pour la première fois sur l’ensemble de la durée du mandat quinquennal.

1. Un nouveau départ pour l’économie européenne

Pour atteindre son objectif d’une croissance intelligente, durable et inclusive, l’Union européenne doit veiller à ce que les collectivités locales et régionales soient plus étroitement associées à ses efforts. Les investissements intelligents devraient se fonder sur les besoins locaux, tirer parti des bonnes pratiques développées au niveau local et favoriser un nouvel esprit d’entreprise dans toute l’Europe. Les efforts déployés par l’UE pour stimuler la croissance devraient prendre en compte les opportunités offertes par les nouvelles technologies numériques.

2. La dimension territoriale de la législation de l’UE a son importance

Dès lors, le Comité contribuera à réduire les disparités en matière de connaissances entre les régions et les villes, afin d'atténuer la fracture entre le monde urbain et rural. Il étudiera également l'impact que la législation de l'UE a sur le terrain – notamment pour les villes – et favorisera la coopération transfrontière par l'intermédiaire des Groupements européens de coopération territoriale . La politique de cohésion est l’un des principaux instruments dont dispose l’UE, et l'utilisation efficace de cette politique est au cœur des préoccupations du CdR.

3. Une Europe simplifiée et davantage connectée

Le CdR promouvra le rôle des collectivités locales dans l’élaboration des politiques européennes, aidera l’UE à rendre l’environnement des entreprises plus favorable et expliquera les avantages de l’Union au niveau local.

4. Stabilité et coopération à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne

Afin de contribuer à un environnement international et régional plus stable, le CdR favorisera le développement de liens économiques et politiques avec les six pays du partenariat oriental de l'UE (Europe orientale et Caucase du sud) et étudiera ce qui peut être fait au niveau local pour promouvoir la coopération avec les pays du pourtour méditerranéen. Il aidera également les futurs membres potentiels de l'UE à se préparer à l'adhésion.

5. L'Europe des citoyens est l'Europe du futur

Il s'impose de développer un dialogue plus complet et plus riche entre les institutions de l’UE, ses citoyens et les collectivités locales et régionales. Le CdR montrera comment l’UE peut améliorer la vie des personnes et de leurs communautés.